• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Millenium Falcon #10179

Millenium Falcon #10179
  • Référence : #10179
  • Nom du modèle : Millenium Falcon
  • Nombre de pièces : 5195
  • Année : 2007
  • Dimensions : 83 x 57 x 23 (taille réelle : 26,7 mètres)
  • Designer : Jens Kronvold Frederiksen
  • Niveau de difficulté : 5/5
  • Note du modèle principal : 5/5

Piloté par Han Solo, le Faucon Millenium est un vaisseau mythique de la Trilogie Star Wars. Il apparaît régulièrement dans les Episodes IV à VII. Dans l'Episode IV : Un nouvel espoir, après quelques négociations dans la Cantina de Mos Esley, Han Solo et son Faucon Millenium sont choisis par Obi-Wan Kenobi et Luke Skywalker pour faire le voyage de Tatooine à Aldorande. Une fois arrivés à destination, les Rebelles ne trouvent qu'un champ d'astéroïdes, la planète Aldorande ayant été détruite par l'Etoile de la Mort. Attirés par les rayons tracteurs de cette dernière, Han et ses compères parviennent à se tirer d'affaire après quelques péripéties dans la station de combat. Et à l'aide des tourelles lasers du Faucon Millenium, Han et Luke éliminent la patrouille de TIE Fighter qui les attaque peu après leur fuite. Lors de la bataille de Yavin, Han Solo et son Faucon Millenium font un bref retour pour prêter main forte à Luke Skywalker dans la tranchée de l'Etoile de la Mort.

Dans l'Episode V : L'Empire contre-attaque, Han Solo, Chewbacca, la princesse Leia et C-3PO s'échappent de Hoth avec le Faucon. Et suite aux assauts des TIE Fighter et à l'impossibilité de passer en vitesse lumière, Han Solo est contraint de se frayer un chemin dans un champ d'astéroïdes. Une fois débarassé des ennemis, il décide de cacher son vaisseau dans la grotte d'un astéroïde. Cependant, il doit rapidement repartir lorsqu'il découvre qu'il a en fait atterrit dans la gueule d'un vers géant Exogorth. Le Faucon Millenium est ensuite pris en chasse par la flotte de l'Empire galactique. Sous le feu incessant de l'ennemi, et avec une hyperpropulsion toujours en panne, Han Solo doit trouver un subterfuge. Il pose donc son vaisseau au dos de la passerelle principale d'un Imperial Star Destroyer en espérant ne plus apparaitre sur les écrans radars ennemis. Et ça paie ! L'Empire conclut que le Faucon Millenium s'est volatilisé... Pour fuir discrètement, Han Solo dissimule son vaisseau dans l'expulsion de déchets effectuée par le croiseur sur lequel il est posé. A bord de son Slave 1, Boba Fett parvient à le pister. Han se réfugie sur Bespin où son ami Lando Calrissian l'aidera à réparer le Faucon avant de le trahir. A la fin de l'Episode, la princesse Leia pilote le vaisseau avec Chewbacca et va secourir Luke qui a été vaincu par Dark Vador. Le Faucon Millenium et ses occupants prennent définitivement la fuite après avoir remis en marche l'hyperpropulsion.

Dans l'Episode VI : Le retour du Jedi, le Faucon Millenium mène l'attaque de la flotte rebelle contre l'Etoile de la Mort. Après avoir pris conscience que le bouclier de protection de cette dernière était toujours actif, les Rebelles battent en retraite. Et c'est à ce moment là que la flotte de l'Empire les prend à revers. Le Faucon et les autres chasseurs rebelles éliminent quelques TIE Interceptor et Fighter mais sont vite débordés par la puissance de feu de l'Etoile de la Mort. Une fois le bouclier de protection désactivé par Han, Lando Calrissian à bord du Faucon Millenium pénètre dans un conduit de la station de combat avec quelques X-Wing en support. La progression est délicate compte tenu de l'étroitesse passage, si bien que la Faucon y laisse son antenne de senseur primaire. Arrivés au cœur de l'Etoile de la Mort, le Faucon Millenium et le X-Wing de Wedge Antilles détruisent le réacteur principal. Les 2 vaisseaux ont alors tout juste le temps de s'échapper avant que l'Etoile de la Mort n'explose une bonne fois pour toute.

Dans l'Episode VII : Le Réveil de la Force, le Faucon Millenium reprend du service après bien des années passées cloué au sol dans une décharge sur Jakku. Pris en chasse par le Premier Ordre, Rey et Finn s'emparent du vaisseau pour s'échapper ; Rey pilote tandis Finn prend le poste de tir. Une course poursuite contre les chasseurs du Premier Ordre s'engage alors dans le désert, puis dans les épaves des vaisseaux de l'ex Empire : des Imperial Star Destroyer et Executor. Les talents de pilote de Rey sont mis à rude épreuve. Et c'est dans une manœuvre fulgurante qu'elle parvient à faire la différence pour que Finn puisse abattre le dernier chasseur ennemi à leur trousse. Sur leur chemin vers le système Ileenium, les 2 figutifs font une courte halte pour réparer le Faucon. Et c'est à ce moment que Han Solo reprend possession de son ancien vaisseau, grâce à son cargo Eravana. Après avoir fait connaissance, les héros se dirigent sur Tokadana pour y rencontrer Maz Kanata. Plus tard, une fois la stratégie d'attaque définie par la Résistance, Han, Chewbacca et Finn utilisent également le Faucon Millenium pour se rendre sur la base Starkiller, et repartir en sauvant Rey une fois leur mission accomplie.

Si à l'origine le cargo YT-1300 est un vaisseau ressemblant à une belle soucoupe munie d'une paire de mandibules et dédié au transport de passagers, le Faucon Millenium, lui, a bien changé. En effet, le vaisseau de Han apparaît très délabré extérieurement. Cela a parfois conduit les ennemis à sous estimer le vaisseau. Bien mal leur en a pris... Le contrebandier a apporté toutes sortes de modifications pour améliorer la vitesse, les boucliers, la puissance et les armements. Il n'y a plus grand chose de légal dans la conception, mais qu'importe. Et quand l'équipement est légal, il n'est pas recommandé par le constructeur... Han Solo aime son vaisseau et lui intègre les meilleurs équipements qu'il trouve.

Pour assurer sa défense, le Faucon possède deux boucliers déflecteurs (Kuat Propulsion à l'arrière et Korplex à l'avant), un bouclier anti-concussion Nordoxicon et un blindage en titane. A cela il faut rajouter les 2 générateurs à champs de stase Novaldex et le système de contre-mesures Carbanti 29L. Il est difficile de faire mieux, surtout que la puissance des réacteurs peut-être transférée aux boucliers pour les renforcer momentannément. Ce dispositif de transfert d'énergie trouve toute son utilité dans une attaque frontale. Le Millenium Falcon peut voler à 1200km/h, ce qui est plus rapide que la plupart de chasseurs ennemis qu'il rencontre. Quand il n'est pas en panne, son hyperdrive Isu-Sim SSP05 de classe 0,5 permet de passer en vitesse lumière. Ainsi, le Millenium Falcon est un des vaisseaux les plus rapides de la galaxie. En terme d'armement, les 2 quadruples canons lasers corelliens AG-2G modifiés sont aussi puissants qu'illégaux. Disposés sur le ventre et le dos de l'appareil, ils offrent une couverture idéale. Ces canons peuvent être télécommandés depuis le cockpit, mais ce procédé délivre une moins bonne précision qu'un artilleur aguérri. Entre les mandibules, les 2 lances missiles à concussion ST2 sont aussi une arme redoutable. Ils peuvent pénétrer les coques des vaisseaux équipés de boucliers légers. C'est cette arme que Calrissian utilise pour détruire le réacteur de la seconde station de combat de l'Empire. Enfin, le Faucon possède un canon blaster automatique anti-infanterie Taim & Bak pour les tirs à courte portée et basse altitude.

Les 2 mandibules abritent toute une série de dispositifs : senseurs de navigation stellaire, générateurs de rayon tracteur, compensateur de gravité, réacteur atmosphérique d'atterrissage, outils de communication, stabilisateur de courbe de distorsion, etc. Aussi performants soient-ils, tous ces équipements et dispositifs sont malheureusement instables et requièrent une maintenance très fréquente. Lors de ces opérations de maintenance, frapper violemment la carlingue du vaisseau produit parfois des effets miraculeux ! Quand cela ne fonctionne pas, mieux vaut adopter une méthode qui a fait ses preuves : passer par un des 4 accès de maintenance circulaires pour effectuer une réparation en bonne et due forme.

L'immense antenne de senseur primaire du Millenium Falcon est très importante. Elle permet de détecter les vaisseaux ennemis à très longue distance. Autrement dit, elle permet de voir avant d'être vu, ce qui est un avantage considérable pour aborder une bataille. Concernant l'équipage, le Faucon peut accueillir 12 personnes : un pilote, un copilote, 2 navigateurs, 2 artilleurs et 6 passagers.

Le cargo YT-1300 a été construit en -60 par la Corporation d'Ingénierie Corellienne. Il a connu de nombreux propriétaires avant de finir dans les mains de Lando Calrissian. Ce dernier l'a remporté en -5 dans un jeu de Sabbac. A Bespin dans la Cité des Nuages, Han Solo va hériter du vaisseau de son ami en gagnant au même jeu. Il y apportera toutes les modifications que l'on sait. Le vaisseau connaîtra alors une destinée extraordinaire lorsque Obi-Wan Kenobi choisira Han Solo pour aller à Aldorande...

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Retour en haut de page

La construction de ce magnifique Millenium Falcon #10179 est un grand moment. C'est un grand moment parce que la construction est très longue. Selon si les pièces sont triées ou non, il faut compter entre 15 et 25 heures de montage. Mais c'est aussi - et surtout ! - un grand moment, parce que c'est une expérience de montage inouïe, d'une richesse et complexité jamais vues. Avec ses 5195 pièces et sa notice de 300 pages aux allures de livre sacré, cet emblématique vaisseau nous plonge immédiatement dans une galaxie très lointaine. Sans précédent. La construction est composée de divers modules. Mais ils sont si nombreux qu'il est quasiment impossible de tous les énumérer. On peut toutefois les regrouper en 4 familles : la structure, la face inférieure, la face supérieure, et les morceaux complémentaires.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Voilà, ça c'était pour planter le décor. On débute l'assemblage du vaisseau par la structure principale. Elle a toute les qualités d'une structure digne de ce nom. Elle utilise des poutres Technic pour que l'ensemble soit rigide. Des équerres et cadres Technic fixés avec des pins rendent le tout indéformable. Verticalement, les couches de briques Technic sont bien sûr espacées de 2 plates. Le respect de cette règle fondamentale (et basique !) permet l'ajout de renforts verticaux. Les 3 premiers composants du fond du vaisseau sont érigés par empilements élémentaires. Ils s'attachent sous la structure seulement avec des tenons. Ca tient bien, mais il est surprenant de ne pas avoir quelques pièces Technic verticales pour consolider cette liaison. Sur les 3 blocs, on remarquera la présence de plates et slopes qui dépassent. Cela aura son utilité par la suite.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Sur la face inférieure, la pente entre les mandibules est fixée sur les tenons d'un cadre retourné. Ce cadre tourne librement car attaché par des pins. Et c'est à l'avant que l'angle de la pente est défini par un montage qui paralyse la pente. La construction des 7 pieds du vaisseau est, de fait, répétitive. Ceci dit, cette étape n'est pas désagréable pour autant compte tenu de sa diversité dans les pièces et techniques utilisées. L'axe central de chaque pied est sa colonne vertébrale. Et les 7 pieds sont solidement ancrés dans le vaisseau avec les axes qui pénètrent dans des briques à trou cruciforme. Une fois terminé, le set a beau être très lourd, les pieds supportent l'ensemble sans la moindre difficulté. Car d'une part les axes sont gainés (avec des pièces trouées) pour éviter le flambage, et d'autre part les Lego tolèrent très bien les forces de compression. Les détails n'ont aucun impératif de solidité et sont faits avec diverses articulations.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

La conception de la structure arrière repose sur l'utilisation d'articulations crantées. Sur le périmètre extérieur, on dénombre 7 sections articulée selon un angle de 22,5°. La forme arrondie qui en découle est crédible. Aux extrémités, l'angle est de 90° et solidifié par des pièces Technic. Le sous-ensemble se monte sur la structure avec 5 points d'attache : les bouts avec des articulations crantées, le centre sur les tenons des jumpers (les jumpers récupèrent un décalage vertical), et les segments intermédiaires par des pièces Technic. Le montage est solide. On ajoute aussi quelques greebs çà et là.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Pour réaliser un angle à 90°, la structure des mandibules reprend le même montage que la structure étudiée précédemment. Les angles des pointes des mandibules sont créés avec de simples pins 3L. Ces angles sont donc libres tant que le sous-ensemble n'est pas lié à la structure principale. Les extrémités extérieures sont attachées par des articulations à crans tandis que les extrémités intérieures se fixent avec des pins, sur les renforts verticaux de la structure principale. On remarque que ce connecteur de la structure se glisse dans les sections en diagonale pour que la structure des mandibules soit mieux supportée. Cette liaison n'est cependant pas une fixation à proprement parler car trop en dehors du système. La silhouette du vaisseau apparaît de façon claire et laisse pantois.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

On continue avec les faces inférieures des mandibules. Les cercles sont faits avec des arches attachées en SNOT, grâce à des briques avec des tenons sur les côtés. La fixation des ces grands panneaux triangulaires est assez simple : ces pièces font le lien entre les tubes des plates et les trous Technic de la structure. Sous le vaisseau, on ajoute 2 blocs de briques. Par des pins, ils se lient aux blocs construits lors des premières étapes.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Si on omet quelques briques grises et blanches, les 4 modules de greebs des accès de maintenance sont en fait identiques. Les designers ont croisés les motifs en diagonale et joué avec les trappes inférieures et supérieures pour que l'illusion soit parfaite. Ces greebs reposent sur les tiles des arches et sont attachés avec quelques tenons sur le côté intérieur de la structure des mandibules. Ce n'est pas vraiment solide, mais c'est suffisant. Les faces inférieures des couloirs babord et tribord présentent 3 faces orientées avec des articulations crantées. Le couloir tribord a en plus la rampe d'embarquement. D'un côté la charnière est faite d'articulations libres (1 et 2), et de l'autre un ensemble de pièces studless assure une cinématique d'ouverture cohérente. Ces 2 sous-ensembles se greffent sur les cadres Technic de la structure avec les mêmes pièces que les faces inférieures des mandibules.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Le montage se poursuit avec la construction des 2 tourelles. A peu de choses près, elles sont identiques. Sous les tourelles, l'octogone formé par les articulations crantées est tenu par des briques 1x4 with studs on side. Sur les tourelles, divers connecteurs à friction rendent la tourelle orientable à souhait. Les radars font office de verrière et sont délicatement enserrés entre des plates et wings. Leur maintien est correct mais rien ne les mpêche de tourner sur eux-mêmes. Ce n'est pas bien grave. A ce stade de la construction, seule la tourelle inférieure est installée. Elle se lie à la structure principale par les poutres studless. Ces poutres jouent aussi le rôle de supports verticaux au cœur du vaisseau.

 Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

La face inférieure arrière n'est pas très étendue du fait de tous les blocs construits plus tôt. Elle est composée de 3 panneaux raccordés par des articulations libres. Cette face s'attache sur le Faucon Millenium au moyen de clips. Et c'est là que les plates mentionnées en début de review prennent leur importance. Elles dépassent d'un tenon juste pour caler les panneaux latéraux. De toute évidence, la méthode est peu académique. Mais il faut bien admettre que lier une construction tenons vers le haut à un module tenons vers le bas incliné contre la gravité, le tout dans un espace très restreint, n'est pas chose facile. Dans une telle situation, il ne faut donc pas s'offusquer d'un montage non conventionnel, surtout quand il est fiable. On rajoute les 4 panneaux latéraux qui s'attachent sur les poutres studless noires des structures périmétriques (réacteurs et mandibules) et se calent contre les slopes 3x2 inverted qui dépassent. Et ça y est, la partie basse du vaisseau est entièrement habillée ! On a maintenant une vraie idée du volume, de la consistance du modèle. Il est incroyablement immense...

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Fort logiquement, on attaque maintenant le dessus. Les faces supérieures des mandibules sont similaires aux faces inférieures. On a des arches en SNOT et des plates avec pins pour s'accrocher sur la structure. On note en plus la présence de jumpers pour combler un décalage entre les tenons des panneaux triangulaires et les tenons de la structure principale. Comme sous le vaisseau, la pente entre les mandibules est attachée sur les tenons d'un cadre Technic. Par contre, l'ensemble n'est pas attaché à l'avant. Il repose simplement sur la structure, et la gravité fait le reste. Cette méthode est abondamment usitée sur toute la face supérieure du Faucon Millenium. Et ça se comprend tout à fait. Premièrement, la plupart des carénages étant très en dehors du système, il est pour ainsi dire impossible de les attacher en bonne et due forme. Deuxièmement, la face inférieure étant habillée, il n'est plus possible de glisser sa main par le dessous du modèle. Autrement dit, en appuyant fortement sur le dessus du vaisseau pour attacher avec des tenons certains carénages, on risquerait de provoquer de la casse. Et troisièmement, les dimensions et le poids exorbitant de la construction font que ce n'est pas vraiment le genre de modèle que l'on s'amuser à trimbaler dans tous les sens. En bref, les sous-ensembles posés sont justifiés de tous points de vue.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Les grosses briques 2x4x2 with studs on sides sont au cœur de la construction des sas. Les nombreux studs sur plusieurs faces permettent de fixer les octogones faits en articulations crantées en périhpérie, et de recouvrir le tout avec des greebs. L'ensemble s'accroche en SNOT sur les bords du Faucon. Il est intéressant de voir que les cadres Technic servent à solidifier la structure et à obtenir des tenons sur les faces extérieures. Mais on verra par la suite que ce n'est pas tout...

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

La construction du cockpit est très technique. Sur les côtés, on a un peu de SNOT avec les tenons des brackets. Mais ce sont surtout les faces obliques qui sont intéressantes. Les articulations crantées aboutissent à une construction nette et qui se tient très bien, malgré la relative complexité de la forme à reproduire. L'autre belle originalité de la construction du cockpit réside dans le positionnement en SNIR de la brique 1x16. Le SNIR consiste à construire en biais par rapport au sens global de la construction. Et comme souvent, ce SNIR est effectué par des hinge briques. Recouverte de tiles, cette brique en diagonale sera le support du carénage formant le couloir du cockpit. Par la suite, on ajoute les carénages supérieurs des couloirs babord et tribord. Ces carénages sont conçus selon le même schéma que ceux de la face inférieure : 3 faces orientées avec des articulations crantées. Et comme beaucoup d'éléments, ils sont posés sur la structure principale. On s'aperçoit une fois de plus de l'importance des cadres Technic. Oui, ce sont une nouvelle fois eux qui accueillent les carénages. En résumé, ces cadres servent de renfort vertical, tout en servant de support à des sous-ensembles situés dessous, dessus, et sur le côté. Voilà un bel exemple de pièce utilisé à son plein potentiel !

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Les carénages arrière comprennent tout un tas de greebs agréables à façonner. La bande centrale est attachée sur des petites poutres coudées studless, et repose sur la structure circulaire des réacteurs. Les carénages contigus sont liés à cette bande centrale au moyen d'articulations libres. Les 3 carénages proches des couloirs babords et tribords sont chacun tenus avec un seul axe. Ces 3 axes se glissent dans un des trous des pièces studless des structures des réacteurs et des mandibules. Ce point illustre en outre parfaitement la complexité de conception d'une structure : au delà des impératifs de rigidité évidents, la difficulté réside dans le fait qu'il faut créer au début un assemblage qui puisse répondre à des exigences connues seulement bien plus tard dans le design process. Ces agencements complexes et très éloignés dans le temps de construction sont d'ailleurs assez fascinants sur le Faucon Millenium #10179. Une fois positionnés, les 6 morceaux de fuselage se bloquent les uns contre les autres pour ne plus balloter. Attention, encore une fois, ça ne veut pas dire que l'on peut retourner le modèle ! ;-)

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

La conception du toit du cockpit est une véritable pièce d'orfèvre. Peu fragile, avec des angles improbables et des jointures dans lesquelles même un cheveu ne passerait pas, ce carénage n'a fait l'objet d'aucun compromis. Pour cela, il a fallu recourir à un large éventail de possibilités offertes par les Lego : articulations libres, à crans, et avec des clic-clacs, il y a de tout ! Le carénage tient sur le vaisseau par des axes Technic qui pénètrent dans des plates 2x4 trouées. Le carénage qui habille le couloir qui mène au cockpit présente une forme très courbée (5 faces) grâce à des articulation crantées. En effet, ce morceau doit venir jusque dans le dos du cockpit. Le module repose sur la brique en SNIR évoquée ci-avant. Le fuselage de la partie supérieure avant de la soucoupe est réalisé en 3 morceaux. Deux d'entre eux sont attachés à la pente centrale par des articulations libres tandis que le 3ème, comme les carénages arrière, possède un axe qui vient se prendre dans des pièces studless.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Le vaisseau est quasiment terminé. Pour l'antenne de senseur primaire, la volumineuse turntable permet une rotation à 360° et les crans très légèrement marqués qu'elle possède l'empêchent de pivoter de façon intempestive. Pour attacher le radar à proprement parler, quelques pièces Technic et le tour et joué ! On ajoute la tourelle construite auparavant, et ça y est ! Le Faucon Millenium est terminé et paré pour passer en vitesse lumière ! Le déplacer n'est pas une mince affaire - la meilleure méthode consiste à retirer la tourelle supérieure et saisir d'une main les poutres de la structure -, mais l'impression d'avoir la Force est garantie lorsque l'on court à toute allure avec le vaisseau à bout de bras ! Quand on aura fini de faire son malin, on pensera quand même à construire le présentoir, UCS oblige.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Retour en haut de page

On commence en douceur avec les minifigs. Notre #10179 en comporte 5, à savoir Han Solo, Chewbacca, Princesse Leia, Obi-Wan Kenobi, Luke Skywalker ; c'est du très classique. Les minifigs sont correctement réalisées. Seul hic, à aucun moment dans les films ces 5 personnages n'apparaissent ensemble au sein du Faucon Millenium. On peut penser que Lego a voulu retenir les principaux héros de la saga Star Wars, quitte à faire une petite entorse par rapport à ce que l'on peut observer dans les films. Présenter un vaisseau mythique avec des personnages célèbres n'est après tout pas dénué de sens pour un set qui fait parler de lui bien au delà de la sphère des fans Lego.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Avant tout, et pour couper court à certaines critiques gratuites, non, le Faucon Millenium #10179 n'a pas d'intérieur aménagé (cockpit mis à part). Et c'est tout à fait normal et justifié ! Les photos et la description du montage du set ont, à priori, vite fait de convaincre du bien-fondé de ce compromis. Pour ceux qui en doutent encore, il est certain qu'un intérieur aménagé aurait mis à mal la stabilité de la construction, chose incompatible avec les standards de construction du groupe Lego. Pour le reste - c'est-à-dire tout ! -, par où commencer ? Le set est si grand... On commencera donc par l'avant du vaisseau. La forme générale des mandibules est correcte et n'appelle pas de remarque particulière. Sur les détails, c'est très réussi. Tout à l'avant, on trouve les feux de navigation, et sur le dessus, les petits modules avec 4 plates 1x1 round gris foncé reproduisent les intégrateurs d'hyperespace. Les greebs des 4 accès de maintenance, bien que tous identiques, sont très satisfaisants. La ruse décrite dans la partie "Montage" passe inaperçue. Aussi, le fait que les trappes ne soient pas parfaitement rondes ne choque pas tellement. Les carénages supérieurs et inférieurs, sont assez classiques. Les tiles évitent d'avoir des surfaces trop nues, et les zones rouges apportent du pep et un air bariolé au vaisseau. Ceci lui confère un certain vécu. On notera aussi que la taille colossale du Faucon Millenium permet des approximations qui auraient été choquantes sur un vaisseau de plus petite taille (entre 1000 et 2000 pièces, comme le Snowspeeder #10129 ou l'AT-ST #10174). Par exemple, l'angle des wings 6x3 n'est pas exactement le même que celui des mandibules. Cela engendre des décalages. Et si sur le #10179 ces décalages créent de nouvelles variations, sur un set plus petit cela aurait à n'en pas douter été interprêté comme un manque de rigueur.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Sur les tranches des mandibules, on est à mi-chemin entre des greebs et des surfaces très texturées. Cela permet d'avoir du détail sans remettre en cause les formes nettes des mandibules. Sur les faces centrales, le SNOT de la structure permet d'avoir des pièces dans tous les sens, et donc une surface remarquablement travaillée, tout en finesse. En revanche, on pestera contre les quelques pièces blanches visibles. Sur les faces externes, les grilles, tiles, tenons vides et tenons pleins occasionnent des variations nombreuses, soignées, mais discrètes. Plus on se dirige vers l'arrière, plus les détails gagnent du volume. C'est ainsi que l'on trouve les compensateurs auxiliaires d'accélération.  Il est également bon de préciser que malgré le poids des mandibules et leur porte-à-faux, celles-ci demeurent parfaitement horizontales, même avec le temps.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Derrière les mandibules, les carénages en pente ont été très bien gérés. Cela n'était pas évident compte tenu du fait qu'il y a une inclinaison dans le sens de la longueur, mais aussi de la largeur. Pour cela, les fuselages ont donc nécessairement été décomposés en plusieurs tronçons. Et les jointures sont étonnamment bien exécutées alors que la construction est complètement en dehors du système Lego. Côté gauche, on a globalement plutôt des carénages avec une alternance de surfaces avec et sans tenon que des greebs. Le radar jouit d'une belle sérigraphie. Et il est amusant de voir, encore une fois du fait d'immensité du set, que ces métapièces normalement utilisées pour des moteurs factices Technic, deviennent assez petites pour produire une structure articulée ! Sur la bande centrale, les greebs se font plus nombreux : crémaillères, jumelles, cônes, longs tuyaux, etc. De part et d'autre de cette bande centrale, on distingue 2 blocs qui imitent les projecteurs de champ de déflexion. L'ensemble est précis et réussi. Côté droit, on sent que la conception a été plus difficile. Il y a moins de place du fait du cockpit, ce qui n'a vraisemblablement pas facilité les choses sur les carénages inclinés. En effet, les jointures sont moins bonnes. Le fuselage ayant une ouverture, beaucoup de greebs ont pu être intégrés. Les tiles dark red et gris foncé renforcent l'impression de détail.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Les formes du cockpit sont d'une rare complexité : construction en diagonale, formes arrondies impliquant des carénages dans de multiples directions. Pourtant, le résultat final est absolument bluffant ! Tous les morceaux s'agencent à la perfection pour aboutir à des jointures qui tombent au millimètre. Sur les différents carénages, les détails ne sont pas en reste. Le Faucon Millenium #10179 est le premier UCS a reproduire la verrière par assemblage de pièces. C'est la taille du vaisseau qui autorise une telle approche pour la verrière. De fait, il n'y a pas de vitre à proprement parler, mais seulement les armatures reproduites à l'identique du vrai vaisseau. Sur la face avant, le radar 6x6 fait tous les petits découpages nécessaires. De plus, l'abscence de vitre est salutaire pour bien observer les personnages. Au nombre de 4, ils sont installés confortablement, sans être les uns sur les autres. Tout a été pensé dans les moindres détails puisque Han et Chewbacca ont chacun leurs commandes de pilotage. Côté opposé gauche, à l'opposé du cockpit, la tranche du vaisseau est généreusement garnie de greebs.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Le disque de la tourelle centrale est probablement l'élément qui laisse le plus à désirer. On admet aisément que la présence de carénagess aux formes très diverses tout autour de la tourelle rend les choses peu évidentes. De même, faire une forme bien ronde de ce diamètre ne semble guère possible. Cela n'empêche pas cette zone du vaisseau d'être assez perfectible. Le pourtour fait avec des combinaisons de slopes curved est assez déroutant car très irrégulier. En outre, le disque est un peu trop surélevé, et les jointures avec les jointures avec les carénages sont moyennes, notamment à l'avant gauche. Fort heureusement, les détails sont bons. Le quadruple canon laser est orientable à volonté, et la verrière, dans le même esprit que celle du cockpit, laisse entrevoir Luke.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Les zone d'embarquement babord et tribord sont plus angulaires que sur le vrai vaisseau, tant concernant les 2 couloirs transversaux faits en plates que les sas d'amarrage faits en slopes. De toute évidence, faire de formes parfaitement rondes n'était pas possible. Mais ce compromis est une bonne chose car ces formes saillantes donnent selon moi davantage de caractère, de force au design. Les détails sont excellents. On retrouve les surfaces rouges aux bons endroits, des petits reliefs en surface, et les grilles d'aération faites avec ces tiles 2x2 sérigraphiées. Sur les côtés, les sas sont très travaillés eux aussi : écoutilles, anneaux d'amarrage, le tout avec des couleurs variées pour augmenter l'impression de détail.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

A l'arrière des couloirs transversaux babord et tribord, les carénages ont bien quelques greebs, mais le gros des détails se situe dans les ouvertures qui laissent entrevoir des composants internes au vaisseau. Ces "failles" dans le carénage sont semblables à celles présentes sur le vrai vaisseau et contribuent à renforcer le caractère délabré du Millenium Falcon.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Sur la zone centrale arrière, c'est le paradis des greebs ! Non seulement ils sont très nombreux, mais ils sont aussi sur une surface très étendue, avec une diversité jamais vue auparavant sur un set officiel. Robinets, téléphones, volants, jumelles, antennes, et j'en passe, tout est bon pour détourner des pièces de leur usage premier ! Grâce aux dimensions imposantes du vaisseau et aux nuances de gris bien mêlées, la conception symétrique des greebs n'est pas gênante. L'ensemble est homogène. Et après tout, il n'est pas dénué de sens que les composants mécaniques du vaisseau puissent être identiques à gauche et à droite. Les 4 petits ailerons verticaux représentent les stabilisateurs de pression d'alimentation, et les 6 évents d'évacuation de chaleur ont été idéalement positionnés. A noter qu'avec les sas, la forme arrondie arrière est composée de 11 segments, ce qui est honorable et convaincant.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

La tranche arrière du vaisseau accueille bien sûr les réacteurs des moteurs subliminiques. Les tiles d'un bleu vif et transparent sont simplement magnifiques. On a réellement l'impression que le Faucon émet une intense lumière. Le tout est surmonté d'une grille (des haubans, en fait) fine et impeccablement courbée qui vient fignoler les moteurs tout en leur apportant une fluidité certaine. De part et d'autre des réacteurs, on trouve quelques greebs. Vers ceux-ci, les carénages dépassent avec des formes affûtés, ce qui renforce l'apparence agressive du Faucon Millenium.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Enfin, Il est courant de voir des UCS avec une face inférieure simpliste. Mais le Millenium Falcon #10179 ne fait définitivement pas partie de cette catégorie. Il est sûrement l'UCS qui a bénéficié de la plus grande attention concernant cette face inférieure. On voit bien les tubes des plates situées au centre, cela dit, on apprécie les différentes couleurs utilisées et la volonté d'alterner les surface avec et sans tenons. A l'arrière, les greebs n'ont rien à envier à ceux présents sur le dessus du vaisseau, et la tourelle, bien que peu visible, est identique à celle du pont supérieur. Dans le couloir transversal tribord, on a même la rampe d'embarquement qui peut s'ouvrir. Les 7 trains d'atterrissage du vaisseau ont été brillamment conçus. Les pieds détaillés avec minutie contrastent bien avec les grosses pièces rondes qui évoquent des puissants vérins hydrauliques.

Lego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium FalconLego Star Wars UCS 10179 Millenium Falcon

Retour en haut de page

Une expérience de construction exceptionnelle, une taille astronomique, un vaisseau qui jouit d'un niveau de détail extraordinaire, ce Faucon Millenium #10179 est l'objet de collection par excellence. C'est le set ultime, le Saint Graal, que tout fan de Star Wars rêverait de posséder. Et son prix démesuré n'est que le simple reflet d'une construction Lego entrée dans la légende le 1er Octobre 2007.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !