• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

AT-ST #10174

AT-ST #10174
  • Référence : #10174
  • Nom du modèle : AT-ST
  • Nombre de pièces : 1068
  • Année : 2006
  • Dimensions : 28 x 22 x 41 (taille réelle : 8,6 mètres)
  • Designer : Jens Kronvold Frederiksen
  • Niveau de difficulté : 4/5
  • Note du modèle principal : 3/5

Développé par Kuat sur Balmorra, l'AT-ST (All Terrain Scout Transport ; Transport de Surveillance Tout-Terrain en Français) tire son origine de l'AT-XT (Experimental) utilisé par la République lors de la Guerre des Clones. Bien moins imposant qu'un AT-AT (8,6 mètres contre 22,5), l'AT-ST a malgré tout joué un rôle important pendant la Guerre Civile Galactique. Il était utilisé soit pour des missions de reconnaissance, soit en tant que véhicule de soutien aux AT-AT qui ne pouvaient se débarasser des ennemis trop proches de leurs pattes, ou soit face à de l'infanterie.

L'AT-ST est trop petit pour embarquer un générateur, c'est pourquoi il est uniquement alimenté par des cellules d'énergie. De fait, son autonomie est limitée. L'équilibre du marcheur est assuré par des senseurs et un puissant stabilisateur gyroscopique, mais aussi par les compétences du pilote à gérer les abondantes données électroniques à bord. Selon le terrain, il arrive même que ce soit l'expérience du pilote qui fasse la différence. Lors de ses déplacements, le bipode est très à l'aise en terrains denses tels que la forêt, ce qui le rend complémentaire de l'AT-AT qui ne peut accéder à ce type de terrains. Des griffes d'acier présentes sur ses 2 pattes permettent de déblayer un peu le terrain si nécessaire. Sur un terrain plat, il peut atteindre une vitesse de 90km/h, ce qui est très rapide. Toutefois, sur un terrain particulièrement difficile, l'agilité de l'AT-ST atteint vite ses limites. A la fin de l'Episode VI : Le retour du Jedi, les Ewoks profitent d'ailleurs de cette faiblesse : ils tentent d'abord de faire trébucher un marcheur avec une corde, puis, ils le contraignent à marcher sur des rondins de bois pour le faire chuter.

A bord de l'AT-ST, il y a un pilote et un canonier. Ce dernier a à sa disposition 3 types d'armes. Sur le menton du bipode, les canons lasers jumelés d'une portée de 2 kilomètres sont l'arme principale. Ils servent à attaquer les véhicules ennemis. Sur le côté gauche, un canon blaster permet d'effectuer des tirs précis à courte portée. Enfin, sur le côté droit il y a un lance grenade à concussion. Il est réputé pour les ravages qu'il peut causer face à des troupes isolées au sol. Avec un tel armement et une excellente mobilité, ce marcheur de l'Empire est extrèmement redouté par les unités d'infanterie. En ce qui concerne la défense, l'AT-ST possède un blindage en duracier, ce qui est somme toute très correct pour un véhicule de cette taille.

Malgré tout, l'AT-ST est loin d'être invincible. Son principal point faible est la relative fragilité du blindage du stabilisateur gyroscopique. Par derrière, avec quelques tirs puissants et bien placés, il est possible de mettre hors service tout le système de stabilisation. A la suite de ça, l'AT-ST devient alors une proie facile, car immobile. En outre, l'AT-ST est impuissant contre les véhicules armés de canons lasers lourds et de missiles. Une fois dans le cockpit, la visibilité laisse également à désirer. Pour voir sur les côtés, le pilote a seulement des écrans, et la cabine, bien que située au dessus des pattes, ne tourne "qu'à" 240°. Dans l'Episode VI, Chewbacca et 2 Ewoks tirent avantage de cette lacune pour prendre le contrôle d'un marcheur.

L'AT-ST a été décliné sous plusieurs versions : l'AT-CT (Construction), l'AT-KT (Kashyyyk) ou encore l'AT-RCT (Riot Control). Mais la plus connue des déclinaisons demeure l'AT-ST/A (Assault). Ce modèle est plus lourdement armé que l'AT-ST classique, plus grand (10 mètres), et pourvu d'un stabilisateur gyroscopique plus efficace et mieux protégé.

Enfin, il faut savoir que l'on n'aperçoit l'AT-ST que subrepticement dans l'Episode V : L'empire contre-attaque car Georges Lucas a préféré mettre en valeur les impressionants AT-AT lors de la bataille de Hoth. Dans l'Episode VI, L'AT-ST a subi plusieurs retouches esthétiques et est bien davantage mis en avant car mieux adapté aux combats rapprochés sur Endor.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Retour en haut de page

Techniquement parlant, le montage présente un réel intérêt. Pour autant, le fait qu'il n'y ait presque que des pièces grises ne rend pas le montage forcément très plaisant. L'utilisation de pièces studless sur un UCS ne me plait guère également. Ce point est subjectif, je le reconnais. Comme vous pouvez le penser, on débute la construction de notre AT-ST par les pattes : la droite, le châssis, puis la gauche.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-ST

C'est lors du montage des pattes que l'on utilise pas mal de pièces studless. Cette poutre coudée en partie prise dans le pied permet de fixer l'angle de la cheville. Après, plusieurs autres poutres studless classiques viennent se greffer à l'ensemble des poutres studfull pour définir la structure basse de la patte. Pour l'articulation située au dessus de la cheville, 2 paires de pièces crantées (1 et 2) fournissent un maintien solide. Bon nombre d'éléments habillent les pattes afin qu'elles soient crédibles. On a par exemple quelques greebs, des tiles fixées en SNOT avec des demi pins et des dishs aux articulations. Les griffes des pattes et les protège-genoux sont fixés avec des pièces à crans. Ces petites articulations permettent de donner les angles souhaités, mais s'avèrent vraiment fragiles. Le constat est identique concernant les tendons de chevilles fixés avec des clic-clacs (1 et 2). Dommage.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Les 2 pattes sont rattachées à un petit châssis dont la construction ne présente aucune spécificité, si ce n'est les greebs. La fixation de pattes se fait par des pins Technic, et le tout est ensuite vérouillé avec des plates transversales sous le châssis. C'est bien pensé, et le modèle est plutôt stable !

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

On continue le montage avec la tête de l'AT-ST, et plus particulièrement son ossature. Après avoir agencé divers plates et briques, on dispose des clic-clacs pour donner le bon angle aux axes qui vont accueillir les panneaux lattéraux. Ce montage original n'est pas aussi douteux qu'il n'y paraît. De même, avec les 10 tenons de la turntable et un axe de 8 en son centre, le raccordement de cette structure au châssis est de bonne facture.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

La face avant se monte sur les briques inclinées grâce aux clic-clacs. Sur cet assemblage, on rajoute les canons lasers. La structure de ceux-ci est à nouveau maintenue avec de petites articulations crantées, tandis que les canons eux-même utilisent entre autres des sabres lasers accrochés avec des petites pinces. Je n'irai pas jusqu'à dire que ces montages sont solides, mais pour l'utilisation que l'on est sensé en faire, c'est-à-dire au pire bouger le canon de haut en bas, c'est largement assez résistant.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Avec l'étape suivante, la cabine de l'AT-ST va vraiment commencer à se révéler... On construit les panneaux latéraux tout simplement avec de plates et de wings, à ceci près qu'ils sont tous deux pourvus d'un trou. Ce trou, fait avec des plates Technic 2x4 et 2x8, va permettre de faire passer un axe pour fixer les armes sur les côtés. Une fois les panneaux construits, on les glisse par le haut, de façon à ce que les axes Technic de la structure rentrent dans les briques Technic au dos des panneaux. Des petites poutres studless servent alors de cales, et un élastique, accroché de part et d'autre à des rotules, serre les différents élément entre eux, ce qui assure une bonne solidarité et de belles jointures. Bien qu'efficace, ce procédé est tout de même peu conventionnel...

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Pour achever notre AT-ST, on s'attelle au montage du dos et du toit. Le premier comporte pas mal de greebs et est fixé sur l'arrière de la structure de la cabine, avec des pièces crantées semblables à celles que l'on trouve sur le reste du set. Quant au toit, lui, il est accroché sur le panneau qui constitue le dos, avec les mêmes pièces. La trappe d'accès est maintenue avec des pièces studless, un peu comme sur le TIE Advanced #10175. Le passage du studful au studless se fait avec ces pièces qui peuvent accueillir un axe Technic. Malheureusement, tout cet assemblage ne peut être qualifié de robuste. Ceci dit, son importante souplesse ne le rend pas cassant, ce qui est très appréciable. Le présentoir constitue l'ultime phase du montage ; c'est une formalité.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Retour en haut de page

Pour analyser le design, je vais suivre le même ordre que le montage, c'est-à-dire les pattes puis la cabine. Les pattes sont très fouillées, voire trop fouillées quand on compare notre modèle Lego à un vrai AT-ST. On a par exemple beaucoup de recoins au niveau de ces slopes curved : dans la largeur il n'y en a que 3 alors qu'une patte fait 4 tenons de large, et verticalement, l'arrière des slopes fait un angle. Dans une moindre mesure, les trous des poutres studless et studful contribuent aussi à cette impression. Les greebs tels que les sempiternels robinets ou téléphones ajoutent du détail sans rendre l'ensemble brouillon. La forme bombée des pieds est bonne, grâce à diverses slopes, et les demi cylindres reproduisent fidèlement la base de la griffe. La griffe, elle, ressemble assez peu à une lame affuté. Mais vu que sur l'AT-ST original le rendu est le même, on s'en accomodera. En remontant la patte, on trouve le tendon. Avec cette longue tige, il est parfaitement reproduit ; rien à redire. Sur le haut des pattes, on a des dishs malheureusement non sérigraphiés pour reproduire les articulations. Les pattes sont paralysées, et pour un set d'exposition, je pense que c'est très bien ainsi. Par contre, les articulations sont assez perfectibles esthétiquement. Le dish de 6 est trop gros. Idéalement, il aurait fallu un dish de 5, mais ça n'existe pas. En outre, sur la structure des pattes, les formes ne sont pas assez arrondies : sur la grosse articulation les formes sont excessivement angulaires, et sur l'articulation avant, ces pièces courbées ne sont pas centrées sur les dishs... Les protège-genoux sont d'une simplicité déconcertante et pourtant si réussis. Tant mieux ! Pour clore cet examen des pattes, il faut noter que les alternances de gris clair et gris foncé sont  excellentes. Malheureusement, certaines briques Technic 1x4 tan encore visibles viennent gâcher la fête.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

La petite plateforme qui soutient la tête de l'AT-ST est très bien reproduite. A l'arrière, on retrouve bien une forme prismatique sur les côtés. De petits panels apportent une variation intéressante dans les volumes. Les orifices hexagonaux des radiateurs devienent des losanges sur notre #10174. Cela évite une construction hasardeuse (difficile de faire de petits hexagones) tout en conservant l'esprit des radiateurs hexagonaux. Entre les 2 radiateurs, un dish de 2x2 constitue l'échappement, comme sur le marcheur original. Sur le dessus, des grilles mais surtout 10 robinets représentant les 10 cellules d'énergie du bipode habillent admirablement l'ensemble. Bien que peu visible, la face avant du châssis n'est pas en reste. Les 3 câbles reliant la tête au châssis de l'AT-ST sont présents. Ils ont intelligement été disposés de manière assymétrique, à l'instar de l'engin réel.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

A la manière de plusieurs sets UCS ou non, Lego a dynamisé la ligne de l'AT-ST en créant des formes éminemment saillantes sur la cabine. Cette dernière est quasiment taillée en "V" ! Cette impression se confirme quand on regarde le dos et le dessus de la cabine. D'habitude très apprécié, je trouve le phénomène un peu trop prononcé dans le cas présent. Sur le canon laser à l'avant, les designers ont usé des bonnes pièces pour donner des grosseurs justes aux barillets. Le canon peut prendre 4 inclinaisons différentes. Ce n'est pas exceptionnel, mais amplement suffisant. Quant aux hublots, ils sont impeccables. Les dimensions des ouvertures sont conformes au vrai modèle et les petits volets ont un angle optimal une fois ouverts. Entre les 2 "yeux", il aurait été préférable d'avoir une pièce sérigraphiée et non un sticker pour reproduire le senseur. Sur les côtés, les différentes armes ont beaucoup de finesse dans leur design. Quatre paires de jumelles reproduisent à merveille les 8 orifices du lance grenade, tandis que le canon blaster est savament modélisé : on a le bouclier latéral et les extrémités des canons sont correctement épaissies. Les dishs qui soutiennent les armes sont peut-être un brin trop proche du bord avant, mais c'est sans importance. Au dessus de ces dishs, des plates 3x3 without corner tentent de refaire le motif présent sur les carénages de l'AT-ST. L'effet est raté...

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Le toit reprend l'essentiel des éléments que l'on peut trouver sur un AT-ST. La trappe d'accès est l'équipement majeur. Il est regrettable que le dish de 8 utilisé soit trop grand. Un disque de 6 (éventuellement sérigraphié) aurait été plus adéquat. La main courante est de la partie. Mais là encore, ce n'est pas irréprochable : elle ne fait pas tout le tour de la trappe. Devant cette dernière, les designers Lego ont fait une petite fantaisie en mettant un petit dish. Soit. A l'arrière, le dispositif de climatisation du cockpit est admirablement bien rendu. On distingue bien les formes triangulaires sur les côtés et ondulées entre. Le léger décrochement (avec cette pièce) permet à la trappe de s'ouvrir correctement. Le dos de l'AT-ST est divinement détaillé. Les 2 grands carénages et les ventilateurs sont là. Pour ce qui est du reste, les greebs sortent en grand partie de l'imagination des concepteurs Lego. Ces greebs étant originaux et s'intégrant merveilleusement bien, on ne peut pas leur reprocher grand chose.

Lego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-STLego Star Wars UCS 10174 AT-ST

Les parties mobiles sur le bipède sont nombreuses par rapport aux autres UCS. Ainsi, on en recense 7 : l'orientation haut/bas des 3 armes, la rotation du lance grenade, les volets des hublots, l'ouverture de la trappe du cockpit, et la rotation de la tête. Les 6 premières, grâce aux frottements ou à des crans, tiennent en toutes circonstances la postion donnée. Au contraire, la rotation de la tête est mauvaise. Le menton vient rapidement heurter les protège-genoux, si bien que la tête n'a qu'une amplitude de 30°. C'est tout bonnement ridicule face aux 240° que le modèle est sensé avoir. Sans se réatarder sur les lignes exagérées de la cabine à cause des wings 3x12, les proportions du marcheur sont assez mal respectées. En réalité, les pattes sont plus minces et plus grandes. Sur notre reproduction Lego, des pattes de 3 tenons de large (et non 4) et plus grandes de 5 bons tenons auraient été davantage conformes. La dernière grosse critique que l'on peut émettre concerne l'absence totale de cockpit aménagé. Sur un UCS à cette échelle, c'est une cruelle désillusion ! Tout cela à cause des insolites éléments de fixation intérieurs...

Retour en haut de page

Haut perché sur ses 2 pattes et pourvu d'une ligne dynamique, cet AT-ST a un sacré look. Extérieurement, le niveau de détail atteint est tout à fait respectable. Mais on aurait aimé qu'il en soit de même à l'intérieur. En effet, un modèle à cette échelle se devait d'avoir une cabine aménagée. Les proportions surprenantes du marcheur et les pièces studless visibles çà et là sont aussi, de mon point de vue, une mauvaise chose. Ce modèle n'est donc pas aussi abouti qu'il n'y paraît.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !