• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Chargeuse sur pneus Volvo L350F #42030

Chargeuse sur pneus Volvo L350F #42030
  • Référence : #42030
  • Nom du modèle : Chargeuse sur pneus Volvo L350F
  • Nombre de pièces : 1636
  • Année : 2014
  • Dimensions : 58 x 18 x 23
  • Designer : Uwe Wabra
  • Niveau de difficulté : 3/5
  • Note du modèle principal : 5/5
  • Note du modèle secondaire : 3/5

L'utilisation de licences dans la gamme Lego Technic est peu courante. Cette chargeuse #42030 fait donc partie des exceptions puisqu'elle reproduit le modèle L350F du constructeur Volvo. Une fois n'est pas coutume, commençons par analyser le design de la cabine. Sa forme globale est bonne et les différents axes noirs dessinent finement les vitres. Extérieurement, les détails sont satisfaisants : des feux, des rétroviseurs, et un gyrophare. C'est ni plus ni moins que ce que l'on constate sur un vrai L350F. A l'intérieur, on a un volant et un siège. Ce dernier est noir, et disons-le, c'est un choix assez maladroit. Peu importe la couleur du siège sur le vrai engin, un siège bleu est infiniment plus joli sur un set Technic. Les acquéreurs du set auront vite fait de modifier cela.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Côté droit, on a une belle échelle pour accéder à la cabine. Alors qu'en réalité le véhicule possède une échelle de chaque côté pour des raisons pratiques, le #42030 a une barrière côté gauche et un petit boîtier pour garnir un peu. Cette volonté de s'écarter légèrement du modèle original est une bonne chose. Incorporer 2 échelles sur le set n'aurait rien apporté si ce n'est de la redondance. Qui plus est, une asymétrie est souvent une caractéristique appréciable, ce qui est le cas ici. En direction de l'arrière, des agencements de poutres forment à la fois les passages de roues et une petite plateforme où le conducteur peut accéder au capot moteur. Les passages de roues arrière sont assez fidèles, notamment avec le liseré noir. En revanche, les plateformes ne sont pas très convaincantes. A priori conçu de façon "pleine", elles demeurent truffée de trous... Par rapport aux détails, on a des marchepieds à l'arrière et une barrière de chaque côté ; il n'y a pas besoin de plus. Les barrières de grande taille, elles, ne sont pas très flatteuses pour l'allure générale. Par exemple, les petites barrières du set #8265 procurent un air bien plus imposant au véhicule, qui en conséquence a plus de présence. Le #42030, lui, est visuellement moins marquant, et ce malgré ses dimensions énormes.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Le long capot derrière la cabine est une réussite. Sa ligne, ses formes et ses couleurs sont nettes. Même les récepteurs infrarouges sont discrets. Sur les côtés, les métapièces font une belle carrosserie. A l'arrière, l'élargissement du corps est conforme au vrai véhicule. Une telle forme est originale et ne plaira sans doute pas à tout le monde. Elle a cependant le mérite de muscler le design. Au niveau des détails, on a seulement une cheminée (le véhicule réel en a 2) et 4 petits feux. Mais l'agencement des couleurs jaune et noir est plutôt bien respecté.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Le parechoc arrière est volumineux, peut-être même plus que sur le vrai véhicule. Mais visuellement, ce n'est pas gênant. De même, on peut comprendre l'absence de carénage au dessus des branchements du boîtier à piles par manque de place. A l'inverse, vu de dessus, les trous béants dans le parechoc font vraiment tâche... Passons. On a des feux stops et des capots moteurs que l'on peut ouvrir pour révéler le magnifique moteur L6. Celui-ci est pourvu d'une robe verte, comme les vrais moteurs Volvo sur ce type de véhicule ; c'est un beau symbole. On ne s'attardera pas sur les ouvertures latérales des capots nécessitant de déboiter la moitié des passages de roues tant cette possibilité est grotesque.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

A l'avant, la réalisation est un peu brouillonne. On distingue une once de carénage sur le front du châssis, avec 2 grandes poutres en diagonale. Cela habille bien. Les passages de roues sont bien dessinés également, et reprennent bien sûr la bordure noire. Pour le reste, c'est assez flou. C'est peu ordonné, peu structuré... Au niveau de l'articulation, c'est même franchement moche. Sur la partie haute il y a un immense vide (particulièrement visible de profile), et sur la partie basse c'est une véritable jungle de poutres Technic... La seule véritable finition qui vaille le coup d'oeil, ce sont les feux et clignotants. Le design de leur support diffère quelque peu de ce que l'on peut observer sur une vraie L350F ; on s'en accomodera facilement.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Les formes nettes et élancées du bras, principalement grâce aux slopes curved, apportent du caractère à une partie avant qui en a bien besoin. De plus, en noir le bras ressort bien. Pour le basculement du godet, diverses poutres et bielles sont nécessaires et ne nuisent pas trop au rendu final. On ne peut pas en dire autant de tout le fourbi de poutres noires sous l'avant du bras... Les points d'ancrage des vérins du levage sont situés plus haut que sur le véhicule réel. Cela s'explique pour des raisons techniques (passage d'une transmission, et nécessité d'avoir un bras de levier suffisamment long pour conserver de la puissance). Esthétiquement, ce n'est pas très gênant sur notre modèle Lego. Enfin, au regard du design, le godet est vraisemblablement la pièce maîtresse. D'une taille impressionnante, ses finitions sont une reproduction parfaite du vrai godet Volvo. Son niveau de finition est tel qu'il en crée presque un décalage par rapport au reste du set.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Dans son ensemble, notre reproduction Lego de la chargeurse Volvo L350F est bien proportionnée. Les pneus sont un tantinet trop petits mais on n'imagine pas Lego produire une nouvelle référence pour seulement quelques millimètres. Finalement, le très gros défaut du set concerne la couleur jaune du châssis. On ne distingue pas les poutres d'habillage de celles du châssis. Tout est noyé dans une masse informe jaune qui manque cruellement de lisibilité. Aussi, avec du recul il faut bien se rendre à l'évidence : la licence Volvo n'apporte pas grand chose sur ce type de véhicule, pour ne pas dire rien. Malheureusement, elle a forcément mené à faire des choix esthétiques pas forcément idéaux pour un set Lego (le châssis jaune, entre autres). Une chargeuse motorisée sans licence aurait à n'en pas douter donné plus de libertés quant à l'allure générale et abouti à un design beaucoup plus accrocheur. La chargeuse #8265 en est le parfait exemple.

 Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

X

L'utilisation de licences dans la gamme Lego Technic est peu courante. Cette chargeuse #42030 fait donc partie des exceptions puisqu'elle reproduit le modèle L350F du constructeur Volvo. Une fois n'est pas coutume, commençons par analyser le design de la cabine. Sa forme globale est bonne et les différents axes noirs dessinent finement les vitres. Extérieurement, les détails sont satisfaisants : des feux, des rétroviseurs, et un gyrophare. C'est ni plus ni moins que ce que l'on constate sur un vrai L350F. A l'intérieur, on a un volant et un siège. Ce dernier est noir, et disons-le, c'est un choix assez maladroit. Peu importe la couleur du siège sur le vrai engin, un siège bleu est infiniment plus joli sur un set Technic. Les acquéreurs du set auront vite fait de modifier cela.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Côté droit, on a une belle échelle pour accéder à la cabine. Alors qu'en réalité le véhicule possède une échelle de chaque côté pour des raisons pratiques, le #42030 a une barrière côté gauche et un petit boîtier pour garnir un peu. Cette volonté de s'écarter légèrement du modèle original est une bonne chose. Incorporer 2 échelles sur le set n'aurait rien apporté si ce n'est de la redondance. Qui plus est, une asymétrie est souvent une caractéristique appréciable, ce qui est le cas ici. En direction de l'arrière, des agencements de poutres forment à la fois les passages de roues et une petite plateforme où le conducteur peut accéder au capot moteur. Les passages de roues arrière sont assez fidèles, notamment avec le liseré noir. En revanche, les plateformes ne sont pas très convaincantes. A priori conçu de façon "pleine", elles demeurent truffée de trous... Par rapport aux détails, on a des marchepieds à l'arrière et une barrière de chaque côté ; il n'y a pas besoin de plus. Ceci étant dit, les barrières de grande taille ne sont pas très flatteuses pour l'allure générale. Par exemple, les petites barrières du set #8265 procurent un air bien plus imposant au véhicule, qui en conséquence a plus de présence. Le #42030, lui, est visuellement moins marquant, et ce malgré ses dimensions énormes.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Le long capot derrière la cabine est une réussite. Sa ligne, ses formes et ses couleurs sont nettes. Même les récepteurs infrarouges sont discrets. Sur les côtés, les métapièces font une belle carrosserie. A l'arrière, l'élargissement du corps est conforme au vrai véhicule. Une telle forme est originale et ne plaira sans doute pas à tout le monde. Elle a cependant le mérite de muscler le design. Au niveau des détails, on a seulement une cheminée (le véhicule réel en a 2) et 4 petits feux. Mais l'agencement des couleurs jaune et noir est plutôt bien respecté.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Le parechoc arrière est volumineux, peut-être même plus que sur le vrai véhicule. Mais visuellement, ce n'est pas gênant. De même, on peut comprendre l'absence de carénage au dessus des branchements du boîtier à piles par manque de place. A l'inverse, vu de dessus, les trous béants dans le parechoc font vraiment tâche... Passons. On a des feux stops et des capots moteurs que l'on peut ouvrir pour révéler le magnifique moteur L6. Celui-ci est pourvu d'une robe verte, comme les vrais moteurs Volvo sur ce type de véhicule ; c'est un beau symbole. On ne s'attardera pas sur les ouvertures latérales des capots nécessitant de déboiter la moitié des passages de roues tant cette possibilité est grotesque.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

jungle de poutres

 

 

link BB, IR (contenu), pneu

 

point d'ancrage différent de la réalité (plus haut), mais nécessaire pour des raisons techniques (nécessité de passer une transmission + maintenir un bras de levier suffisamment long pour conserver de la puissance)

X

Retour en haut de page

Entièrement télécommandée, notre chargeuse sur pneus Volvo possède 4 fonctions majeures. La première d'entre elles est la direction, et se fait bien sûr par une articulation au centre de l'engin. Le moteur utilisé est un servomoteur, en prise directe sur le trou central de cette biellette. De chaque côté, cette biellette tire et pousse des pièces en H en sens inverse. Quand l'une est poussée en avant, l'autre est tirée en arrière. Par l'intermédiaire d'autres poutres, ces mouvements de va-et-vient permettent de faire bouger l'articulation du véhicule, et donc de braquer. Le rayon de braquage est de 41 cm, ce qui est tout à fait honorable compte tenu de la taille du modèle. En outre, on notera que le servomoteur, qui a l'origine peut tourner de 90° dans 2 directions, articule le véhicule d'environ 30° de chaque côté. Cette réduction de l'amplitude du mouvement par les jeux de bielletttes est autant de couple gagné dans la direction pour surmonter les difficultés du terrain. En terme de maniabilité, la direction répond très rapidement, peut-être même de façon abrupte diront certains (au point de parfois répandre une partie du chargement). Elle a aussi du jeu, mais cela s'avère gênant seulement si le terrain pratiqué est très accidenté. En fait, le seul vrai reproche que l'on pourrait faire au mécanisme de direction, c'est qu'il n'existe qu'un seul et unique angle de braquage : soit on tourne totalement, soit le véhicule va tout droit. Ceci découle directement du fonctionnement du servomoteur. Toutefois, le rayon de braquage performant, la bonne manœuvrabilité de l'engin et le très faible délai de réponse des commandes rattrapent largement cet écueil. En plus d'être mécaniquement plus lourde, une direction par vérins mécaniques aurait eu un temps de réponse démesuré. A cela s'ajoute qu'une telle configuration aurait été tout sauf instinctive. Par exemple, après avoir tourné à gauche, il aurait été nécessaire de braquer à droite pour aller tout droit. Pas évident... En bref, il ne fait pas de doute que le servomoteur est le meilleur choix quant à cette direction, quitte à faire quelques concessions sur le réalisme. En parlant de réalisme, il est important de noter qu'un axe du mécanisme remonte verticalement dans la cabine pour créer un renvoi au volant. Cette petite attention est réellement appréciable. Pour information, le précédent gros modèle jouissant d'une telle caractéristique était le tout-terrain #8466 commercialisé en 2001...

Lego Technic 42030 Volvo L350F

La propulsion est motorisée par un moteur XL situé à proximité de l'essieu arrière. L'axe sortant va alimenter d'une part le moteur factice, et d'autre part toute la transmission. Après un couple de 16t, un 20t et un 12t, le moteur L6 est mis en mouvement. Il tourne assez vite du fait de la multiplication (3:5), mais ils est quasiment impossible à voir extérieurement. Pour la transmission, le mouvement descend via 3 engrenages à 16 dents (dont une roue folle). Ensuite, les 2 essieux présentent la même mécanique : un engrenage 20t travaille avec un différentiel, puis les ponts portiques intègrent une réduction avec un pignon 8t et un 24t. La réduction finale est de 21:5, et la vitesse de déplacement est d'environ 20cm/s sur terrain plat (soit 2 mètres en 10 secondes), ce qui est très satisfaisant en terme de jouabilité. La transmission n'a pas de différentiel central, par contre, il est bien évident qu'il y a un cardan au niveau de l'articulation de la direction. De même, s'il est vrai que les différentiels génèrent du patinage dans de rares cas (terrain difficile), il ne faut pas oublier qu'ils sont absolument fondamentaux pour que le véhicule réussisse à braquer. Sans eux, le servomoteur serait loin d'être assez puissant.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Notre Volvo L350F n'a pas de suspension, mais un essieu pendulaire sur l'essieu arrière. Comme sur la dépanneuse #8435, l'essieu épouse librement les variations du terrain. Il peut s'incliner d'environ 10° dans chaque sens, soit 20° de débattement en tout. La garde au sol, elle, est de 2,5 cm au minimum (un peu plus en certains endroits du châssis). Cela ne fait pas du #42030 un franchisseur comme peut l'être le crawler #9398, et ça tombe très bien car ce n'est pas le but. Ici, l'objectif est simplement de pouvoir rouler correctement sur un terrain qui n'est pas totalement plat. Et dans une telle perspective, le chargeur remplit parfaitement son office. Les pertes de motricité dues à la présence de différentiels sont légères grâce au poids du véhicule. Par ailleurs, il est bon de préciser que la petite turntable n'a aucun rôle mécanique particulier, si ce n'est de fournir des points d'attache pivotants solides.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Les 2 derniers mécanismes concernent le fonctionnement du bras. Commençons par le levage, motorisé par un moteur L. Ce moteur fournit un très bon compromis entre la place consommée dans la construction et la puissance délivrée. A la sortie du moteur fixé verticalement, un pignon 8t se charge de distribuer le mouvement à 2 paires d'engrenages 24t situées à gauche et à droite. Finalement, 3 engrenages simple bevel (dont un 20t libre) terminent le mécanisme et alimentent les vérins de chaque côté (réduction finale 3:1). Ce mécanisme de levage est irréprochable en ce qui concerne ses performances. A vide, les vérins font une course complète en 15 secondes. En outre, il est possible de charger le godet comme une mule puisque le bras parvient à lever plus de 900 grammes. En bout de course (ou en cas de charge trop importante ; peu probable), on a malheureusement droit aux affreux craquements internes des vérins mécaniques. Ceci est particulièrement désagréable, et un brin regrettable pour 2 raisons. Premièrement, le système comprend des 24t, ce qui signifie que des clutchs aurait pu être intégrés sans la moindre difficulté. Et deuxièmement, il n'aurait pas été problématique de brider un peu la capacité de levage par le patinage du clutch puisqu'il est hautement improbable d'avoir un jour besoin de charger et lever 900 grammes.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Pour faire pivoter le godet, c'est un moteur M qui est utilisé. Egalement positionné verticalement, il entraîne un 12t et un 20t. Ensuite, l'axe remonte verticalement jusqu'à la base du vérin mécanique où 3 engrenages simple bevel prennent le relai (réduction finale : 5:3). Une fois le vérin actionné, c'est un jeu de poutres en Z qui concluent le mouvement. Le moteur M donne entière satisfaction quant au fonctionnement : il incline le godet à volonté quelque soit la charge, et une course complète dure à peine 8 secondes. La puissance du bras fait qu'il est même possible de soulever l'avant du chargeur (7 cm entre le sol et les pneus de l'essieu avant). Comme pour le levage du bras, le mécanisme de pivotement donne lieu à d'horribles craquements sur les bouts de course. Cela en devient assourdissant quand les 2 fonctions craquent en même temps... L'intégration d'un clutch aurait été possible à condition de porter le rapport de réduction à 3:1 (et donc de modifier le temps de course quasiment par 2). Si cette configuration aurait abouti à des fins de course plus souples, elle semble quand même peu justifiée mécaniquement. En effet, il est peu utile d'avoir un basculement du godet plus coupleux, qui plus est au détriment de la jouabilité (fonctionnement 2 fois moins rapide). Quoi qu'il en soit, la présence de craquements nous fait amèrement regretter la mécanique de la chargeuse #8265, où, lorsqu'elle est motorisée, seul le moteur cale en fin de course.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

Pour accéder au boîtier à piles, les manipulations sont raisonnables. Dans un premier temps il faut "ouvrir" le parechoc en retirant une broche. Cela permet de débrancher le boîtier à piles. Puis dans un second temps, il faut ôter 2 autres broches pour détacher le bloc complet.

Lego Technic 42030 Volvo L350FLego Technic 42030 Volvo L350F

La jouabilité du modèle se veut exemplaire. On ne reviendra pas sur la direction qui, bien qu'imparfaite, présente à n'en pas douter les meilleurs compromis. Globalement, les 4 fonctions motorisées bénéficient d'un bon calibrage moteur. Elles offrent toute une puissance adéquate pour faire face à des situations nombreuses et variées. Autrement dit, pour peu de ne pas positionner le chargeur face à des difficultés délirantes (au regard du relief du terrain ou des charges à transporter) notre chargeur Volvo L350F s'en sort systématiquement avec les honneurs. De plus, avec une commande pour chaque fonction, la prise en main est d'une grande facilité. Dans l'absolu, il est possible d'utiliser les 4 fonctions en même temps. Dans la pratique, on tend plutôt à contrôler 2 fonctions à la fois (propulsion et direction, ou, levage et basculement). Aussi, chacun peut régler les commandes comme bon lui semble en inversant ou non le sens de fonctionnement des moteurs avec les boutons noirs sur les télécommandes. En bref, avec 4 fonctions indépendantes et de la puissance, la jouabilité et la maniabilité sont proches d'être irréprochables.

Lego Technic 42030 Volvo L350F

 

Retour en haut de page

L'inventaire est probablement l'un des plus gros points forts du set. En même temps, vu le prix de la boîte, cela semble être la moindre des choses... Le #42030 possède énormément d'éléments power functions à savoir 4 moteurs différents (M, L, XL, servo), 2 télécommandes, 2 récepteurs IR, et un boîtier à piles. Il semble difficile d'avoir davantage de composants électriques dans un set. Dans les autres belles pièces, on retiendra le magnifique godet, 4 jantes jaunes, 4 pneus, 6 cylindres verts, et 3 vérins mécaniques. Enfin, il ne faut pas non plus oublier les 14 éléments de carrosserie (10 jaunes et 4 noirs), 4 ponts portiques, 6 cadres Technic, un cardan, et énormément de poutres jaunes. Au contraire, le set offre relativement peu de pignonerie malgré sa taille, ce qui est bien dommage. On ne recense que 43 pièces dentées (parmi elles, un 36t, 2 différentiels, 3 engrenages 20t libres, une petite turntable et 8 engrenages 24t).

L'inventaire des pièces est disponible ici.

Avec un look qui aurait pu être plus travaillé et une mécanique somme toute peu complexe par rapport à la gamme de prix, cette chargeuse sur pneus Volvo L350F possède certainement des lacunes. Mais elle a bien d'autres qualités à faire valoir, les 2 principales étant sa jouabilité spectaculaire et sa puissance étonnante qui permettent réellement de faire des manœuvres de chantier. Enfin, et cela devrait suffire à convaincre les derniers indécis, il faut insister sur le caractère remarquable de l'inventaire proposé, notamment en composants électriques.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic et Star Wars UCS. Sur le forum, les sujets abordés sont plus vastes : nouveautés, créations, analyses, et aussi d'autres thèmes tels que Creator Expert ou Ideas. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !