• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Imperial Star Destroyer #75252

Imperial Star Destroyer #75252
  • Référence : #75252
  • Nom du modèle : Imperial Star Destroyer
  • Nombre de pièces : 4784
  • Année : 2019
  • Dimensions : 109 x 65 x 44 (taille réelle : 1600 mètres)
  • Designer : Henrik Andersen
  • Niveau de difficulté : 5/5
  • Note du modèle principal : 5/5

L’Imperial Star Destroyer (ISD ou Star Destroyer de classe Imperial) est le symbole de la toute-puissance militaire de l’Empire. Il doit instaurer peur et soumission chez l’ennemi, à l’instar de l’Empereur. Pour concevoir ce croiseur et remplacer les vieillissants Star Destroyer de classe Victory (qui n’apparaissent dans aucun des films) et Venator, l’Empire a sollicité les meilleurs ingénieurs de toute la galaxie, notamment Lira Wessex. Dessiné avec des formes très proches de celles de ses ainés, L’ISD est aussi un véritable concentré de technologies. Il sera produit à 25000 exemplaires.

Sa puissance de feu dévastatrice peut éradiquer pratiquement toute forme d’opposition. Sur les flancs supérieurs, l’ISD est pourvu de 8 tourelles lourdes : 6 à turbolasers et 2 à canons ioniques. Ces tourelles de 50 mètres sont notamment là pour vaincre les boucliers et champs déflecteurs des vaisseaux adverses. Par ailleurs, 60 turbolasers Taim & Bak XX-9 et 60 canons à ions Borstel NK-7 beaucoup plus petits sont répartis sur toute la coque afin de neutraliser ou endommager des vaisseaux plus petits et rapides. Dix rayons tracteurs Phylon-Q7 permettent d’attirer les vaisseaux ennemis dans le hangar principal. L’équipement à bord du croiseur est tout aussi impressionnant : on dénombre 72 appareils TIE, 20 AT-AT, 30 AT-ST, plusieurs navettes Lambda et Gamma, 9700 Stromtroopers, 275 artilleurs et pas moins de 41000 membres d’équipages et officiers.

Ce monstre de 1600 mètres de long possède 2 dômes Om-Thaim qui générent un bouclier de protection. Et forcément, ces dômes sont le point faible d’un ISD : une fois détruits, le croiseur devient vulnérable (à la fin de l’Episode VI par exemple). La coque du vaisseau est faite dans un alliage très résistant utilisant de l’alucier renforcé avec du titanium.

Le propulsion du Star Destroyer de classe Imperial est assurée par 3 réacteurs de marque Kuat (vitesse maximale : 800 km/h) et l'hyperdrive est de classe 2. En cas de panne, 4 réacteurs de secours Cygnus Gemon-4 prennent le relais. Leur alimentation se fait par un générateur délivrant une quantité d’énergie semblable à celle d’une étoile de petite taille. L’ISD peut se déplacer seulement dans l’espace (contrairement à ses prédécesseurs). En effet, voler dans l’atmosphère d’une planète nécessiterait un nombre incalculable de répulseurs (dispositifs de sustentation et de propulsion), étant donné le poids titanesque du vaisseau.

L’Imperial Star Destroyer est visible à plusieurs reprises lors de la Trilogie (Episodes IV, V et VI). Mais le set en présence retrace plus particulièrement la première scène de l’Episode IV : Un nouvel espoir. En effet, notre ISD est accompagné du Tantive IV. Dans le film, le Devastator de Dark Vador va détruire le réacteur central du Tantive, ce qui va l’immobiliser. Ce dernier va ensuite être attiré dans le hangar principal au moyen de rayons tracteurs.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Retour en haut de page

Avec ses dimensions démesurées et plus de 4700 pièces, ce bel Imperial Star Destroyer donne de quoi s'occuper pendant 9 heures si l'on utilise les sachets numérotés de 1 à 19. Dans le cas d'une construction à l'ancienne sans les sachets numérotés, il faudra faire preuve de courage puisque le temps de montage sera multiplié par 2 pour venir à bout des 1000 étapes... Tout au long de la construction, le modèle multiplie les pièces colorées un peu partout. Cela égaye le montage qui, il faut bien le dire, est tout de même très majoritairement gris. Il est tout aussi amusant de voir ces pièces de couleur petit à petit disparaitre au fil de la construction. Comme si le gris reprenait ses droits... En dépit de ses formes finalement plutôt simples, le modèle jouit d'une construction très modulaire. On recense pas moins de 40 modules, qui peuvent être classés comme suit : le support, la structure, 2 modules pour les greebs latéraux, 8 grands panneaux pour les ailes, 3 modules pour les détails sous le vaisseau, 14 modules pour les moteurs, 9 modules de tailles très variables pour réaliser la tour, un module complexe pour la passerelle, et le mini Tantive IV. Comme cela sera largement démontré, la conception de ce #75252 est remarquable.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Une fois n'est pas coutume, on commence par assembler le présentoir. On remarquera que la manière dont les métapièces sont liées au socle est rigoureusement identique à ce que l'on trouve sur le présentoir du B-Wing #10227. Ce dernier a été réalisé par le même designer, il n'y a pas de hasard. Ce présentoir est aussi l'occasion de monter les 2 figurines du set. On poursuit avec la construction de la structure. Et là, il faut bien dire que le set innove. En effet, notre Imperial Star Destroyer est le premier vaisseau majeur produit par Lego à jouir d'une structure studless. S'il est vrai que les pièces studful - pièces régulièrement utilisées pour les structures, comme sur l'ISD #10030 ou les Faucon Millenium #10179 et #75192 - sont par nature plus rigides que leurs homologues studless, le studless présente un avantage certain : il permet de facilement construire dans toutes les directions. La structure du #75252 tire donc sa solidité par un bon entrecroisement des pièces à tous les niveaux et une géométrie intelligente. La structure se lie au présentoir par 4 axes 4L with stop ; rudimentaire mais très efficace.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Les greebs latéraux consistent en des grandes longueurs de plates. Jusque là, ça semble assez anecdotique... Mais en fait, ce choix est beaucoup plus judicieux qu'il n'y paraît. En effet, en terme de rigidité, si les plates montrent vite leur limite dans la longueur, elles sont quasiment indéformables transversalement. Ce constat aussi simple que génial permet de ne pas avoir de poutre latérale (hypothénuse) sur la structure. Les 2 modules de greebs positionnés sur le flanc jouent eux-mêmes ce rôle de structure. Des pièces Technic sont solidement attachées sous les greebs de façon à pouvoir faire une liaison avec des axes sur la construction studless. A la pointe, un pin relie les 2 modules de greebs. Les hangars du vaisseau sont relativement simples ; au mieux on retiendra le petit montage de SNOT réalisé avec ces pièces. Les 2 hangars s'attachent avec des broches Technic et des plates with holes.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Les 4 panneaux des ailes inférieures ne présentent pas de particularité en terme de construction. Et si chaque aile est divisée en deux morceau, c'est avant tout pour des raisons pratiques : en construisant, il aurait été difficile de manipuler un module de plus d'un mètre ! Mais c'est surtout la façon dont ces panneaux se lient à la structure qui vaut le détour. En fait, la face intérieure des ailes comprend de petites alcôves qui vont accueillir les axes qui dépassent de l'arête studless centrale inférieure. Ainsi, sur la partie médiane, les ailes ne sont pas attachées à proprement parler mais plutôt bloquées de toute part. De côté des greebs, les ailes sont bel et bien attachées à l'aide de rotules. Ces dernières sont solidement ancrées sur les ailes grâce aux wedges 6 x 4 inverted. Deux petits montages assurent de bonnes jointures à l'arrière et à la pointe. Le blindage du générateur principal dispose de 2 carénages fixés avec des articulations libres pour reprendre l'inclinaison des ailes. Ce module se fixe sous l'arête inférieure avec des pins Technic.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

La réalisation des moteurs comprend un bon paquet de modules. Forcément, on se penche d'abord sur celui qui accueillera tous les autres. Ce module consiste en une longue structure studless sur laquelle ont été fixées diverses plates studful grâce à des briques Technic. On notera la présence de clips qui seront bien utiles par la suite. Ce module se fixe sur la structure du vaisseau à l'aide de pins Technic, puis le tout est verrouillé par ces bras de suspensions qui se connectent perpendiculairement ; c'est admirable ! On continue avec 2 grands carénages qui vont se s'attacher sur les clips mentionnés ci-avant. Cette articulation libre permet à ces 2 modules d'adopter une position oblique. Le carénage du bas repose sur les ailes inférieures. Par contre, le carénage du haut devant nécessairement lutter contre la gravité, il est retenu par une liaison Technic sur le structure studless.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Les 4 modules suivants sont les réacteurs de secours. Là encore, on retrouve des articulations libres pour orienter les carénages. Chaque module se faufile dans les modules précédemment fixés puis s'attache sur la structure transversale des moteurs avec ces pièces. On termine l'arrière du vaisseau avec 4 petits éléments de fuselage et les 3 tuyères principales montées sur des axes Technic. Compte tenu de leurs formes, orientations et modes de fixation, les modules du bloc moteur sont relativement fragiles.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Les ailes supérieures bénéficient globalement du même traitement que les ailes inférieures. Elles ont juste les tourelles en plus, avec ces pièces qui font office de turntable. On trouvera aussi un peu de SNOT, ou encore une astucieuse façon de retourner la construction à l'aide de tile round 1x1 with pin holder. La fixation des ailes sur le vaisseau se fait avec des rotules au niveau des greebs latéraux. Sur la partie médiane, les ailes reposent sur la structure studless centrale en pente.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

La passerelle est un module plaisant à construire car il comporte plein de sous-ensembles - 11 pour être exact - qui se fixent dans tous les sens. A peu de choses près, la bases consiste en un assemblage par empilement sur lequel tous les autres sous-ensembles vont se greffer. La face avant de la passerelle et les face latérales du "cou" s'attachent avec du SNOT relativement basique. Pour les autres carénages, on retrouve systématiquement des articulations libres pour donner des angles spécifiques. Concernant les panneaux inférieurs de la passerelle, on a même des bras de droïdes pour contrer la gravité. Les faces arrière de la passerelle sont quant à elles fixées avec un module intermédiaire : cela permet de générer une double inclinaison. C'est brillamment réalisé ! A l'inverse, le radar qui peut se replier constitue une fonction dérisoire que l'on oubliera bien vite... Ce module se connecte à la structure du vaisseau par 5 axes Technic. Contrairement à l'ISD #10030, on est donc en présence d'une vraie liaison, et non simplement d'un module posé sur la structure.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

On continue avec un tout petit module que l'on positionne la tête à l'envers selon la même technique que celle expliquée sur les tourelles. Et on attaque un gros morceau : la tour. Elle est composée de 2 modules principaux et 4 modules secondaires qui se lient avec des pins Technic. De manière générale, ces 6 modules se construisent assez simplement par empilement. Sur les côtés, on trouve un peu de SNOT mais ça ne va pas chercher bien loin. Le vrai point d'intérêt de la conception de la tour réside dans les antennes utilisées comme moyen de fixation. Solidement attachées au module principal de la tour, ces antennes vont se glisser dans les plates 3x2 with hole positionnées à la base du module de la passerelle. Et ô miracle, une fois que l'on a mis les modules de la tour en place, tout est calé au poil. Les modules reprennent l'inclinaison des ailes et plus rien ne bouge ! La solution mise en œuvre ici est aussi simple et fiable qu'improbable. On se demande bien quel a été le cheminement créatif du designer pour nous sortir un assemblage pareil...

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Avant de se précipiter sur les 2 modules qui clôtureront la construction du vaisseau, on remarquera que la structure studless est très accessible, notamment au niveau des pièces rouges. Ces pièces font office de poignée pour se saisir du vaisseau et le déplacer dans de bonnes conditions. Cette poignée offre une bonne préhension mais n'est pas située exactement au dessus du centre de gravité de la construction. Il faudra donc utiliser sa seconde main à l'arrière du vaisseau pour le déplacer bien horizontalement ; rien d'insurmontable. Les 2 derniers modules de la tour sont semblables aux 4 modules secondaires évoqués auparavant. Ils présentent une touche de SNIR dans la partie basse, notamment en recourant à des hinge plates. On connecte sobrement ces modules au vaisseau avec des pins Technic. Cette fixation légère permet justement de les ôter aisément pour accéder à la poignée si nécessaire. On notera que grâce à la bonne conception et solidité de l'ensemble, on peut aussi soulever le vaisseau par dessous si le cœur nous en dit. Cela était impensable sur l'ISD #10030... On conclut avec le montage du mini Tantive IV. Il n'est guère compliqué. En gros, le corps repose sur l'utilisation de briques 1x1 with studs on 4 sides, et le bloc moteur sur le jumper 1x3. Le vaisseau rebelle peut s'accrocher soit sur les greebs latéraux, soit dans le hangar principal pour recréer au mieux la scène d'ouverture de l'Episode IV : Un nouvel espoir.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Retour en haut de page

La première chose qui saute aux yeux, c'est bien la taille du vaisseau. Ses ailes s'étendent à perte de vue pour atteindre plus de 1 mètre de longueur... A une époque où Lego tend de plus en plus à faire disparaitre les tenons de ses modèles, il est fort appréciable de constater que notre #75252 en est largement pourvu. Cela contribue à reproduire toutes les aspérités et imperfections de la coque du vaisseau réel. Dans les finitions aussi, les ailes donnent entière satisfaction malgré leur simplicité apparente. A l'avant, la jointure entre les 2 panneaux est exemplaire. Ce sont les pièces studless montées sur la structure en contrebas qui font illusion ; une bien belle astuce ! On a aussi les 3 petites tourelles de défense axiales qui, en plus d'augmenter le niveau de détail, habillent la jointure. Plus en arrière, on a différentes variations avec tantôt des surfaces lisses, tantôt des surépaisseurs, le tout de manière asymétrique comme sur le vrai vaisseau. Les tourelles sont tout en finesse également, avec une nette différenciation pour les 2 tourelles lourdes à canons ioniques. Et sur les bords de fuite, on retrouve bien toutes les petites ailettes pour avoir des finitions aux petits oignons.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Visuellement, la tour est un des points les plus séduisants du vaisseau. Les différentes formes et détails offrent largement de quoi apaiser notre soif de détails. Car là encore, il faut bien admettre que le niveau atteint par notre reproduction en briques laisse pantois... Les formes et volumes sont rigoureusement identiques à ceux du vaisseau original. On louera également la qualité des greebs et détails. Là où l'Imperial Star Destroyer #10030 optait pour des greebs systématiques, notre #75252 adopte une approche plus subtile. En effet, il alterne habilement pièces biscornues pour faire des greebs (comme les rollers), et pièces plus classiques (comme la tile 2x2 with 2 studs) pour travailler les textures sans sombrer dans la surenchère. Bien entendu, comme pour les ailes, le tout intègre des asymétries. Sur la partie médiane, on voit bien que la jointure a été comblée autant que possible. Le résultat est correct, mais en deçà de ce que l'on entre les 2 ailes.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Construit en plates, le "cou" du vaisseau n'est pas avare en détails, par exemple avec des skis. Sur la partie basse arrière, le trou peu paraitre un peu déroutant visuellement, mais cela n'en est pas moins fidèle. Au niveau de la passerelle de commandement, le set est carrément bluffant. La qualité de jointures entre les différents éléments du fuselage est absolument remarquable. En terme de détails, tout y est : une face avant bien texturée, le système de visée des rayons tracteurs (qui utilise notamment des portières) et les 2 générateurs de boucliers. Ces derniers n'utilisent toutefois plus les demi sphères multifacettes qui produisaient un effet intéressant sur le #10030 ; tant pis. On saluera en outre la réalisation de la face arrière, fidèle malgré la complexité de sa géométrie.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Comme les 14 modules nécessaires à sa construction le laissaient supposer, la partie arrière du vaisseau est très chargée. Et cela permet là encore d'avoir un niveau de finition difficile à prendre en défaut. Des carénages principaux obliques et offrant de bonnes jointures avec les ailes, 4 moteurs de secours montés sur des blocs légèrement proéminents, 3 tuyères principales avec chacune un triplet de volets pour moduler la poussée, une incandescance trans-light blue, quelques greebs : tout est parfaitement maitrisé. Le set vient presque à nous achever sur place avec cette pièce qui reproduit exactement un des éléments mécaniques du vaisseau original... Pourtant, toute cette partie arrière a quelque chose d'un peu brouillon. Par exemple, les tubes des bords des métapièces coniques apparues pour la première fois sur le Faucon Millenium #75192 ne sont pas jolis. Si le #10030 est clairement moins fidèle et possède un niveau de détail bien moindre, la netteté et la simplicité de son design à l'arrière avait quelque chose de plus attrayant.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Les greebs latéraux ont été traités différement de ce que l'on a en règle général sur des UCS. Notre #75252 ne cherche pas délibérément à maximiser les détails avec les pièces les plus improbables qui soient. Il opte plutôt pour un style proche de celui de la tour, avec des reliefs, des formes géométriques, et parfois des pièces biscornues (car il en faut bien !). Globalement, le traitement est bien réussi, à l'exception de deux zones trop dénudées de chaque côté du vaisseau. Parmi les différents motifs, on mentionnera plus particulièrement ceux créés par les tile 1x3 inverted et les hinge top. La tourelle peut pivoter dans plusieurs directions car montée sur une rotule, et le décrochement à l'avant est bien intégré. A la pointe du vaisseau, le vide entre les 4 ailes est regrettable mais compréhensible compte tenu du manque de place.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

La face inférieure du vaisseau a bénéficié d'une véritable attention, bien qu'elle soit difficile à admirer lorsque le modèle est exposé. Les ailes sont assez standards. Au mieux, on pourra leur trouver quelques effets de textures ici et là. Absent de l'ISD #10030, le blindage du générateur principal fait son apparition. Il aurait bien gagné à avoir quelques pièces supplémentaires pour mieux combler certains trous. Passons. Le véritable atout de la face inférieure, c'est bel et bien le hangar principal ! Il est richement détaillé grâce à ses nombreuses textures, ses deux baies d'accès représentées avec des fenêtres et ses 3 portiques d'amarrage (dont l'un est pourvu d'un TIE Fighter bien trop gros pour être à la bonne échelle). Les jointures avec les ailes sont bonnes également. A l'avant, on a en plus le petit hangar, parfois utilisé en tant que hangar de secours.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Vis-à-vis des proportions, cet Imperial Star Destroyer #75252 tutoie la perfection. Les formes, dimensions et volumes du vaisseau sont respectées avec une précision chirurgicale. Le vaisseau de l'Empire est accompagné d'un mini Tantive IV parfaitement proportionné et qui jouit de toutes les caractéristiques que l'on peut attendre de lui : une tête conique, un corps angulaire, un radar, deux sas latéraux, 11 réacteurs et des marquages rouges pour l'appartenance à la République. On pestera simplement contre l'utilisation d'un T pneumatique sur la tête du vaisseau en lieu et place d'une évidente brique 1x1 with studs on 2 sides...

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Le présentoir du set est fin mais relativement étendu, ce qui n'est pas surprenant quand on se remémore les dimensions du vaisseau. C'est sûr, c'est moins stylée que les 2 pieds très sobres de l'ISD #10030 ou du Venator #ST04, mais on s'en accomodera aisément. Comme sur le Snowspeeder #75144 par exemple, le présentoir est pourvu de 2 figurines. Là encore, pour la sobriété on repassera... En l'espèce, les figurines sont 2 officiers impériaux inconnus au bataillon. Compte tenu du fait que le set représente la capture du Tantive IV de la Princesse Leia par l'Imperial Star Destroyer de Dark Vador, il semblait tout indiqué de mettre ces 2 personnages comme figurines. Pour une raison inexpliquée, Lego en a décidé autrement. Mais estimons nous heureux : cette fois Lego ne nous a pas fait l'affront d'inclure une saynète ridicule à l'intérieur du vaisseau comme cela avait été le cas sur le désastreux Super Star Destroyer #10221.

Lego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star DestroyerLego Star Wars UCS 75252 Imperial Star Destroyer

Retour en haut de page

Oui, cet Imperial Star Destroyer est un gros vaisseau gris. Mais depuis 1977, c'est une figure emblématique de l'univers Star Wars. Lego l'a bien compris et traite le sujet à la perfection en nous offrant un set d'une très grande précision dans sa conception et dans ses finitions. Jamais le côté obscur de la Force n'aura été si tentant...

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic et Star Wars UCS. Sur le forum, les sujets abordés sont plus vastes : nouveautés, créations, analyses, et aussi d'autres thèmes tels que Creator Expert ou Ideas. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !