• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Desert Skiff #ST23

Desert Skiff #ST23
  • Référence : #ST23
  • Nom du modèle : Desert Skiff
  • Nombre de pièces : 615
  • Année : 2018
  • Dimensions : 41 x 13 x 20
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 2/5
  • Note du modèle principal : 2/5

Le Bantha-II Cargo Skiff, plus généralement appelé Desert SKiff, apparait seulement dans l'Episode VI : Le retour du Jedi, lors de la bataille se déroulant au dessus de la grande fosse de Carkoon. Deux Desert Skiff accompagnent la barge de Jabba en vue d'exécuter les Rebelles dans le repaire du puissant Sarlacc. Le premier d'entre eux transporte Chewbacca, Han Solo encore aveuglé suite à sa congélation carbonique, Luke Skywalker, Lando Calrissian déguisé en garde ainsi que 5 hommes de Jabba. Le second Desert Skiff transporte quant à lui 7 gardes. Après que chaque véhicule ait accosté autour du Sarlacc et que Luke ait mis son plan à exécution, plus rien ne va se passer comme Jabba l'avait prévu... Aidé par son fidèle droïde R2-D2, Luke récupère son sabrelaser et se débarasse des gardes présents à bord de son Desert Skiff. La contre-attaque se met alors en place à bord de la barge à voiles : les gardes sortent des canons lasers antipersonnels pour neutraliser les Rebelles à distance. Han et Chewbacca se plaquent au sol pour se protéger. Lors d'un des tirs, Lando est projeté dans le vide. Il a tout juste le réflexe de se rattraper à un câble pour éviter d'être mangé par le Sarlacc. Boba Fett utilise son jetpack pour atteindre le Desert Skiff et ligote Luke grâce à son grappin. Ce dernier se libère sans mal en utilisant son sabrelaser. Puis, Boba Fett tombe sur le plancher du Desert Skiff suite à un tir malheureux des hommes de Jabba situés sur la barge à voiles. Le second Desert Skiff, qui jusque-là patrouillait, aborde alors le premier Desert Skiff. Ni une ni deux, Luke saute sur ce second véhicule pour neutraliser les gardes à son bord. Avec une vue toujours très diminuée, Han Solo se relève maladroitement et percute sans le faire exprès le jetpack de Boba Fett avec une lance. Ce dernier est alors immédiatement éjecté dans les airs. Il percute le fuselage de la barge de Jabba et fini sa course dans la gueule du Sarlacc... La panique est totale dans la barge de Jabba. Leia, devenue esclave de Jabba, ferme tous les volets pour plonger la salle de banquet dans l'obscurité. Avec ses chaînes, elle étrangle Jabba. A l'extérieur, Luke continue de lutter contre les gardes du second Desert Skiff tandis que Han essait tant bien que mal d'aider Lando à remonter à bord du premier. Les gardes de Jabba continuent à faire feu depuis la barge et endommagent le premier Desert Skiff qui bascule. Han Solo est rattrapé de justesse par le pied par Chewbacca. Pendu dans le vide la tête en bas, il essaie toujours de sauver Lando. Alors qu'il a fait le ménage sur le second Desert Skiff, Luke Skywalker saute sur la barge à voiles et l'escalade pour continuer son œuvre : sur le pont principal, il tue les derniers gardes qui canardaient le premier Desert Skiff bien mal en point. Lando Calrissian, qui glisse inexorablement vers la gueule du Sarlacc, voit son pied saisi par l'un des tentacules de la bête. Solo demande alors à Chewbacca de lui passer un pistolet pour tenter de viser le tentacule. Avec une vue encore largement déficiente et une bonne dose de chance, Han libère Lando et tous deux sont remontés par Chewbacca. C-3PO et R2-D2 s'échappent de la barge en se laissant tomber dans le sable, tandis que Luke et Leia la sabordent en retournant le canon principal. Ils rejoignent rapidement Lando, Han et Chewbacca à bord du second Desert Skiff resté intact, sans oublier de récupérer les 2 droïdes quelque peu enfouis... S'éloignant tous sains et saufs de la fosse de Carkoon, la barge se voit réduite en cendres dans une gigantesque explosion.

Fabriqué par Ubrikkian Industries, le Desert Skiff est un véhicule utilitaire à répulseur. Il dispose d'un pont et d'un poste de pilotage central à l'arrière. Son coût d'achat relativement modeste, ses faibles dépenses d'entretien et son pilotage très aisé - qui peut être confié à un droïde - ont largement contribué à le rendre accessible au plus grand nombre. On pouvait ainsi en trouver dans des astroports, des entrepôts, des groupes institutionnels et certaines organisations criminelles. Facilement reconnaissable avec sa couleur rouille, on en trouvait même dans des contrées très pauvres ou reculées. Situés sous le pont, les répulseurs permettaient d'atteindre une altitude de 50 mètres, et sa vitesse maximale était de 250 km/h. Malgré la présence de 2 ailettes, la maniabilité et la stabilité du véhicule étaient limitées. Pour la sécurité des personnes à bord, il était recommandé de voyager à une vitesse pas trop élevée.

Dans sa version militaire, le Bantha-II disposait de canons blasters sur les barrières avant et latérales et d'un blindage renforcé. Il demeurait néanmoins très peu utilisé pour des applications militaires puisqu'un simple tir de blaster pouvait détruire les ailettes de direction ou les répulseurs. Mesurant 9,5 mètres de long, il avait des usages principalement civils ou de transport de marchandises. Dans le premier cas, il pouvait accueillir jusqu'à 16 passagers assis. Dans le second cas, il pouvait supporter jusqu'à 135 tonnes de matériel ou de marchandises. La plupart des versions du Desert Skiff possédait un élévateur magnétique et une rampe de chargement rétractables pour faciliter l'accès au pont et le transport de marchandises.

De façon moins courante, il arrivait que le Bantha-II soit modifié pour répondre spécifiquement aux contraintes d'un environnement. Ainsi, pour faire face à au froid, à la neige, à la pluie, à une très forte chaleur ou encore à une pollution extrême, certaines versions étaient intégralement fermées. Cela protégeait le pilote et ses passagers des éléments. Le Bantha-II pouvait également être utilisé sur l'eau mais ses répulseurs devaient être modifiés pour progresser au-dessus des lacs, rivières ou mers.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Retour en haut de page

Avec un peu plus de 600 pièces, il faut environ 2 heures pour construire le modèle. Il offre très peu de variété dans les couleurs ; on a presque que du marron... En terme de conception, on ne recense que 4 modules, à savoir le corps du véhicule, les 2 ailettes et le support. Le corps lui-même est de loin le plus gros module. Il représente une partie tellement significative de la construction que cela nous fait dire que la construction n'est finalement pas si modulaire que ça.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Dans le plancher, on a une armature Technic pour assurer la rigidité de la construction. Des briques 2x2 avec un ou 2 pins accueillent l'axe vertical du support. Tout en dessous, on trouve un petit montage de SNOT sympatique pour retourner la construction. En effet, des plates 1x1 with clip light sont utilisées pour avoir des tenons vers le haut et vers le bas. Pour les carénages obliques à l'avant du Desert Skiff, on trouve les sempiternels clic-clacs. Bien calé de toute part, le carénage ne bouge pas d'un iota. Sur le dessus, la rambarde est positionnée correctement à l'aide de rotules. Les frictions rendent le montage stable, malgré le fait que 6 pinces ne soient attachées qu'au niveau du flex.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

La planche rétractable s'opère manuellement. On peut facilement la sortir avec le doigt grâce au bord inférieur biseauté du Desert Skiff qui la laisse très légèrement dépasser. La planche glisse à cheval sur une tile 1x6 qui fait office de rail. L'utilisation de la plate 1x4 with fingers permet de passer simplement d'une construction paire à une construction impaire. Les frottements entre les différents composants font que la planche tient bien la position rentrée ou déployée, sans pour autant opposer une grosse résistance lorsque l'on veut la manipuler. Les rambardes latérales utilisent des tiles 1x1 round with bar and pin holder pour que les manches de sabrelaser puissent servir de barreau. Sur le plot central, c'est un montage de SNOT basique avec les indémodables briques 1x4 with studs on side.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

L'arrière du Desert Skiff constitue la partie la plus intéressante du point de vue de la construction. Sur le poste de pilotage et le pourtour arrière, on trouve divers montages avec des tenons sur le côté pour fixer avec précisions des pièces en SNOT. Dans les 2 coins arrière, on trouve des carénages orientés à 45° à l'aide de mini turntables. Ces mêmes carénages comportent ensuite 2 parties articulées par des clic-clacs pour former le carénage. Les 3 autres éléments du fuselage sont fixés par des clic-clacs eux aussi, selon une méthode strictement identique à celle observée à l'avant du modèle. La rambarde reprend à son tour le même principe qu'à l'avant du Desert Skiff. Les nombreux point d'attache la rendent solide. On notera qu'une fois les 5 carénages arrière mis en place, les 2 panneaux montés sur des mini turntables sont parfaitement calés et ne peuvent donc plus tourner librement. Les greebs du moteur, eux, sont attachés dans une brique 1x4 with studs on side.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Le support du vaisseau ressemble un peu à celui du Jedi Starfighter #10215. Il se lie au Desert Skiff à l'aide d'un axe 5,5L with stop. Cette simple liaison est solide, et le modèle parfaitement équilibré. On peut sans souci faire tourner le modèle à 360°. Les ailettes ne sont pas des plus complexes non plus. On a un montage avec des plates 1x2 clip pour assurer la fixation des lances. Ensuite, le tout se fixe sur le corps du Desert Skiff au moyen de rotules qui permettront de donner une orientation précise.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Retour en haut de page

Le nez du Desert Skiff reprend l'approche utilisée sur la barge de Jabba et le Speeder Bike, ou, dans une moindre mesure, sur le TIE Fighter. En tout état de cause, pour faire une forme aussi spécifique, il n'est guère envisageable de procéder autrement qu'en empilant des slopes. Le résultat est plutôt bon puisque l'on trouve une pente dans le sens de la longueur mais aussi dans la largeur. Les côtés sont ensuite visuellement plus fins car faits en plates. Cela confère une allure plus légère, plus aérienne à l'ensemble. La rambarde forme un bel arrondi, et on appréciera l'orientation évasée des barreaux verticaux, comme sur le vrai véhicule. Sur la partie médiane de la barge, le plot central est correctement exécuté, et les rambardes latérales ont une forme trapézoïdale ; rien à redire. Les petites grilles ainsi que les touches de gris foncé et marron foncé ajoutent quelques reliefs visuels, ce qui n'est pas un mal dans cette masse marron. Côté droit, la planche est discrète quand elle est repliée. Elle demeure toutefois un peu courte même lorsqu'elle est déployée au maximum.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

L'arrière de l'esquif est la partie la plus séduisante. Le poste de pilotage central est légèrement surélevé pour donner une meilleure visibilité. Les différents appareils de navigations sont reproduits avec des petites pièces telles que des sextans ou une anse, et on a un écran de contrôle. Au pied du poste de pilotage on retrouve les conduits qui relient le poste de pilotage aux organes situés dans le corps de l'engin (répulseur, propulseur, contrôle des ailettes). Construit entièrement en plates, le fuselage autour du poste de pilotage est particulièrement réussi. Sa finesse maximise autant que possible la place disponible au niveau du poste de pilotage, et il y a un bon équilibre entre les surfaces avec et sans tenons. A l'extérieur, la forme arrondie est de bonne facture également grâce aux slopes 4x1 curved double et à la rambarde. La forme évasée décrite par les barreaux de la rambarde sont d'ailleurs tout autant appréciable qu'à l'avant.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Les ailettes ont une forme convenable. Le dish 4x4 fait un bon habillage et les greebs sont plutôt sympa. Les lances, elles, sont plus longues que ce que l'on peut observer sur le véhicule réel. Cela dit, les pointes des lances et la finesse de ces antennes sont assez attractives visuellement. Leur orientation précise, notamment en formant un "V" dans le sens de la largeur, sont un atout supplémentaire quant à leur design.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Le dessous de l'engin recourt à des slopes curved pour faire des formes aussi fluides que possible. En terme de détails, on a des variations marron foncé qui brisent un peu la monotonie ambiante, et quelques greebs vers le moteur ; il n'en faut pas davantage. Concernant les proportions, le modèle ne présente pas vraiment de fausse note. Enfin, on soulignera que le marron Lego est particulièrement approprié pour le Desert Skiff, un véhicule généralement vétuste et rouillé.

Lego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert SkiffLego Star Wars UCS ST23 Desert Skiff

Retour en haut de page

Ce modèle se veut fidèle d'un point de vue du design, et parfois astucieux du point de vue de la technique. Pour autant, ne serait-ce que si l'on considère l'importance de ce véhicule dans la saga Star Wars, il est difficile de lui trouver un caractère Ultimate. Ce Desert Skiff est donc un UCS où la première lettre du sigle semble un peu trop tendre vers le Useless...

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !