• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Hailfire Droid #ST18

Hailfire Droid #ST18
  • Référence : #ST18
  • Nom du modèle : Hailfire Droid
  • Nombre de pièces : 1069
  • Année : 2015
  • Dimensions : 24 x 28 x 21 (taille réelle : 8,5 mètres)
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 3/5
  • Note du modèle principal : 4/5

Le tank droïde IG-227 de classe Hailfire, aussi appelé Hailfire Droid ou plus sobrement Hailfire, n'apparaît que dans l'Episode II : L'attaque des Clones, lors de la bataille de Géonosis. Au sol, l'armée de la République est principalement composée d'innombrables clones, d'AT-TE déployés par Drophship LAAT/c, et de SPHA-T. Elle fait face à la Confédération des Systèmes Indépendants dont l'armée se compose de droïdes de combat, de Spider Droid, et d'Hailifre Droid. Alors que les troupes au sol (clones et droïdes) se livrent un combat intense, les Hailfire lancés à pleine vitesse tirent leurs missiles et neutralisent bon nombre de marcheurs de la République. Mais une fois les canonnières LAAT/i arrivés sur le champ de bataille, la tendance s'inverse ! Les Hailfire, peu efficaces contre des cibles aériennes, se font littéralement réduire en miettes par les rayons lasers et missiles des Gunship LAAT/i. Dépourvue de matériel offensif aérien et subissant de lourdes pertes au sol, l'armée de la CSI se fait peu à peu déborder... Le coup de grâce provient des SPHA-T lorsqu'il réussissent à abattre des sphères de contrôle droïdes. Véritable déroute pour la CSI et le Comte Dooku, la bataille de Géonosis est un triomphe pour la République, et ce malgré la perte de plusieurs chevaliers Jedi.

Construit par Haor Chall Engineering, l'Hailfire trouve son utilité contre les véhicules blindés tels que des AT-TE et ce grâce à ses missiles. Ceux-ci pouvaient éventuellement cibler de l'infanterie si cette dernière constituaient un groupe suffisamment dense. Les lance-missiles étant l'arme principale de l'Hailfire, et ses munitions étant comptées (30), chaque tir se doit de faire un maximum de dégâts chez l'ennemi. Pour des cibles petites et isolées, le tank dispose d'un double canon laser rétractable. Mais sa puissance de feu est négligeable. Ainsi, sa véritable fonction réside plutôt dans la possibilité d'attaquer une cible modeste, sans pour autant consommer un missile. Cela contribue à une meilleure utilisation des lance-missiles.

L'Hailfire est un véhicule très mobile. Ses roues en forme d'anneaux lui permettent d'évoluer sur tout type de terrain avec une vitesse et une manœuvrabilité étonnante. Sa vitesse maximale est de 45 km/h. Il n'a aucun droïde à son bord, mais une intelligence artificielle située dans la tête. Celle-ci constitue d'ailleurs la seule partie blindée du véhicule. L'IA dirige l'engin, et scanne le terrain pour repérer ses cibles. Elle prend en compte la stratégie de combat globale, tout en essayant de maximiser les dégâts causés à l'ennemi.

La principale faiblesse de l'Hailfire tient dans sa puissance de feu qui est comptée. Une fois ses 30 missiles tirés, le tank ne dispose plus que de son canon laser. Autant dire qu'il n'a plus aucune utilité sur le champ de bataille. Un peu comme l'AAT, l'Hailfire doit donc très régulièrement faire des aller-retours entre la base et le champ de bataille pour se réapprovisionner. Après la cuisante défaite sur Géonosis, Haor Chall Engineering développe des droïdes de ravitaillement aériens pour réapprovisionner les Hailfire directement sur le champ de bataille, et donc accroître considérablement leur autonomie au combat. Enfin, il faut savoir que Haor Chall Engineering a produit plusieurs versions de l'Hailfire. Si le design du véhicule demeurait inchangé, l'armement, lui, variait. A la place des lance-missiles, il était possible d'installer des blasters pour être efficace contre l'infanterie, ou même des canons à ions.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Retour en haut de page

Avec plus de 1000 pièces, la construction de cet Hailfire Droid donne de quoi s'occuper pendant 2 à 3 heures. Bien que l'on puisse clairement distinguer les principaux composants du véhicule, la conception modulaire est assez occultée par la solide liaison entre les bras horizontaux et les trains roulants. Ainsi, on recense 8 éléments : le châssis, la tête, les 2 lance-missiles, le canon laser, les 2 trains roulants et le présentoir. On commence par assembler le châssis de l'Hailfire. Composé de pièces studful et studless, il est très rigide. Outre les pièces fixées par des demi pins sur les faces avant et arrière, c'est surtout l'ancrage des poutres coudées 1x9 qui est intéressant. Leur inclinaison particulière est donnée par le montage Technic situé au centre, lui-même vérrouillé sur le châssis par une tile 2x2 with pin.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

La tête comporte des montages en SNOT basiques, avec des brackets et des briques ayant des tenons sur les côtés. Rien de bien compliqué... Le petit montage Technic au centre a davantage d'intérêt. Ces connecteurs d'angle attachés de toutes parts (devant, derrière et dessous) fourniront un ancrage solide pour les lance-missiles. A l'avant, les petits panneaux triangulaires sont quant à eux montés sur des articulations libres. Une fois construite, la tête se fixe au châssis par empilage.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Les trains roulants ont quelques bonnes petites astuces. Leur structure se veut plutôt simple. L'empilement de diverses pièces ayant des tenons sur les côtés va permettre de fixer les carénages latéraux en SNOT. Chaque carénage latéral dispose à son extrémité d'un connecteur rond 1L monté sur une plate 2x2 with pin. Ces petites pièces rondes (4 pour chaque train) vont tenir les roues en s'insérant dans leurs rainures. Les pièces étant sans friction, elles vont aussi jouer le rôle de billes de roulement, et ce afin de procurer une rotation aussi fluide que possible. Les hinges top 2x2 sont très importants également. Faisant légèrement moins d'une demi plate d'épaisseur, ils permettent de réduire sensiblement les passages de roues : ceux-ci passent de 8 plates de large à un petit peu plus de 7 plates. Ce rétrécissement occasionne un bien meilleur guidage, et donc moins de frottements. Les faces avant et arrière sont montées en SNOT sur les brackets des faces latérales, et des articulations à crans donnent l'angle nécessaire aux carénages fixés en surplomb. Sur le dessus des trains roulants, les pièces à clips et les flexs sont de bons moyens pour respectivement donner un angle hors du système et définir une courbe. Ce montage est d'ailleurs beaucoup moins fragile qu'il n'y parait.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

La construction des trains roulants présente un aspect assez redondant du fait des faces latérales : il faut en construire 8. Cependant, cela n'a rien à voir avec le TIE Fighter #75095. En effet, en comptant les symétries gauche et droite, et les variations des faces intérieures et extérieures, il y a 4 faces différentes à construire 2 fois chacune. Une fois cela fait, il convient de rattacher les trains roulants au châssis. La fixation se fait à plusieurs niveaux. Tout d'abord, les pièces Technic des bras se collent contre les faces en SNOT grâce à ces pièces. Sur le dessus, un cadre 4x4 plat maintient le bras, et des poutres studless verrouillent le montage verticalement en traversant tout le train roulant. Enfin, le montage est bloqué par dessous avec des axes Technic 2L et des brackets. Pour information, les axes Technic de 5,5L gris foncé se coincent sous les garde-boues.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

La construction du canon inférieur n'est guère compliquée. La plate 2x2x2/3 permet d'avoir du SNOT, et le tout se fixe dans les trous des plates sous le châssis de l'Hailfire avec une plate 2x2 with pin. Malheureusement, l'absence de friction fait que le canon ballote trop facilement dans tous les sens. Les lance-missiles sont conçus à l'aide de pièces Technic, notamment des liftarms thin et des axes. Il est dommage que certains missiles ne soient pas disposés dans des trous cruciformes, cela les aurait empêché de tourner sur eux-mêmes. Comme expliqué ci-avant, la fixation de chaque bloc se fait au moyen de connecteurs Technic, sur le haut de la tête. Finalement, on termine la construction avec le présentoir. Globalement, le véhicule est bien équilibré et revient toujours à l'horizontale si on le chahute. La conception des trains roulants fait que les anneaux tournent idéalement sur des surfaces rugueuses. Sur des surfaces "intermédiaires" comme du papier ou du parquet, ça va très bien aussi. En revanche, sur des surfaces parfaitement lisses, notre Hailfire Droid tend à patiner.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Retour en haut de page

Comme le vrai véhicule, la tête a une forme ovale. Les wedges et slopes curved permettent d'avoir un design lisse et précis. Les détails sont soignés. Devant, on a les mandibules et l'œil rouge légèrement renfoncé dans la carlingue. Sur le dessus, les marquages marron foncé apportent un peu de variation de couleur. Et derrière, on retrouve la forme fuyante et pointue comme sur le vrai véhicule. Les 30 missiles ont en outre un dessin très fin et découpé, notamment grâce aux harpons. Cela renforce le look agressif de notre Hailfire.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Sur le châssis, les briques Technic utilisées produisent des coins assez disgrâcieux. Les slopes curved en SNOT parviennent à adoucir cet écueil, sans toutefois l'éliminer. Derrière, cette wedge inverted est idéale pour reproduire la nuque de l'Hailfire. Et devant, on a bien les petits blindages affilés avec les wedges 4x2. Sur les côtés, les poutres studless s'intègrent correctement avec les slopes marron, et les angles spécifiques des vérins factices (axes Technic) procurent beaucoup de crédibilité au design. En effet, cela casse le côté rectiligne de la construction. Par contre, à l'instar de l'AT-ST #10174, les trous visibles des pièces studless ne sont pas jolis. Dessous, le canon est sobre mais pas moins fidèle. L'utilisation de skis convient étonnament bien pour imiter les finitions du véhicule réel. Aussi, sur toute la partie châssis, les variations de couleurs tendent à accroître l'impression de détails, sans surchage visuelle. Ce bon équilibre dans les couleurs et les détails est très appréciable.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Sur les trains roulants, les grands anneaux sont superbes. Leur taille et toutes leurs crénelures en mettent plein les mirettes. Au niveau des carénages, il y a un bon mix entre les surfaces avec et sans tenons. Cela crée une certaine homogénéité dans les textures. On peut faire la même remarque quant aux différents détails. Que ce soit sur les composants gris foncé ou les variations de couleur marron foncé, il y a un bon équilibre visuel. Les pièces sérigraphiées font de belles finitions. C'est ainsi que, dans un style proche de celui du Rebel Blockade Runner #10019, les dishs 4x4 sont détournés de leur usage. Dans le cas présent, ils reproduisent les moteurs à pulsation magnétique. Sur le dessus des trains roulants, les suspensions à lame sont fidèlement réalisées. Les flexs définissent la courbure tandis que des panneaux de signalisation routière font l'habillage. Les faces avant et arrière des trains roulants possèdent bien les 2 dents pointues sur le haut. Au contraire, la forme de ces faces n'est pas arrondie correctement. Cela se voit nettement de profil, où les 2 wedges 3x4x2/3 forment un angle de 135° en lieu et place d'un arrondi.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Enfin, les proportions semblent assez proches de celles d'un vrai Hailfire. Même remarque concernant l'inclinaison des trains roulants : c'est assez pour être remarqué et donner du style, mais pas trop non plus pour éviter la caricature.

Lego Star Wars UCS ST18 Hailfire DroidLego Star Wars UCS ST18 Hailfire Droid

Retour en haut de page

Si Star Wars fait davantage la part belle aux vaisseaux, chasseurs et marcheurs, l'Hailfire Droid, un tank, fait figure d'exception. Il n'en demeure pas moins accrocheur avec son design très stylé. Notre #ST18 retranscrit bien cet esprit, tout en intégrant une bonne dose de détails. Aussi, les trains roulants fonctionnels sont un petit plus appréciable, et ce bien que le modèle soit principalement destiné à l'exposition.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !