• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Y-Wing #75181

Y-Wing #75181
  • Référence : #75181
  • Nom du modèle : Y-Wing
  • Nombre de pièces : 1967
  • Année : 2018
  • Dimensions : 61 x 29 x 25 (taille réelle : 16 mètres)
  • Designer : Jordan David Scott
  • Niveau de difficulté : 3/5
  • Note du modèle principal : 5/5

Le Y-Wing, produit par Koensayr, est le chasseur le plus ancien utilisé par les Rebelles. La première version BLT-S3 de ce vaisseau accueillait un pilote, un co-pilote et un droïde astromecano. Le co-pilote était en fait un canonnier puisqu'il maniait les canons ioniques jumelés de la tourelle. Mais devant les pertes colossales de cet appareil, il devient urgent de le remanier. Ainsi, il devient un chasseur monoplace BLT-A4, sans canonnier (l'unité astromecano demeure). Ce dernier est remplacé par une tourelle automatique elle-même gérée par des senseurs d'acquistion de cible longue portée présents dans les coupoles en composite très résistantes des réacteurs (le pilote peut néanmoins choisir de passer en mode manuel). Dans cette version, le Y-Wing est même plus précis que le X-Wing, pourtant meilleur chasseur de la Rébellion. Le Y-Wing biplace n'est pas délaissé pour autant. En effet, il sert aux instructeurs pour initier le pilotage aux nouvelles recrues. Le Y-Wing existe aussi dans une version de reconnaissance (Longprobe BLT-A4), où des senseurs améliorés se substituent aux armements.

Le Y-Wing possède un système de défense efficace. Le blindage est fait en alucier renforcé avec du titanium. Le bouclier déflecteur, dont le générateur Chempat est situé à l'arrière de la partie centrale du chasseur, fournit aussi un bon complément de protection. Ces équipements permettent au vaisseau de supporter quelques tirs ennemis, sans subir trop de dommages. Son hyperdrive est un Koensayr R300-H de classe 1. Cependant, le Y-Wing a aussi ses inconvénients : il est peu maniable et cruellement lent. Ses 2 turbines Koensayr R200 le propulsent à une vitesse maximale de 1000 km/h, ce qui est peu face aux 1200 km/h de ses principaux ennemis, les chasseurs TIE. On le constate d'ailleurs à la fin de l'Episode IV : Un nouvel espoir, où plusieurs Y-Wing sont sèchement abattus.

Pour tenir tête à des adversaires plus rapides que lui, le doyen des vaisseaux de l'Alliance Rebelle est inévitablement puissament armé. Comme expliqué précédement, il a une tourelle à canons ioniques ArMek SW-4 tirant des charges électriques destinées à perturber le fonctionnement des circuits de contrôle des appareils ennemis. Sur le nez de l'engin on trouve en outre 2 canons lasers Taim & Bak KX5, en guise d'arme principale. Quant à l'armement lourd, il est sous le cockpit avec 2 lance-torpilles Arakyd. Chacun d'eux peut contenir 3 torpilles.

Malgré sa taille relativement petite, le Y-Wing a tendance à énormément chauffer. Il est donc équipé d'un système de refroidisseYment spécifique. Malheureusement, celui-ci n'est pas très fiable et nécessite une révision complète après chaque vol. C'est aussi la raison pour laquelle le vaisseau a un look si peu commun : les mécaniciens étaient agacés de tout le temps devoir enlever puis remettre des panneaux du vaisseau. Ils ont donc fait en sorte que le chasseur puisse se passer de ses carénages.

Sans égaler le fameux X-Wing, le Y-Wing reste un bon chasseur, puissant et pourvu d'une grande autonomie. Mais pour des raisons d'entretien et sa lenteur, le B-Wing va peu à peu le remplacer après la bataille de Yavin (nom donné à l'ultime bataille de l'Episode IV, et durant laquelle l'Escadron Or a subi de très lourds dommages). A terme, le Y-Wing ne sera utilisé que pour former les pilotes débutants.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Retour en haut de page

Ce Y-Wing de presque 2000 pièces donne de quoi s'occuper pendant presque 5 heures. Il faudra rajouter quelques heures au compteur si vous vous refuser à utiliser les sachets numérotés. La construction n'est pas d'une technicité renversante mais cela n'empêche pas de passer un très bon moment. La conception est modulaire et comprend 15 ensembles que l'on peut résumer comme suit : la partie centrale du corps, les 2 blocs latéraux du corps, le cockpit, 2 réacteurs avec 4 panneaux chacun et le présentoir.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

La partie centrale du corps dispose bien de quelques poutres Technic dans ses entrailles, mais on ne peut pas dire qu'elle relève d'une complexité particulière. Disons que les nombreuses couches de briques et de plates assurent assez naturellement la rigidité de la construction. Dessus, dessous et sur les côtés, tous les moyens sont bons pour fixer toutes sortes de pièces dans tous les sens : barres, clips, brackets, les designers s'en sont donnés à cœur joie !

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Les 2 modules latéraux sont en quelque sorte un échantillon de la partie centrale : on retrouve un bloc avec des plates et briques Technic, et des greebs pour habiller le tout. Plusieurs pins et les axes 8L with stop profondément ancrés dans le bloc vont permettre une liaison solide entre les différents modules. Ensuite, l'ajout de plates (et accessoirement de greebs) sur le dessus verrouille la liaison.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Outre les pièces Technic pour les canons et les articulations diverses dans les coins arrière, le cockpit se révèle surtout intéressant car il présente 2 cas d'école de SNIR et de SNOT. Le SNIR se trouve sur les côtés : ceux-ci sont positionnés de biais grâce à une hinge plate, puis attachés à l'autre extrémité avec des bras de squelette. Cette technique, reprise du Y-wing #75172, présente l'avantage de pouvoir fixer une extrémité en dehors du système (celle fixée avec le bras). Quant au SNOT, un grand classique est utilisé pour habiller le dessous du cockpit : des headlight permettent de renverser la construction à 90° à 2 reprises, et donc d'obtenir des tenons pointant vers le bas.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Ce cockpit partiellement construit se greffe sur le corps du Y-Wing via des pins Technic. La jointure est ensuite scellée par l'ajout de plates au dessus et en dessous. La partie arrière de la verrière du cockpit abrite en outre un petit mécanisme. Avec l'engrenage 8t qui sert de molette, et grâce à la paire de 12t simple bevel en renvoi d'angle, on peut faire pivoter la tourelle sur 360°. S'il est toujours plaisant d'avoir des petites fonctions de ce genre sur un UCS, on notera que l'accès à la molette et la préhension que l'on peut exercer sur celle-ci ne sont pas forcément de bonne facture...

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

La structure des moteurs consiste en un empilage de briques qui devra accueillir tous les sous-ensembles qui vont venir se greffer. Les 2 extrémités de cette structure sont orientées à 45° à l'aide de turntables crantées. Cette rotation permettra plus tard de positionner les armatures longitudinales selon un "X". Pour attacher les composants de la tuyère de sortie, rien de tel qu'un axe Technic enfiché dans le corps du réacteur. Les armatures longitudinales sont pour le moins répétitives et peu intéressantes à construire. Elles se lient au moteur par les trous des briques 6x6 round. Au passage, elles remplissent un rôle de renfort vertical (vertical par rapport au sens de la construction de la structure, et non par rapport à leur position sur le modèle terminé), ce qui est loin d'être superflu.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

A l'arrière, les 4 ailettes fixées sur la jante sont très fragiles. Cette même jante se lie aux armatures longitudinales à l'aide de "T" pneumatiques. Aussi anecdotique soit-elle, l'utilisation de cette pièce constitue un coup de maître. Le "T" lie solidement et astucieusement les pièces de vilebrequin des armatures aux petits trous de la jante. De surcroît, le 3ème appendice du "T" n'est pas en reste puisqu'il accueille les petits éléments aérodynamiques autour des jantes. C'est vraiment bien pensé.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Les panneaux qui recouvrent la structure des moteurs sont montés en SNOT avec des briques ayant des tenons sur le côté ; classique. Chaque moteur est ensuite attaché sur le corps au moyen d'axes Technic s'insérant dans des briques 1x2 à trou cruciforme. Ce procédé tient bien. Une fois le vaisseau terminé, on s'attelera à la construction du support. Il est dans le pur style des UCS, avec 2 inclinaisons possibles. Et si le cœur nous en dit, il peut accueillir les 2 minifigs du set.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Retour en haut de page

Avant de se lancer dans l'analyse du design, penchons-nous sur les 2 figurines du modèle : le droïde astromécano R2-BHD et le leader de l'Escadron Gold, Dutch Vander. Le premier est dans la veine de toutes les unités R2 proposées par Lego. Le second, pourvu de sérigraphies sur le torse, le dos, la ceinture et les jambes, étonne surtout par les superbes détails présents sur le casque.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Bien que le Y-Wing #10134 demeure une très belle pièce presque 15 ans après sa sortie, Lego va encore plus loin avec cette version #75181. Le cockpit bénéficie de lignes plus tendues que son ainé, ce qui est une vraie réussite. Le design est très net, comme le vaisseau original. On appréciera notamment les marquages jaunes et les coins coupés à l'arrière, réalisés avec des drapeaux. Le cockpit est correct. Sa couleur sand blue permet d'intégrer une couleur patinée, sans pour autant tomber dans le trop classique gris clair dont le vaisseau est déjà abondamment paré. Grâce à sa réalisation en pièces Technic, la tourelle est bien texturée ; rien à redire. A l'intérieur, le cockpit est bien doté également, puisque l'on a un siège avec des commandes de pilotage et un ordinateur d'acquisition de cible. Et s'il est vrai que visuellement cette minifig s'intègre plutôt bien au cockpit, il est important de souligner qu'elle reste bien trop petite par rapport à la taille du vaisseau. Qu'importe ! Il vaut mieux qu'elle soit dans le cockpit que bêtement exposée sur le support...

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Il va sans dire que le corps du vaisseau est l'attraction de ce Y-Wing. Et le résultat ne déçoit pas une seule seconde. Dans les détails, le résultat est absolument remarquable. Les formes de tous ces petits équipements sont aussi variées que crédibles. On retrouve les 2 principaux composants réalisés avec des tiles 2x2 round with hole retournées : tout à l'arrière c'est le générateur du champ de déflexion et plus en avant c'est l'évacuateur de particules tachyons générées par l'hyperdrive Koensayr R300-H de classe 1. Sur la face arrière, les greebs attachés avec ces poignées manquent de liant avec le corps du vaisseau mais ce n'est pas bien grave. Dans les détails plaisants on recensera l'utilisation du patin à glace et celle du fouet ! On soulignera également l'asymétrie ambiante sur toute cette section du vaisseau, ce qui contribue à donner un rendu toujours plus saisissant. Dans les couleurs, il semble également difficile de dresser quelconque bémol. Dans ce fouillis où gris clair et gris foncé sont bien équilibrés, les touches de dark tan sont subtilement disséminées pour patiner l'ensemble. Quant à toutes les pièces marron, elles reproduisent idéalement l'aspect rouillé du vaisseau. On soulignera aussi que l'élargissement du coprs du vaisseau derrière le droïde astromécano a été bien géré. Décidément, de tout point de vue, le résultat obtenu est exceptionnel... Les blocs qui lient les moteurs au corps, eux, sont plus sages et ce n'est pas plus mal : les greebs symétriques structurent un peu le design. On retrouve par exemple des éléments de chenilles inspirés des greebs du Faucon Millenium #75192. Le schéma de couleurs suit par contre la même logique que sur le corps ; nickel !

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Sur les réacteurs, les coupoles constituent vraisemblablement la partie la moins convaincante du vaisseau : elles sont trop plates. De même, les ossatures qui viennent les recouvrir sont ratées car bien trop grossières. Le Y-Wing #10134 était plus abouti à ce niveau. Du reste, on retrouve des marquages jaunes et sand blue qui sont du plus bel effet. Plus en arrière, les réacteurs sont bien détaillés, avec des textures plutôt que des greebs. Les variations sont bonnes et les motifs réussis. On trouve par exemple l'utilisation de hinge base ou bien de cette pièce pour réaliser des motifs originaux. Quelques pièces de couleur dark tan ou sand blue évitent que les réacteurs soient totalement gris, ce qui n'est pas plus mal. Par ailleurs, on remarquera que contrairement au corps, les détails des 2 moteurs sont parfaitement symétriques. Cela n'est pas dénué de sens puisque les moteurs sont identiques alors que le corps comprend des composants uniques (hyperdrive, projecteur de champ de déflexion, générateur, etc). La tuyère de sortie qui présente un cône avec 4 ailettes est fidèlement reproduite. Autre bonne nouvelle : l'incandescance émise par les réacteurs est de la bonne couleur ; ouf ! Entièrement grises, les armatures longitudinales ne ressortent quant à elles pas beaucoup de la masse des moteurs. Si ce choix est fidèle au vrai vaisseau, la couleur blanche utilisée sur le #10134 avait quelque chose de plus séduisant. On peut formuler la même réserve quant à la tuyère vectorielle à l'extrémité des armatures : le blanc du Y-Wing de 2004 tendait à rendre la ligne plus dynamique. Ceci étant dit, ces tuyères demeurent très bien exécutées en terme de design. Sur la face arrière on a 4 jolies ailettes et sur le pourtour on trouve 4 petits appendices aérodynamiques qui sur le papier paraissaient quasiment impossible à reproduire en Lego. On sera un peu plus nuancé sur la face avant : les 8 branches de la jante donnent un résultat trop chargé visuellement.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Comme Lego tend à le faire depuis quelques années, le dessous du vaisseau a été sacrément soigné. On retrouve ainsi les mêmes qualités que sur le dessus du vaisseau. Au niveau du cockpit, le design est net. Comme chez son grand frère, les tubes lance-torpilles passent à la trappe, mais ce n'est pas très grave. Sous le corps, on a autant de greebs que la situation le permet. Certes, c'est beaucoup moins dense que sur le dessus, mais cela demeure d'un très bon niveau pour cette face du vaisseau.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Cerise sur le gâteau, et c'est une grande première pour la gamme Star Wars UCS, ce #75181 dispose de trains d'atterrissage fonctionnels ! En position repliée, ils s'intègrent plutôt bien aux moteurs. Ils se déploient manuellement et sont indépendants. Ils tiennent très bien la charge grâce à point de rebroussement présent sur chacun d'eux, et procurent une grande stabilité au modèle lorsqu'il n'est pas posé sur son présentoir. Enfin, concernant les proportions, il semble que notre UCS réalise un quasi sans-faute. Comme on l'a vu, seul l'intérieur du cockpit n'est pas à l'échelle du reste du vaisseau.

Lego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-WingLego Star Wars UCS 75181 Y-Wing

Retour en haut de page

Alors que le #10134 avait plutôt bien vieilli, Lego nous propose une nouvelle version du Y-Wing. Si techniquement ce modèle offre une expérience intéressante mais pas révolutionnaire, c'est surtout dans son design et ses détails qu'il marque des points. La dualité entre l'avant épuré et l'arrière totalement intriqué est belle à voir. L'ensemble est profondément authentique et ne souffre d'aucun défaut majeur. Assurément, ce Y-Wing #75181 est une belle pièce d'exposition.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !