• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

AAT #ST14

AAT #ST14
  • Référence : #ST14
  • Nom du modèle : AAT
  • Nombre de pièces : 1026
  • Année : 2013
  • Dimensions : 33 x 30 x 18 (taille réelle : 9,75 mètres)
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 3/5
  • Note du modèle principal : 4/5

L'AAT (Armored Assault Tank, ou Char d'Assaut Blindé en Français) apparait dans l'Episode I : La menace fantôme, plus précisément dans la ville de Theed (capitale de Naboo), et lors de la périlleuse bataille de Naboo... Dans les plaines, l'armée des Gungans se met minutieusement en place, notamment en activant ses grands boucliers de protection. En face, les engins modernes et imposants de la Fédération du Commerce débarquent. On y recense des MTT abritant chacun plus d'une centaine de droïdes de combat B1, et plusieurs AAT. Immédiatement après leur débarquement, les AAT font feu sur les boucliers gungans avec leur canon laser principal. Mais cela est sans effet, les technologies ancestrales des Gungans remplissant leur office. Un capitaine droïde ordonne donc de cesser le feu pour modifier la stratégie, alors que dans le même temps, les Gungans se demandent à quelle sauce ils vont être mangés. Leurs doutes sont vites dissipés quand ils aperçoivent des centaines de droïdes de combat se déployer devant leur yeux... Les valeureux guerriers Gungans comprennent alors qu'ils vont subir de lourdes pertes. Cependant, ils ne se démobilisent pas. Les catapultes sont chargées, et les soldats gungans activent leur bouclier. Dès que les droïdes de la Fédération du Commerce pénètrent dans l'enceinte des boucliers principaux, une pluie de boomas s'abat sur eux ! Même si Jar Jar Binks est très maladroit au combat (et dans tout ce qu'il entreprend), les Gungans éliminent bon nombre de droïdes. Mais cela est encore bien peu face à la déferlante de la Fédération du Commerce qui surpasse en nombre l'armée des Gungans. Les Gungans montés sur kaadus ont également bien du mal à tenir tête aux puissants droïdekas... Mais les amphibiens n'abandonnent pas le combat ! Sur un concours de circonstances, Jar Jar parvient à éliminer plusieurs droïdes malgré lui. Lorsque la Fédération du Commerce parvient à neutraliser les générateurs de boucliers gungans, le Capitaine Roos Tarpals n'a pas d'autre choix que de siffler le repli de ses troupes, sous peine de se faire pilonner par les AAT restés en embuscade. Ainsi, tous autant qu'ils sont, les Gungans battent en retraite et les véhicules de la Fédération du Commerce chargent. Grâce à une autre de ses maladresses, Jar Jar Binks déclenche une avalanche de méga-boomas. L'une de ces boules d'énergie gungan va neutraliser un AAT. Par la suite, Jar Jar est complètement paniqué sur le champ de bataille. Monté sur son kaadu, le capitaine Tarpals lui porte secours, mais suite à une explosion, Jar Jar est propulsé dans les airs. Il atterrit à un endroit bien peu confortable : le canon principal d'un AAT. Roos Tarpals profite de cette position pour transmettre à son ami un booma qu'il doit jeter dans le cockpit du tank. Jar Jar y parvient tant bien que mal, et le tank sur lequel il est perché s'abîme quelques dizaines de mètres plus loin. Pourtant, les efforts et la bravoure des Gungans n'y feront rien. Face aux innombrables unités de la Fédération du Commerce, ils perdent la bataille et sont contraints de se rendre. Le salut viendra du ciel lorsque Anakin Skywalker fera exploser le vaisseau amiral droïde à bord de son Naboo N-1, paralysant par la même occasion toutes les unités droïdes déployées sur Naboo et libérant ainsi les Gungans captifs.

L'AAT a été produit par les Usines d'Armement Baktoid pour le compte de la Fédération du Commerce, sous l'Ancienne République. L'organisation dirigée par les Neimoidiens fera de l'AAT le fer de lance de son armée terrestre. C'est en effet un véhicule moderne et puissamment armé. De plus, étant propulsé par répulseurs, il jouit d'une maniabilité somme toute de bonne facture par rapport aux chars plus traditionnels sur pattes ou sur chenilles. L'Armored Assault Tank peut se déplacer à environ 1 mètre au dessus du sol (variable selon la gravité locale), au maximum à 55 km/h. C'est peu en soi mais honorable compte tenu de son poids. Le générateur, doté de 4 chambres de fusion indépendantes, alimente les instruments de bord et le système de motorisation situés à l'arrière pour une meilleure protection.

L'AAT est pourvu d'une artillerie redoutable, avec en premier lieu son canon laser lourd monté sur la tourelle. D'une puissance considérable, ce canon possède également une portée étonnante. A cela s'ajoute le fait que la tourelle peut tourner à 360°, ce qui ne donne quasiment aucun angle mort à l'ennemi et limite le nombre de manœuvres à réaliser sur le champ de bataille. Un canon laser secondaire est disposé sur chaque bras latéral, et pour des tirs à courte portée plus ciblés et moins énergivores, des blasters antipersonnels sont présents sur la face avant.

Et ce n'est pas tout ! Dans sa coupole, l'AAT abrite 6 de tubes de lancement qui peuvent tirer 3 types de munitions différents. Des tubes centraux vers ceux des bords, les projectiles sont respectivement des obus explosifs surpuissants pour détruire les bâtiments, des obus à pénétration pour faire face aux véhicules blindés, et des obus standards à haute énergie pour de plus petites cibles. Pour une vitesse et une efficacité accrue, tous ces projectiles sont enveloppés de plasma au moment du tir. Ces armements étant confinés dans la coupole, leur maintenance est délicate, et il est impossible de réapprovisionner en cours de bataille. Pour cela, il faut que le char regagne un bâtiment de la Fédération du Commerce, et s'arrime à une installation spécifique pour que sa coupole soit démontée et remplacée par une nouvelle chargée à pleine capacité (55 obus). Enfin, l'AAT a un dernier atout : sa coupole ultra renforcée peut être utilisée en tant que bélier pour forcer certains passages. Cette technique peu conventionnelle était mise en œuvre uniquement dans 2 cas : soit le véhicule avait épuisé toutes les munitions de sa coupole, soit il fallait dégager un passage sans créer d'explosion majeure. En bref, l'AAT avait été conçu pour effrayer l'ennemi à tous les niveaux.

L'équipage d'un AAT est composé de 4 droïdes. Le commandant du char est assis dans la tourelle. Il indique la stratégie et opére le canon laser principal. Le pilote est positionné au centre du corps de l'engin, tandis que les 2 artilleurs sont sur les côtés. Six droïdes de combat peuvent en outre monter sur le tank et s'accrocher aux poignées extérieures. Ce soutien permettait à l'AAT de se focaliser sur ses objectifs prinicipaux. L'engin ne posséde aucun bouclier de protection ; son blindage renforcé devait assurer sa défense. Si ce blindage était efficace contre les tirs de blaster ou de laser, il s'est avéré nettement insuffisant face aux méga-boomas lors de la bataille de Naboo. Pour la Fédération du Commerce, qui utilisait pour la première fois l'AAT à grande échelle, cette technologie des Gungans était aussi dévastatrice qu'inattendue.

Le tank des usines Baktoid connaissait toutefois 3 faiblesses. La première résidait dans ses 2 antennes de contrôle peu voire pas protégées. Quand elles étaient mises hors service par l'ennemi, le tank et son équipage se retrouvaient livrés à eux-mêmes. Ils ne pouvaient plus transmettre les informations du champ de bataille, ni recevoir de directives. La deuxième faiblesse concernait les conduits de conversion énergétique disposés sur les flancs. Si l'un d'eux était endommagé, le commandant du tank n'avait d'autre choix que de fortement diminuer les fréquences de tir, sous peine de faire surchauffer l'engin. Dans le pire des cas, il arrivait même que la surchauffe entraîne l'explosion du véhicule à cause des nombreux obus embarqués. Et la troisième faiblesse, elle, résultait de la fragilité des instruments de pilotage (scanner périscopique, caméras, et affichages auxiliaires). Dans le cas où ils étaient trop endommagés, si bien qu'ils ne permetaient plus de diriger correctement le véhicule, la trappe frontale pouvait être ouverte pour visualiser directement la zone de combat. Mais cette possibilité ouvrait bien évidemment une faille colossale dans le blindage, rendant l'AAT et son équipage très vulnérables. Une grenade IEM habillement lancée dans l'habitacle suffisait alors à éliminer les droïdes et détruire tous les organes de commande du tank. Il en était de même quand le commandant ouvrait le sas supérieur et sortait sa tête pour examiner le terrain au lieu de se servir des appareils internes.

L'AAT fut par la suite largement utilisé par les armées séparatistes pendant la Guerre des Clones, avant d'être peu à peu démantelé et délaissé au profit de véhicules plus puissants.

Lego Star Wars UCS ST14 AAT

Retour en haut de page

Composé d'un millier de pièces, cet AAT donne de quoi s'occuper pendant environ 3 heures. Le montage n'est pas excessivement technique. Cela dit, du fait des contraintes assez fortes pour réaliser les formes très particulières et certaines caractéristiques de l'AAT, il n'est pas dépourvu d'intérêt, loin de là. La construction comporte des élements bien distincts, toutefois, le bloc formé par la coupole et le corps du tank indique que la construction n'est pas réellement modulaire. On distingue 8 composants majeurs : le corps, la tourelle, le sas arrière, les canons, les carénages latéraux et le présentoir.

Lego Star Wars UCS ST14 AAT

Le corps de notre AAT comprend la coupole et l'habitacle de l'AAT. Cette non dissociation de ces 2 parties est d'ailleurs la raison pour laquelle le montage ne peut être considéré comme modulaire. La coupole se veut assez simple ; elle utilise la technique de la sculpture Lego par empilage. On notera simplement un peu de SNOT à l'avant, tantôt avec des briques avec tenons sur le côté, tantôt avec des brackets. Afin de produire un effet de sustentation, le véhicule est disposé sur des briques 2x2 round transparentes. Et à moins de délibérement faire basculer le tank sur l'arrière, l'ensemble s'avère bien assez stable.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

L'habitacle ne comporte pas de technique à proprement parler. Au plus on parlera de petits montages astucieux afin d'avoir des détails et finitions bien réalisées et intégrés. La construction des sièges et de la trappe frontale repose sur les articulations libres. Ces pièces sont un bon moyen de tenir correctement des éléments non structurants dans des positions peu communes. Le périscope se fixe dans le tube d'une plate, et la plate 1x1 with light clip permet d'avoir des tenons dans des directions opposées. Pour que les canons latéraux (et indépendants) puissent tenir leur inclinaison, ils comprennent chacun une paire d'engrenages. Sur le même principe que les treuils de certains modèles Technic (le #8258 par exemple), les 8t positionnés sur des pins à friction freinent la rotation de l'axe principal. Cette ruse fonctionne très bien ici. On déplore malheureusement une absence de butée, ce qui peut se traduire par des orientations incongrues des canons. Les conduits de conversion énergétique sont tenus par le seul tenon des briques 1x1 with stud on side. Dans l'absolu, ça tient. Mais ce montage a une forte propension à tourner lorsque l'on manipule le modèle.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Dans la partie supérieure du corps, on recense la seule armature du modèle. Elle permet principalement de rattacher le porte-à-faux arrière à l'avant de l'habitacle, lui-même solidement ancré sur la coupole. Dès lors, l'AAT est nettement plus résistant. La trappe d'accès principale reste assez fragile. Elle utilise des articulations libres pour s'ouvrir. Quelques brackets permettent en outre de fixer des finitions à l'arrière.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Les panneaux latéraux présentent 2 beaux exemples de SNOT. Pour les poignées externes tenues avec une brique 1x1 with stud on side, on distingue clairement que 2 tenons équivalent à 5 plates. On a aussi du SNOT vertical, pour fixer la tile 1x6. Chaque panneau est monté sur la coupole grâce à des clic-clacs afin d'épouser au mieux l'inclinaison dictée par les autres carénages.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Les canons latéraux sont constitués de brackets imbriqués dans tous les sens, et ce afin d'avoir des tenons dessus, dessous, devant et sur le côté. Le montage est bien plus simple qu'il n'y parait. Globalement, avec tous les types de brackets qui existent, il est difficile de ne plus retomber sur ses pattes ! Les canons se montent sur les axes Technic évoqués ci-avant.

Lego Star Wars UCS ST14 AAT

La construction de la tourelle est assez intéressante. Le pourtour est d'abord fixé à l'aide de brackets 1x2 - 2x2. Et pour les 2 portions en diagonale, on trouve en plus des articulations libres. Grâce à ces pins à friction, l'articulation du canon tient fermement la position voulue. A ceci s'ajoute la présence de 2 butées, de sorte que l'angle d'inclinaison demeure toujours vraisemblable. Les butées sont réalisées avec une plate 1x2 with handle qui vient s'insérer à l'arrière du canon, limitant son mouvement par la même occasion. Simple, efficace, et quasiment invisible. Quelques finitions sont attachées avec un seul tenon, mais c'est amplement suffisant. Le canon, lui, est tenu par un axe 5L with stop. Le maintient est solide et un trou cruciforme empêche le tout de tourner sur lui-même. La turntable utilise cette pièce et une imposante plate 6x6 round pour une stabilité accrue. Le présentoir est classique et identique à bon nombre de modèles UCS.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Retour en haut de page

L'analyse du design de l'AAT se fera dans le même ordre que sa construction. On commencera donc par la coupole. Toute de tenons vêtue, elle n'est pas sans rappeler la tête du droïde R2D2 #10225. Ce design en sculpture convient particulièrement bien aux formes arrondies de grande envergure. Plusieurs choses font que l'effet escalier est très peu présent. Premièrement, les wings de la périphérie définissent une arête nette. Deuxièmement, la pente demeure très douce de façon générale. De fait, on n'a jamais plus d'une hauteur de plate entre 2 niveaux. Et troisièmement, les tenons produisent un effet de lissage dans la masse, là où des tiles auraient à n'en pas douter accentué les différences de niveau. En plus, les tenons sont un élément fort en terme d'identité et de caractère. Sur l'épaisseur de la coupole, les briques suivent la ligne définie par les wings, ce qui fluidifie d'autant l'allure générale. Ceci étant dit, il y a d'inévitables compromis, en grande partie à cause des 6 tubes de lancement. Ils sont gris foncé, ronds, un peu détaillés, et c'est très bien. Mais vu de dessus, ils sont totalement masqués. Le plus problématique reste encore le dessous non fermé par mesure de simplification de la construction. Car à moins de recourir à divers bricolages, les tonneaux en SNOT rendent impossible l'ajout d'une épaisseur de plates dessous. A partir de là, il fallait choisir l'un ou l'autre. Réaliser de jolis tubes semble plus important, ceux-ci étant la principale caractéristique de la coupole. Sur la face inférieure on a quelques greebs, et les supports transparents sont à peu près discrets.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Le blindage avant de l'habitacle a été largement réadapté pour convenir au système Lego. Dans le cadre d'une reproduction à l'identique d'un AAT, il faudrait de toute évidence construire la face frontale en 2 tenons de large. Et c'est en allant vers l'arrière que le carénage aurait pris du volume. Malheureusement, sur une construction de taille moyenne, une telle approche n'est pas viable pour un bon rendu en Lego. Un élargissement progressif avec des morceaux en diagonale en allant vers l'arrière aboutirait à une construction mal structurée qui manquerait très probablement d'harmonie. La méthode consiste donc à élargir directement la face frontale (en 4 tenons), et de poursuivre de façon droite pour avoir un blindage bien uni. Les seuls élargissements du blindage se feront sur des points précis, pour conserver la fluidité des carénages tout en accentuant certaines lignes. Le blindage en 4 tenons de large est qui plus est salutaire pour l'intégration de la trappe frontale (dish de 4). Cette dernière peut s'ouvrir car fixée avec une articulation libre, mais cela n'a pas vocation à être une fonction. C'est plutôt une conséquence inhérente au mode de fixation. La fente d'admission d'air est présente et les canons blasters ont une forme assez proche de l'originale. Beiges en réalité, leurs couleurs grises sur notre modèle procurent un meilleur impact visuel et renforcent l'identité du tank.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

On aborde alors les 2 carénages latéraux. Pour les raisons expliquées ci-avant, ils sont également fixés bien droit dans le sens de la longueur. Ils intègrent une courbe caractéristique de l'AAT grâce à cette pièce. Elargir le tank à cet endroit est une opportunité rêvée. C'est un coup double : cela accentue la courbe qui est un trait fort, tout en conservant la cohérence globale du blindage. En ce qui concerne les détails, les poignées pour les droïdes passagers sont là. Mais il y en a seulement 2 de chaque côté, le montage en SNOT ne permettant pas d'en mettre 3.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Derrière les carénages latéraux, les 2 piliers sont faits entre autres avec des slopes empilées. Et ils constituent la seconde opportunité pour élargir discrètement le corps du vaisseau. Au final, on constate que le corps a gagné 3 tenons de chaque côté, et que visuellement, cela se fait sans heurt tout en faisant ressortir des traits de caractère. Les convertisseurs de puissance sont crédibles. En revanche, leurs extrémités supérieures ont été redessinées pour s'intégrer au mieux au corps de l'AAT. Oui, le design de l'AAT réel est bien trop complexe à cet endroit pour être reproduit tel quel. Les 2 formes cylindriques ont été simplifiées en une seule et unique pièce, et les wedges sloped se chargent de faire une liaison fluide vers l'arrière. Les quelques pièces grises de la trappe d'accès principal permettent de créer une petite impression de détails. Le modèle n'a pas besoin de plus pour cette zone sans grand intérêt.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Les bras des canons sont assez conformes au vrai véhicule, tant par rapport au diamètre qu'à leur forme conique. Les canons eux-mêmes sont bien détaillés, avec un bon mix de gris foncé et de gris clair pour accroître l'impression de détail. Au bout de chaque bras, le canon laser est accompagné des 2 senseurs d'acquisition de cible. Les pièces courbées reproduisent idéalement la forme bombée au dessus de l'habitacle. Elles sont aussi l'occasion d'inclure quelques tenons, ce qui n'est pas sans rappeler la coupole.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Sous la tourelle, les éléments de détails sont gris clair et gris foncé afin de bien ressortir dans la masse de tan. La partie arrière de la tourelle est aussi arrondie que possible. De plus, les jointures entre les 5 morceaux qui composent le demi cercle sont tout à fait correctes. Sur le dessus, les slopes et wedges produisent une belle courbure. Concernant les détails, ils sont conformes à ce que l'on peut attendre de cette tourelle : on a les 6 senseurs de combat sur le pourtour, 2 antennes de contrôle, le sas supérieur, et les cylindres pour l'élévation du canon. A la base du canon, l'utilisation de cette pièce donne un résultat assez différent de ce que l'on peut observer sur un vrai AAT. Mais le rendu est bon, et c'est presque plus important. Quant au canon lui-même, ses variations de diamètre et de couleur sont très proches de l'original.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Notre AAT possède un intérieur aménagé. En théorie accessible depuis la trappe arrière, il faut bien admettre que ce passage ne permet pas de voir grand chose... Montables et démontables en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, c'est là que les carénages latéraux trouvent toute leur utilité. Le niveau de détails est honorable : 3 sièges avec repose tête, des commandes pour les 3 postes, et un périscope pour le pilote. L'ensemble est exigu, mais avec un passage de 2 tenons au centre et le siège du pilote monté sur turntable, on imagine qu'un personnage aurait la place de circuler et prendre place sur chacun des 3 sièges. L'intérieur est bien évidemment beige, puisque les parois internes ne sont autres que les pièces du blindage extérieur. Afin d'intégrer malgré tout la couleur verte que l'on trouve dans un vrai AAT, les sièges ont été colorés. Procéder de la sorte n'est pas plus mal car ça permet de conserver un intérieur simple et brut, tout en mettant en valeur les éléments de détails.

Lego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AATLego Star Wars UCS ST14 AAT

Pour finir, attaquons-nous aux proportions. Elles sont très justes, à une exception près. De face, le corps de l'AAT n'est pas assez large par rapport à la coupole. Un ou 2 tenons de plus en largeur auraient à n'en pas douter donné un résultat plus proche de la réalité. Ceci étant dit, ce compromis est volontaire. Comme cela est expliqué auparavant, l'élargissement a été réalisé uniquement sur 2 points critiques afin de ne pas forcer le design. Car sur un AAT, la clé est de conserver un style coulé et fluide.

Retour en haut de page

Cet AAT illustre parfaitement l'idée selon laquelle les Lego ne sont pas du modélisme. A plusieurs reprises, il apparaît qu'il vaut mieux savoir s'éloigner un peu du modèle original, l'adapter, pour au final mieux capturer et retranscrire l'esprit du véhicule. De façon plus terre à terre, cet UCS est honorablement détaillé (notamment avec son intérieur aménagé), et dispose de toutes les petites fonctions que l'on est en droit d'attendre. Et puis esthétiquement, il faut bien dire que toutes ces pièces tan, ce n'est pas banal !

Pour information, certaines pièces ont dû être peintes en tan (beige) pour réaliser ce modèle. Cela sera corrigé aussitôt que les pièces en question seront produites par Lego.

Pour ce modèle, une instruction professionnelle haute définition a été créée par Frousmoul. Vous avez un aperçu de quelques pages et une liste de l'inventaire nécessaire à sa reproduction. L'affichette de présentation est jointe à la notice. Cette notice est en vente au prix symbolique de 5€. Bien sûr, étant donné les nombreuses heures de travail consacrées à la réalisation du modèle et de la notice, un don majoré est toujours apprécié si vous en avez la possibilité. Pour l'acheter, merci d'envoyer un e-mail à setechnic@gmail.com.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !