• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

A-Wing Starfighter #ST17

A-Wing Starfighter #ST17
  • Référence : #ST17
  • Nom du modèle : A-Wing Starfighter
  • Nombre de pièces : 1593
  • Année : 2015
  • Dimensions : 55 x 29 x 29 (taille réelle : 9,6 mètres)
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 4/5
  • Note du modèle principal : 5/5

Le chasseur A-Wing apparaît seulement dans l'Episode VI : Le retour du Jedi, lors de la bataille d'Endor. Il est devenu célèbre principalement pour un fait d'armes réalisé lors de cette bataille. Quand des chasseurs alliés et Lando Calrissian à bord du Faucon Millenium s'enfoncent dans la Death Star, l'Amiral Ackbar donne l'ordre aux chasseurs restés au champ de bataille de concentrer leur feu sur l'Executor Super Star Destroyer. Deux chasseurs A-Wing pulvérisent alors l'un des 2 générateurs de bouclier du croiseur interstellaire. L'Executor se retrouvant vulnérable, le capitaine Firmus Piett ordonne sur le champ d'intensifier le feu des postes avancés pour écarter la menace qui pèse sur le croiseur. Mais rien n'y fera... Avec son A-Wing en perdition, le valeureux Arvel Crynyd tente une ultime offensive : utiliser le bélier de son chasseur pour réaliser une attaque kamikaze sur la passerelle de commandement de l'Executor. Cette manœuvre héroïque est couronné de succès. Devenu incontrôlable, l'Executor sombre inéluctablement jusqu'à se crasher dans l'Etoile de la Mort. Le prestigieux fer de lance de l'Empire n'était plus.

Le A-Wing a été développé en secret par Incom Corporation, entre autres pour faire face au nouveau TIE Interceptor de l'Empire. Du fait des ressources précaires de l'Alliance, le A-Wing a été conçu sur la base de technologies déjà maitrisées par les Rebelles (et plus particulièrement sur le concept R-22 Spearhead). Le point de départ du projet résidait dans les 2 énormes moteurs Novaldex J-77 Event Horizon, afin de doter le chasseur d'une vitesse élevée : 1300km/h. Cette puissance devait également être assortie d'une bonne maniabilité, d'où la présence de 4 ailerons. Ils stabilisaient le vaisseau et pouvaient orienter la poussée pour prendre des virages serrés. Le chasseur demeurait difficile à piloter, d'autant plus qu'il n'était pourvu d'aucune unité astroméchano pour épauler le pilote. Seuls des pilotes vétérans en prenaient les commandes. Comme la plupart des engins rebelles, le A-Wing embarquait un hyperdrive, en l'occurence un Incom GBk-785 de classe 1.

En terme d'armement, le A-Wing était convenablement équipé. Il avait 2 canons lasers orientables RG-9 Borstel et 2 lance-missiles à concussion Dymek HM-6. Ces derniers avaient 6 charges chacun. Ces équipements étaient rendus particulièrement efficaces par la combinaison du vieillissant mais fiable système d'images holographiques IN-344-B "Sightline" et l'ordinateur de visée Fabritech.

Pourtant, le chasseur n'était pas dépourvu de faiblesses, surtout sur ces équipements défensifs. Le A-Wing était équipé d'un blindage léger en titanium et duracier, et son modeste bouclier Sirplex Z-9 n'absorbait que peu de dégats. Le cockpit très exposé procurait une excellente visibilité sur le champ de bataille, mais faisait fatalement du pilote une cible de choix pour l'ennemi. Si la défense du A-Wing était bien inférieure à celles des X-Wing et Y-Wing, elle restait quoi qu'il en soit plus performante que celle d'un TIE Interceptor. Le A-Wing était difficile à toucher vu sa vitesse, mais lorsque c'était le cas, bien souvent cela s'avérait fatal. C'est pourquoi le vaisseau était équipé d'un bélier à l'avant. Une fois son vaisseau touché, tout pilote de A-Wing avait pour mission de se suicider sur un croiseur ennemi. L'objectif était de générer autant de dégats que possible, notamment en perforant les blindages.

Du fait des moyens limités de l'Alliance Rebelles et de la volonté de garder le développement du vaisseau secret, le A-Wing fut produit artisanalement. Cela eu 2 conséquences majeures. Tout d'abord, sa production n'a jamais vraiment décollé, si bien que seul un escadron était disponible pour la bataille d'Endor (l'Escadron Vert). Et même si intrinsèquement il surpassait le TIE Interceptor, l'Empire palliait son handicap en attaquant avec des nuées... Aussi, le processus de construction peu rodé du A-Wing n'a jamais permis de produire un vaisseau réellement fiable. Pire, cela engendrait des surcoûts d'entretien.

Malgré ces défauts évidents, le A-Wing servit les Rebelles et la Nouvelle République pendant bon nombre d'années. Il opérait principalement dans des missions d'escorte de vaisseau capitaux, des missions de reconnaissance grâce à sa vitesse fulgurante, et des raids éclairs sur des installations peu défendues. Dix ans après la bataille d'Endor, le A-Wing était petit à petit remplacé par les E-Wing et les dernières versions du X-Wing. Mais des pirates et mercenaires continuèrent à l'utiliser...

Lego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Retour en haut de page

Composé de 1600 pièces, ce A-Wing donne de quoi construire pendant 5 bonnes heures. Il présente des techniques qui ne sont pas forcément très complexes, mais qui n'en demeurent pas moins bien pensées. Le montage est modulaire et comprend beaucoup de composants. On recense ainsi principalement le châssis, 4 ensembles triangulaires pour le corps du vaisseau, 4 grands carénages, 4 ailes, 4 sous-ensembles pour les bords du corps, le bloc moteur arrière, 2 réacteurs, 2 canons, la verrière, la forme fuyante derrière la verrière, et le présentoir.

Lego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Chose rare, et à l'instar du Republic Cruiser #ST10, le châssis est en largeur impaire. Ce choix est dicté par la présence d'une fente centrale de 1 tenon dans le nez du vaisseau. Studful oblige, la construction en impair ne facilite pas vraiment les choses puisque la plupart des pièces à tenons sont crées dans une logique paire. Ainsi, il y a un recourt massif aux plates dont l'une des dimensions fait 3 tenons. Le châssis utilise en outre bon nombre de pièces Technic studful, à savoir des poutres et des cadres, pour une rigidité maximale. Les renforts studless verticaux procurent un bon verrouillage des différents composants de la structure.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Le bloc moteur central présente du SNOT basique. Des briques 1x1 with studs on 2 sides permettent de fixer un module à l'envers, tandis que des brackets se chargent d'accueillir les 4 petits échappements. Les carénages supérieur et inférieur du corps sont encore plus simples : c'est de l'empilage.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les fuselages blancs inférieurs recourent également à une bonne dose d'empilage. Leur fixation au châssis se fait avec du SNOT similaire à celui évoqué précédemment. Les briques 1x2 with studs on 2 sides permettent de facilement renverser la construction, et donc de monter les fuselages avec les tenons à l'extérieur. Compte tenu du nombre de tenons en jeu, la fixation est solide.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

La première partie des bords du corps est montée en SNOT avec 2 types de brackets. Les côtés fixés en diagonale, eux, sont plus intéressants. Chaque module adopte une position oblique grâce à des articulations libres, et se repose sur le fuselage blanc inférieur. A l'intérieur, des arbres Technic permettent de tenir précisément l'orientation. Les attaches avec des rotules sont en outre un bon moyen de rattraper le montage qui, de toute évidence, est en dehors du système. Après avoir monté les fuselages supérieurs du corps, on ajoute diverses plates autour du cockpit.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Au niveau du nez du A-Wing, les pointes latérales sont tenues elles aussi par des rotules. Cette fixation permissive est nécessaire pour définir une position très précise, et donc avoir de bonnes jointures avec les autres composants. Les frictions tiennent sans problème la position. En outre, il est à noter que le châssis présente une poutre centrale studless alors que le reste de la structure est studful. Cette poutre studless permet en fait de générer un demi tenon de décalage (dans la longueur), et donc de contribuer au bon positionnement des pointes.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les grands fuselages dark red sont maintenus à la base par des articulations libres, et ce afin de leur donner facilement le bon angle. Qui plus est, ce type de fixation a l'avantage de pouvoir très facilement retourner un montage. Ainsi, le carénage inférieur peut avoir les tenons apparents. La gravité jouant contre l'inclinaison du carénage inférieur, ce dernier est attaché également plus haut, sur la poutre studless centrale. Le carénage supérieur, lui, est bien calé de part et d'autre des fuselages blancs, et n'a donc pas d'attache supplémentaire.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Du fait de leurs dimensions et de leur poids, les moteurs ne peuvent pas être attachés au niveau des jantes dark red. Cela aboutirait à un porte-à-faux démesuré, et donc à une construction bien trop fragile. Il est donc impératif de réaliser une fixation sur la longueur. Cela implique de sectionner un quart du cylindre pour laisser de la place aux attaches. Mais ce n'est pas tout. Pour que cette zone "creusée" soit en phase le châssis, il faut faire pivoter chaque réacteur. Et c'est là qu'entrent en scène les connecteurs Technic à 3 axes. Ils permettent d'avoir une fixation horizontale sur le châssis, sans avoir un trou central orienté perpendiculairement. L'axe cruciforme des moteurs est ainsi tourné de 30°. Finalement, c'est toute la construction du moteur qui tourne, permettant aux cylindres dark red de se positionner correctement.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

La partie fuyante derrière le cockpit contient du SNOT élémentaire, avec des briques ayant des tenons sur le côté, et un bracket pour attacher les greebs. Le siège et la verrière utilisent des articulations libres. Le montage sur le châssis est solide afin qu'aucune pièce ne parte avec la verrière lorsque l'on ôte cette dernière. On notera que tout ce petit monde est en largeur paire compte tenu des pièces utilisées. En conséquence, ces modules se fixent avec des jumpers sur le châssis contruit lui en largeur impaire.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les canons sont construits avec des pièces Technic en tout genre. Leur fixation sur le A-Wing se fait avec cette pièce. La possible orientation gauche/droite des canons qui en découle est plutôt une conséquence indirecte qu'un choix délibéré. Du fait de la largeur impaire du châssis, le présentoir doit nécessairement suivre la même logique. Les pièces studless au sommet du présentoir sont un moyen simple de réaliser une transition vers un montage d'un tenon d'épaisseur, tout en conservant la rigidité des pièces Technic. Comme sur beaucoup d'UCS, le présentoir peut adopter 2 positions. Les 2 paires d'ailes sont attachées au corps par des clic-clacs. Concernant les ailes inférieures, leur position est bien définie car elles se calent contre les réacteurs. Malheureusement, c'est loin d'être le cas pour les ailes supérieures. Il faut les ajuster manuellement pour les aligner avec les ailes inférieures. Ensuite les frictions maintiennent sans souci la position définie.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Retour en haut de page

On analysera le vaisseau de l'avant vers l'arrière. Le nez du A-Wing se veut très pointu, presque aiguisé, puisqu'il a vocation à servir de bélier. Notre modèle Lego reproduit idéalement cet aspect grâce à des ajustements très précis entre les pièces. Les jointures entre les plates dark red inférieures, supérieures, et les pointes latérales blanches sont parfaites. Ces dernières permettent également d'insuffler une bonne fluidité avec le fuselage blanc du corps. Aussi, comme sur le A-Wing original, elles sont l'occasion de réaliser des arêtes latérales légèrement concave, chose rare en Lego. Au centre, la fente est bien proportionnée (un tenon de large), et s'inscrit bien dans le fuselage à l'aide de slopes curved. Sur la bande centrale dark red, on trouve les 2 trappes d'entretien, ainsi qu'une alternance de surfaces avec et sans tenons, pour texturer le chasseur. Les tenons peuvent paraître nombreux sur le nez, mais mettre des tiles à cet endroit aurait vraisemblablement créé un déséquilibre entre les tenons des surfaces rouges et ceux des surfaces blanches.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Le fuselage blanc utilise des wings empilées, pour la simple et bonne raison qu'il n'est pas possible de faire autrement à cette échelle. En tout cas, certainement pas en empilant des wedges. Il résulte de cet empilage un effet escalier réellement limité, et ce pour 3 raisons. Premièrement, la construction demeure très ordonnée et régulière, ce qui écarte l'impression de fouillis. Deuxièmement, les tenons tendent à réaliser un certain lissage, en gommant les différences d'épaisseur des plates. C'est un peu le même constat que sur la coupole en sculptée de l'AAT #ST14. Et troisièmement, surtout, toutes les arêtes du fuselage ont été soignées. Ainsi, les formes du A-Wing sont nettes et précises, laissant les différences d'épaisseur se noyer dans la masse. Les bords offrent de beaux arrondis avec diverses slopes curved. On regrettera que les bandes noires représentant les tubes de lancement des missiles à concussion soient trop courtes. En effet, le montage utilisé pour le nez ne permet pas de les faire allez jusqu'aux pointes. Ici et là, diverses zones colorées reproduisent les "blessures de guerre" du A-Wing. Leurs couleurs sont crédibles car pas trop criardes.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les canons jouissent de couleurs fidèles, et d'un bon dimensionnement (longueur, diamètre) entre les 2 composants principaux, à savoir le canon et le dispositif de visée. En revanche, on ne peut pas dire que les quelques greebs à proximité des réacteurs soient une réussite. Ils sont là pour dire d'être là, mais n'ont aucune espèce de ressemblance avec ce que le vrai A-Wing propose.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

La verrière est composée de plusieurs métapièces. Si en règle générale une telle approche débouche sur un rendu catastrophique, il faut bien admettre que dans le cas présent ça fait mouche ! La verrière est très lisse et sa taille convient parfaitement. La couleur trans-clear est conforme à ce que l'on peut observer sur le A-Wing original. Ceci étant dit, une verrière trans-black aurait eu l'avantage de moins faire ressortir la jointure médiane. Aux extrémités de la verrière, les finitions sont noires. C'est très bien, mais il manque tout de même certains contours, notamment sur le pourtour inférieur. Dans le cockpit, les différents éléments sont bien agencés. Le siège - assez travaillé pour sembler confortable - rentre de justesse, et les planches et tableaux de bord reprennent bien la forme conique de la verrière. Au niveau des instruments de pilotage, on recense le manche, 2 poignées, le projecteur holographique de l'ordinateur de tir, mais seulement un seul écran de contrôle.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

La forme fuyante derrière le cockpit a une correspondance très satisfaisante avec la verrière. C'est réellement un plus pour la fluidité du design. La façon dont ce fuselage est conçu rappelle la jupe du Slave 1 #75060. Mais la comparaison s'arrête là, car force est de constater que le rendu, sans être parfait, est nettement moins brouillon sur notre A-Wing. Le design de ce carénage se veut donc aussi fluide que possible, pour autant, sa forme générale s'avère assez différente de celle que possède le vrai chasseur. Effectivement, ce fuselage doit normalement devenir beaucoup plus étroit vers l'arrière, ce qui n'est pas vraiment le cas sur notre construction Lego. Toujours est-il que les détails ne déçoivent pas : on a bien le projecteur de champ déflecteur au sommet, le marquage blanc sur le bord arrière, et des greebs. De chaque côté de ce fuselage central, le carénage blanc possède différents motifs pour apporter de la variation. Le tout fait 13 tenons de large (14 si on compte les rails des plates with rail). Les réacteurs empêchent de faire plus, et on verra que cela ne sera pas sans conséquence pour le positionnement des ailes.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les réacteurs en 8 tenons de diamètre sont bien proportionnés. Les lignes gris foncé et les jantes dark red permettent d'ajouter des motifs en surface, et donc d'éviter que les réacteurs se résument à de gros tubes rouges. Comme souvent sur les UCS, l'incandescance des moteurs se révèle être de la mauvaise couleur, puisque un A-Wing émet une lumière jaune et non bleue. A l'extrémité des moteurs, la bague responsable du contrôle directionnel est plus chargée qu'en réalité ; elle tient avec un axe et les rayons de la jante. Aussi peu conforme au vrai vaisseau cela soit-il, il faut tout de même se rendre à l'évidence : un tel élément de design ne peut pas tenir par l'opération du Saint-Esprit ! Au final, le montage n'est pas si choquant que ça, et capture bien l'esprit du A-Wing. Il bénéficie même d'une cohérence d'ensemble certaine en utilisant les mêmes jantes que sur les réacteurs. Au centre, les 4 échappements du réacteur à fusion sont honorablement détaillés. Le pourtour gris clair est net et bien arrondi, quoiqu'un peu trop épais par endroits.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Les ailes inférieures et supérieures présentent un design tout à fait convenable. Elles sont légèrement inclinées, et bien alignées 2 à 2. En revanche, elles ne sont pas exactement dans l'axe des réacteurs ; dommage. Les bords de fuite ont des angles bien arrondis, ce qui n'est pas le cas des bords d'attaque. Les wings ne permettent pas d'inclure cette caractéristique. En ce qui concerne les détails, il y a juste ce qu'il faut pour éviter d'avoir des grandes surfaces blanches vides. Ainsi, on trouve quelques zones grises qui donnent du vécu au vaisseau, des surfaces tilées, et bien sûr des minis vérins (factices) pour articuler les ailes et donc orienter la poussée. En outre, ces ailes ont un petit défaut quant à leur espacement. Elles sont censées être plus éloignées l'une de l'autre. Toutefois, à part si l'on regarde le vaisseau strictement de face, il faut bien reconnaître que cela ne saute pas vraiment aux yeux.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Le dessous du vaisseau se veut très sobre. Pour le peu d'attention qu'on lui prête, l'idée est d'avoir un rendu qui n'est pas négligé, plutôt qu'un rendu foncièrement détaillé. Et en ce sens, il rempli pleinement son office. La matrice de refroidissement du générateur d'hyperdrive passe donc à la trappe, mais cela n'a guère d'importance.

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Enfin, il convient de s'attarder sur les proportions. Longueur, largeur, hauteur, notre A-Wing UCS est quasiment un copié-collé du vaisseau original. Il y a bien quelques petites adaptations, mais ça ne va vraiment pas chercher bien loin...

Lego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-WingLego Star Wars UCS ST17 A-Wing

Retour en haut de page

Malgré les formes complexes du A-Wing, notre modèle Lego se veut quasiment sans compromis. Très proche de l'original, il en impose de par ses finitions, ses dimensions, et son indémodable schéma de couleur blanc et dark red qui fait toujours des merveilles. Techniquement, sans non plus offrir une construction d'un niveau démentiel, le modèle n'est pas dépourvu de bonnes astuces.

Pour information, certaines pièces ont dû être peintes en noir, blanc et dark red pour réaliser ce modèle. Cela sera corrigé aussitôt que les pièces en question seront produites par Lego.

Pour ce modèle, une instruction professionnelle haute définition a été créée par Frousmoul. Vous avez un aperçu de quelques pages et une liste de l'inventaire nécessaire à sa reproduction. L'affichette de présentation est jointe à la notice. Cette notice est en vente au prix symbolique de 5€. Bien sûr, étant donné les nombreuses heures de travail consacrées à la réalisation du modèle et de la notice, un don majoré est toujours apprécié si vous en avez la possibilité. Pour l'acheter, merci d'envoyer un e-mail à setechnic@gmail.com.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !