• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Tombereau articulé Volvo A60H #42114

Tombereau articulé Volvo A60H #42114
  • Référence : #42114
  • Nom du modèle : Tombereau articulé Volvo A60H
  • Nombre de pièces : 2193
  • Année : 2020
  • Dimensions : 61 x 23 x 22
  • Designer : Luke Cragin
  • Niveau de difficulté : 4/5
  • Note du modèle principal : 4/5
Disponible actuellement sur Amazon aux prix suivants :
fr de co.uk it es Tarif Lego
249,59
0%
0€
historique des prix
224,99
10%
25€
historique des prix
-
-
249,99
-
-
historique des prix
249,99
-
-
historique des prix
249,99

Ce tombereau #42114 reproduit le modèle A60H de la marque Volvo. C'est le plus gros tombereau articulé au monde lorsqu'il est présenté par Volvo Construction Equipment en 2016. Composé de quasiment 2200 pièces, notre version Lego a bien des atouts à faire valoir, à commencer par tout le capot avant. Les formes sont complexes, pourtant, l'ajustement des différents éléments de carrosserie est d'une précision chirurgicale. Tout s'agence parfaitement. Les passages de roues angulaires reprennent les arches vues pour la première fois sur le Land Rover Defender #42110, et le toit de la cabine a le coin arrière gauche coupé, comme sur le vrai engin minier.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Le schéma de couleur de toute la partie avant a été bien respecté, par exemple avec le dessus du capot noir ou le liseré sérigraphié sur le bord des passages de roues. Les détails et finitions alternent le bon et le moins bon. Ainsi, on a les rambardes de sécurité principales, de couleur orange comme souvent sur les engins de chantier Volvo. S'il est vrai que les 2 rambardes qui décrivent une longue courbe apportent du réalisme au modèle, on ne peut pas en dire autant des 4 montants verticaux qui paraissent bien trop épais et donc inappropriés. Le modèle se rattrape avec pas mal de détails : marchepieds intelligement reproduits avec des slopes noires, phares et rétroviseurs. Au niveau du bloc moteur, c'est même un festival puisque, comme sur le vrai véhicule, on retrouve le marchepied escamotable orange, le bloc moteur de couleur verte (comme toujours chez Volvo), les ventilateurs latéraux, et plusieurs tuyaux à gauche et à droite. La cabine est quant à elle pourvue de 4 feux sur la partie haute, 3 rambardes et un gyrophare. Et l'intérieur est irréprochable : un siège, un volant, et une planche de bord aussi soignée que déconcertante car simplement faite avec un passage de roue. Cette cabine présente toutefois 2 soucis visuellement. Premièrement, le capot ne monte pas assez haut. En réalité, le capot est plus volumineux, et par conséquent, le parebrise moins grand. Et deuxièmement, les montants du parebrise ne sont pas censés être strictement verticaux. Le vrai véhicule possède une vitre légèrement inclinée. Ce second éceuil est assez gênant car il ampute sérieusement la dynamique du design. Sur la face arrière, le boîtier à piles s'intègre de manière à peu près convenable tout en restant accessible. Il est pourvu d'une rambarde et de la cheminée pour ne pas trop détonner du reste. Les câbles électriques donnent quant à eux l'impression de reproduire les tuyaux hydrauliques que l'on peut observer sur le vrai véhicule ; astucieux.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Sur la seconde moitié du véhicule, la taille de la benne est impressionnante. Sa construction avec de grands panneaux jaunes produit un bon habillage. Il n'y a en revanche pas énormément de détails à se mettre sous la dents. Au mieux, on a les longs vérins mécaniques habilement positionnés de façon oblique, et les feux stops et clignotants à l'arrière. Il est dommage que les grands gardes boues accrochés sur la benne devant l'essieu central n'aient pas été intégrés à notre set Lego. A l'instar de la chargeuse sur pneus Volvo L350F #42030, le châssis donne quant à lui l'impression d'avoir des poutres jaunes un peu dans tous les sens sans réelle cohérence. On se consolera avec la mécanique largement visible, ce qui est toujours un aspect appréciable pour profiter pleinement de la technicité du set.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Concernant les proportions, et mis à part le problème au niveau du capot et du pare-brise, ce #42114 est assez juste. Les jantes sont pourvues de barbotins en guise d'habillage. Le rendu obtenu n'est pas complètement fidèle à ce que l'on peut observer sur le vrai tombereau mais tout de même préférable à ce qu'aurait donné les jantes nues. Vis-à-vis des pneus, c'est un peu le même constat. Les pneus sont certainement les plus appropriés pour coller au design du A60H, mais leur sculpture est un peu trop sage pour un véhicule minier de ce calibre. Opter pour ces pneus aurait certainement conféré un air plus musclé au véhicule, mais pas forcément plus réaliste. Par ailleurs, compte tenu des différentes contraintes (techniques, et de poids), l'articulation centrale n'est pas un exemple de rigidité. Cela se remarque visuellement : tout à l'avant, le tombereau pique du nez d'un bon demi centimètre... L'utilisation d'une grande turntable aurait sûrement rendu la construction plus rigide. Au final, le design de l'ensemble est assez inégal. La partie avant est traitée avec beaucoup de finesse mais quelques ratés empêchent d'avoir un rendu accrocheur. Et toute la partie arrière n'a pas de faute majeure mais demeure assez est brute de décoffrage avec l'aspect des poutres très présent.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

oncernant les proportions, et mis à part le problème au niveau du capot et du pare-brise, ce #42114 est assez juste. Les jantes sont pourvues de barbotins en guise d'habillage. Le rendu obtenu n'est pas complètement fidèle à ce que l'on peut observer sur le vrai tombereau mais tout de même préférable à ce qu'aurait donné les jantes nues. Vis-à-vis des pneus, c'est un peu le même constat. Les pneus sont certainement les plus appropriés pour coller au design du A60H, mais leur sculpture est un peu trop sage pour un véhicule minier de ce calibre. Opter pour ces pneus aurait certainement conféré un air plus costaud au véhicule, mais pas forcément plus réaliste. Par ailleurs, compte tenu des différentes contraintes (techniques, ou de poids), l'articulation centrale n'est pas un exemple de rigidité. Cela se remarque visuellement : tout à l'avant, le tombereau pique du nez d'un bon demi centimètre... Au final, le design de l'ensemble est assez inégal. La partie avant est traitée avec beaucoup de finesse mais quelques ratés empêchent d'avoir un rendu accrocheur. Et toute la partie arrière n'a pas de faute majeure mais demeure assez est brute de décoffrage avec l'aspect des poutres très présent

Retour en haut de page

La première fonctionnalité du tombereau, c'est l'ouverture du capot moteur qui se fait en 2 temps. D'abord, il faut retirer la goupille pour déplier la calendre pourvue d'un marchepied orange à l'intérieur. Ensuite il faut lever le capot principal et insérer la goupille dans un pin joiner orange pour bloquer l'ensemble. Ce système d'ouverture avancé est simple à manipuler et en tout point identique à celui du vrai tombereau articulé A60H. Quand tout est fermé, la goupille ne peut pas s'échapper de manière intempestive car elle est bloquée à l'intérieur dans une pièce en caoutchouc. Parfait !

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Le modèle présente une autre petite astuce sur le gyrophare. Ce n'est bien sûr pas une HOG puisque le modèle est entièrement télécommandé depuis l'application par smartphone. En fait, en tournant légèrement le gyrophare, un connecteur va appuyer sur le bouton vert du hub Powered Up pour le connecter au smartphone. Le bouton du hub n'étant pas très accessible, cela facilite l'opération.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Voilà, ça c'était pour la mise en bouche. Rentrons maintenant dans le vif du sujet avec les vraies fonctions du set, à commencer par la direction. Elle est pilotée par un servo moteur positionné horizontalement et dont les 2 sorties sont donc verticales. Sur le dessus, la sortie alimente le renvoi au volant par 3 engrenages à 12 dents. Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant : le volant braque dans le même sens que l'articulation centrale. La sortie inférieure, elle, est reliée à des biellettes jaunes et grises qui vont fonctionner en sens opposés de façon à actionner l'articulation centrale : quand les biellettes gauches tirent, alors les biellettes droites poussent, et inversement. L'amplitude de l'articulation est de 50° (soit 25° dans chaque direction) et le rayon de braquage de 65 cm seulement. Vu la taille du modèle, c'est une belle performance, qui est néanmoins plus à rapprocher de la nature même de la direction (fonctionnement par articulation) que d'une conception hors pair. Aussi, le fonctionnement piloté par l'application Control+ est infiniment plus doux que ce que l'on avait sur la chargeuse sur pneus Volvo L350F #42030. Il est possible de définir précisément l'angle de braquage pour diriger le tombereau comme on le souhaite. Le modèle est donc très plaisant à conduire.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

A partir de maintenant, les choses vont nettement se compliquer. En effet, ce tombereau #42114 recèle une complexité surprenante... Concrètement, comme l'excavatrice #8043 de 2010, notre tombereau dispose de 3 boîtes à vitesses pilotées à distance. Tout ce petit monde nécessite 2 moteurs électriques : un moteur L pour sélectionner la fonction voulue, et un moteur XL pour faire fonctionner lesdites fonctions. Et on se penchera en premier lieu sur le moteur L situé côté droit. En sortie, un axe file droit vers l'arrière pour actionner un changeover catch rotatif. Ce changeover catch va pouvoir embrayer les driving rings des 3 boîtes à vitesses : une au dessus, une au dessous, et une au centre. La boîte à vitesses inférieure ayant une sortie caduque (aucune roue folle), ces boîtes à vitesses permettent donc de gérer 5 fonctions : les mouvements de la benne, le frein à main, et les 3 vitesses de déplacement. Mais là où ça devient alambiqué, c'est quand on constate que les 3 boîtes à vitesses n'ont pas le même prinicipe de fonctionnement. Les boîtes à vitesses inférieure et supérieure sont des boîtes à vitesses dites "classiques" : leur axe est motorisé en entrée et la sortie se fait par les roues folles. Au contraire, la boîte à vitesses centrale en dite "à double sens" : les roues folles sont motorisées et la sortie se fait par l'axe. Le moteur XL est situé côté gauche, au symétrique du moteur L. Et de la même manière, un axe file vers l'arrière pour alimenter les 3 boîtes à vitesses.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Pour contrôler la benne, il faut d'abord que la rotation atteigne la boîte à vitesses supérieure. En sortie de moteur XL, on a donc un long axe qui mène à une paire d'engrenages 16t pour remonter le mouvement. Tout à l'arrière, la rotation se poursuit par 3 engrenages à 16 dents (dont une roue folle). L'axe de la boîte à vitesses supérieure peut alors tourner. La motorisation de la benne se fait lorsque le driving ring de cette boîte à vitesses supérieure est glissé vers l'avant. Alors, la roue folle avant peut s'engrener avec un 16t, puis un triplet d'engrenage à 16 dents (dont une roue folle). Trois engrenages 20t simple bevel positionnés en "U" vont pouvoir diviser le mouvement en 2 pour mettre en action les 2 longs vérins mécaniques, chacun via 3 engrenages simple bevel (réduction finale : 1:1). Il est à noter que les petites turntables n'ont pas d'utilité mécanique ; elles servent simplement à avoir un ancrage solide du vérin sur le châssis. La vitesse de fonctionnement de la benne est bonne : il faut moins de 10 secondes pour passer d'un extrème à l'autre. L'inclinaison maximale est de 40° et la puissance du moteur XL couplée aux grands vérins mécaniques permet de lever la benne avec un chargement de plus de 1 kg équitablement réparti. Concernant le chargement, seules de toutes petites pièces Lego ne pourront pas être transportées puisqu'il y a des jours au niveau de certains angles. Mais globalement, le carénage est de bonne facture et conviendra pour la plupart des utilisations. Comme la grande majorité des tombereaux A60H, notre version Lego n'a pas de ridelle à l'arrière (elle est en option sur le vrai véhicule). La contrepente suffit pour maintenir le chargement dans la benne lorsque le véhicule accélère, ce qui était loin d'être le cas sur le tombereau #8264 de 2009. Cette même contre-pente est inclinée vers l'extérieure lorsque la benne est levée au maximum. En bref, cette benne présente un fonctionnement remarquable. Mais ce n'est pas tout...

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Comme on l'a vu, le moteur L permet de choisir la fonction embrayée. Par conséquent, lorsque la mécanique de la benne est embrayée, alors la mécanique de la transmission est forcément débrayée. Le véhicule pourrait être amenée alors à dévaler une pente puisqu'il n'y aurait pas le frein moteur sur la transmission. Et c'est là que la boîte à vitesses inférieure intervient. Quand la mécanique de la benne est embrayée, le driving ring de la boîte inférieure glisse vers l'arrière. Cela enclenche une sorte de frein à main qui paralyse toute la transmission. Concrêtement, la boîte à vitesses inférieure se lie à l'axe de transmission longitudinal via une roue folle et un engrenage 16t. Depuis l'axe de cette même boîte à vitesses, 3 engrenages 16t partent vers le bas. Le dernier de ces 3 engrenages est paralysé car positionné sur un axe fixe (le clutch linéaire n'est là que pour servir de fusible, si l'on venait à vraiment forcer sur la mécanique). De fait, cela paralyse l'axe de la boîte à vitesses inférieure, donc l'axe de transmission longitudinal, donc les différentiels des 2 essieux arrière, donc le véhicule de manière générale. Cette fonction, qui est une première dans un set Lego, permet de décharger en toute sécurité dans un terrain en pente. Et parce que le séquençage a été bien pensé au niveau du driving ring rotatif, il n'est pas possible d'embrayer le frein à main lorsque l'on embraye l'une des 3 vitesses de déplacement. Tout ça pour dire que d'un point de vue mécanique, la réalisation est absolument brillante !

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Les 3 derniers rapports permettent de choisir l'allure du véhicule. Et pour cela, seules les boîtes à vitesses supérieure et centrale vont entrer en jeu. La rotation va toujours partir du moteur XL et sortir au niveau de l'axe de la boîte à vitesse centrale, qui, pour rappel, est une boîte à vitesses dite "à double sens". Par ailleurs, les 2 triplets de photos ci-dessous sont dans l'ordre de la 1ère à la 3ème vitesse. Ainsi, en sortant du moteur XL, les engrenages sont les suivants : 1ère vitesse avec 8:24 + 16:16 + 16:16 ; 2ème vitesse avec 16:16 +16:16 + 16:16 + 16:16 + 12:20 ; et 3ème vitesse avec 16:16. De manière plus parlante, toujours de la 1ère à la 3ème vitesse, cela donne les rapports de multiplication suivants : 1:0,33 ; 1:0,6 ; 1:1. Après l'axe de sortie de la boîte à vitesse centrale, un engrenage à 16 dents s'engrène avec la couronne 16t du différentiel interpont. Ce différentiel interpont va distribuer la rotation aux différentiels des 3 essieux via des engrenages à 12 dents tout le long de l'axe de transmission principal (avec un cardan au niveau de l'articulation centrale). Enfin, chaque roue intègre une nouvelle réduction avec un pignon 8t et un engrenage 24t à l'aide de ponts portiques. Au final, du moteur XL jusqu'aux roues, de la 1ère à la 3ème vitesse, les rapports définitifs sont les suivants : 1:0,05 ; 1:0,09 ; 1;0,14. On remarque que le calibrage est régulier et logique : à régime équivalent (moteur XL qui fait un tour), les roues tournent plus vite en 3ème vitesse qu'en 1ère vitesse. L'ordre de séquençage des vitesses est bien sûr cohérent (pas comme sur la Porsche GT3 RS #42056...). Il est à noter que la pièce violette située sur l'axe du changeover catch rotatif joue le rôle de butée. Il n'est donc pas possible de passer directement de la 1ère vitesse à la fonction benne en tournant le changeover catch rotatif de 90°. Il faut nécessairement le tourner de 270° dans l'autre sens. Cette butée permet le calibrage du moteur L par l'application Control+ qui gère les passages de vitesses.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

A l'avant, la rotation est reprise sur le différentiel à l'aide d'un 12t. Puis, avec une paire d'engrenages 16t, le vilebrequin actionne les pistons du moteur factice. Ce moteur factice étant connecté à proximité des roues, sa vitesse est directement calquée sur la vitesse de déplacement du véhicule. Malgré les réductions conséquentes (1:0,14 pour la vitesse la plus élevée), le moteur mouline relativement bien. Visuellement, l'effet est tout à fait correct. Par contre, on pestera davantage contre le fait que le moteur soit entrainé par les roues. Si ce choix s'explique pour des raisons pratiques évidentes, cela reste assez gênant d'un point de vue conceptuel. En effet, sur un modèle avec une transmission disposant de plusieurs vitesses, lorsque l'on fait tourner le moteur XL à vitesse constante le moteur factice devrait lui aussi tourner à vitesse constante. Or, ce n'est pas le cas.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Le vrai tombereau A60H possède des essieux montés sur des triangles pendulaires. Sur notre #42114, on n'a rien de tout ça. Les contraintes techniques liées à la présence de la transmission expliquent aisément cette absence. Notre set Lego ne peut compter que sur le point de pivot au niveau de l'articulation centrale qui permet un croisement de pont de l'ordre de 20° dans chaque sens (donc 40° d'amplitude). Ce n'est pas énorme, mais ça suffit pour aborder pas mal d'obstacles.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

A part les quelques opérations manuelles que l'on peut effectuer sur le capot ou le gyrophare, le modèle se contrôle intégralement par l'application Control+ sur smartphone. L'appairage entre le hub et le smartphone est une formalité de quelques secondes. Le système procède ensuite au calibrage des moteurs électriques pour toutes les fonctions (direction, propulsion, benne) et leurs déclinaisons (3 vitesses de déplacement et frein à main) pendant une minute environ. L'utilisation de l'application est relativement simple puisqu'il n'y a que 3 fonctions. Pourtant, les 2 panneaux de contrôle offrent pas mal d'options. Sur le premier panneau, on choisit d'abord le mode de déplacement côté droit. En mode N, l'application paralyse la propulsion (stationnement). En mode 1, le véhicule accélère mais plafonne en 1ère vitesse. En mode 2, le véhicule accélère en 1ère vitesse puis passe automatiquement la 2ème vitesse jusqu'à plafonner. En mode D, le véhicule accélère en 1ère, puis en 2ème vitesse, puis passe la 3ème pour atteindre la vitesse maximale. Les déplacements du véhicule à proprement parler se contrôlent sur la gauche de l'écran avec un seul doigt : on combine l'axe horizontal pour gérer la direction avec l'axe vertical pour gérer l'allure. Par exemple, si l'on positionne le doigt tout en haut à gauche en mode 2, le véhicule va rouler à fond jusqu'en 2ème vitesse en braquant au maximum à gauche. La marche arrière est gérée tout simplement en positionnant son doigt dans la moitié inférieure de la zone de contrôle. Sur le second panneau, le pilotage est un peu moins "automatisé". Le cercle jaune est une sorte de volant : en le tournant le véhicule braque, et en l'étirant vers l'extérieur le véhicule accélère. On peut alors choisir différents modes. Avec le mode automatique (AT) le véhicule passera automatiquement les vitesses selon comment on a "étiré" le volant. Avec le mode manuel (MT), il faut passer les vitesses soi-même sur la droite. Cela se fait aisément, sans même que le tombereau ait besoin de marquer un arrêt lors des passages de vitesses ; grisant ! La marche arrière est quant à elle gérée avec le bouton de commande R situé à gauche de l'écran (D étant pour la marche avant) et dispose elle aussi des 3 allures possibles. Dans la pratique, les différentes allures du véhicule sont nettement visibles. A fond de 1ère, le véhicule parcourt 80 cm en 10 secondes. En 2ème, il parcourt 140 cm en 10 secondes. Et en 3ème, il va assez vite puisqu'il peut rouler sur 240 cm dans le même laps de temps.

Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Si la vitesse est un paramètre visuel indiscutable, ce tombereau articulé A60H #42114 parvient tout aussi bien à montrer les effets du couple, un paramètre pourtant moins tangible. On ressent alors de manière stupéfiante l'ambivalence entre vitesse et couple. Lorsque l'on embraye la 3ème vitesse, le véhicule se déplace à bonne allure. Il est par contre peu enclin à franchir des obstacles. Eventuellement, il peut rouler sur un terrain vallonné. En 1ère, c'est l'inverse. Le tombereau roule lentement. Mais il a des capacités de franchissement étonnantes ! Avec 6 roues motrices et une réduction de 1:0,05, ça pousse fort ! Les différentiels peuvent immobiliser le véhicule si l'une des roues avant ou si 2 roues arrière du même côté ne touchent plus le sol. Autant dire que cela n'arrive quasiment jamais, principalement grâce l'articulation centrale selon un axe de roulis. Au delà de l'attrait purement mécanique de ces 3 boîtes à vitesses motorisées, le tombereau peut s'adapter aussi bien à un terrain plat qui nécessite de rouler vite, qu'à un terrain accidenté qui demande du franchissement. Et en franchissement, il surpasse très largement des sets comme la dépanneuse tout-terrain #42070 ou le crawler #42099. Cette faculté à aborder aux mieux différents terrains augmente les possibilités de jeu et permet de varier les plaisirs qui, il faut le dire, sont assez limités sur le papier du fait de la présence de seulement 3 fonctions principales. De manière générale, pour rouler sur du plat on tendra plutôt à utiliser le premier de panneau de contrôle, et pour passer des obstacles plutôt le second panneau de contrôle qui offre davantage de précision. En franchissement, on notera néanmoins que la direction est parfois difficile à utiliser. Oui, contrairement à la propulsion, la direction n'a qu'un seul mode de fonctionnement. Et si le servo moteur convient très bien sur du plat, il a parfois du mal à articuler le véhicule sur un terrain pourvu d'obstacles. Il faut alors manœuvrer un peu plus. Quelque soit le panneau de commande choisi, l'application réembraye systématiquement le mécanisme de la benne avec le frein à main lorsque le véhicule est à l'arrêt. Vis-à-vis de la benne, et comme cela a été expliqué auparavant, tout fonctionne conformément à ce que l'on est en droit d'attendre. L'utilisation est très simple car il suffit d'appuyer sur le bouton de commande correspondant lorsque le véhicule ne roule pas. On notera simplement que malgré le calibrage moteur réalisé après l'appairage, l'application ne gère pas les fins de course sur cette fonction. C'est en effet le moteur électrique qui cale, vraisemblablement parce que ce même moteur est utilisé pour la propulsion qui, elle, n'a pas de fin de course à gérer.

 
Lego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60HLego Technic 42114 Tombereau articule Volvo A60H

Retour en haut de page

En dépit de ses 3 fonctions, ce tombereau #42114 propose un inventaire bien fourni. Dans les composants électriques on a donc un hub, un moteur L, un moteur XL et un servo moteur. Compte tenu des boîtes à vitesses motorisées et de la tranmission, on a également pas mal de pièces techniques : un changeover catch rotatif, 3 driving ring, un driving ring extension, 6 ponts portiques, 2 longs vérins mécaniques, un cardan, 6 barbotins, un clutch linéaire et 83 pièces dentées dont 3 petites turntables, 3 différentiels avec 28t libre, 8 roues folles, 7 engrenages 24t et un différentiel 4L. Les 6 grandes roues, 20 cadres et 54 éléments de carrosserie (dont 48 jaunes) sont également des pièces de premier choix.

L'inventaire est disponible ici.

Finalement, en terme de design, le set impressionne presque plus par sa taille que par sa réalisation qui, il faut bien l'admettre, souffle un peu le chaud et le froid. Et si l'inventaire est meilleur qu'on pourrait le penser, c'est bel et bien par sa technicité sortie de nulle part que ce tombereau marque des points. Les boîtes à vitesses pilotées à distance et la façon dont elles commandent les fonctions sont d'un intérêt certain, tant d'un point de vue mécanique que de la jouabilité. Après, il faut aussi savoir garder les pieds sur terre et ne pas perdre de vue que, in fine, ce modèle de 2200 pièces n'a que 3 fonctions ; c'est peu. En bref, ce #42114 n'est pas dépourvu de qualités, mais c'est avant tout un objet de curiosité mécanique.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic et Star Wars UCS. Sur le forum, les sujets abordés sont plus vastes : nouveautés, créations, analyses, et aussi d'autres thèmes tels que Creator Expert ou Ideas. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !