• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

AT-AT #ST12

AT-AT #ST12
  • Référence : #ST12
  • Nom du modèle : AT-AT
  • Nombre de pièces : 2689
  • Année : 2012
  • Dimensions : 51 x 20 x 43 (taille réelle : 22,5 mètres)
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 4/5
  • Note du modèle principal : 5/5

L'AT-AT, pour All Terrain Armored Transport (Transport Blindé Tout-Terrain en Français) est un véhicule de l'Empire. On peut l'entrevoir dans l'Episode VI : Le retour du Jedi sur la lune forestière d'Endor. Mais la scène phare dans laquelle il joue un rôle majeur, c'est la Bataille de Hoth, dans l'Episode V : L'Empire contre-attaque. Avec plusieurs AT-AT, quelques AT-ST, et des troupes, l'Empire débarque sur Hoth dans le but de détruire la base rebelle. Les forces déployées surpassent largement celles des Rebelles. Sûre d'elle, l'armée de l'Empire progresse lentement dans la neige. Les dégats ingligés aux Rebelles sont très lourds compte tenu de la puissance de feu. Toutefois, les AT-AT et leurs pilotes n'ont manifestement pas de quoi rivaliser face à l'ingéniosité des Rebelles. Aux commandes de leurs modestes Snowspeeder, ils utilisent des harpons avec câble afin de ligoter les jambes des marcheurs, et, in fine, les faire trébucher. En effet, les canons lasers des Snowspeeders sont impuissants face aux blindages de l'AT-AT. Les quadripodes ne peuvent pas lutter contre cette attaque rusée et originale. En effet, le redoutable véhicule a beau être résistant et imposant, il n'en reste pas moins très peu mobile. Et une fois au sol, sa masse colossale exclut toute possibilité de se relever. Le terrifiant marcheur avait ainsi été transformé en proie facile par les Rebelles. De même, suite à la destruction de son Snowspeeder, Luke Skywalker se retrouva seul au beau milieu du champ de bataille, parmi les AT-AT. Après s'être hissé sous le châssis d'un des véhicules, il perça un trou à l'aide de son sabrelaser et jeta rapidement un détonateur thermique. Cet acte de bravoure du Jedi causa la perte d'un second AT-AT pour l'Empire. Au final, les pertes subies par l'Empire lors de cette bataille furent bien plus importantes qu'escomptées.

Fabriqué par Kuat, l'AT-AT est un élément important dans l'armée de l'Empire. Il est déployé par des Y-85 Titan puis utilisé en première ligne. Comme la plupart des équipements militaires de l'Empire, ce monstre d'acier doit intimider et impressionner. A l'instar de l'AT-TE dont il est l'évolution, il est très fortement blindé avec du duracier et ne possède aucun bouclier de protection. Ce dernier n'est pas nécessaire compte tenu de la forte résistance du véhicule aux tirs ennemis. Propulsé par 2 moteurs compacts à fusion Kuat Drive Yards FW62 et 4 pattes articulées (qui demandent beaucoup d'entretien), le marcheur impérial peut se déplacer à 60 km/h sur terrain plat, soit la même vitesse que l'AT-TE. Si cette vitesse est peu élevée en soi, elle demeure tout de même très correcte compte tenu de la taille de l'engin. L'AT-AT peut enjamber ou écraser des obstacles (ou des ennemis !), et pratiquer des terrains très accidentés. Seuls une pente trop raide ou un marais trop profond peuvent l'empêcher de progresser. Du fait qu'il se déplace en contact direct avec le sol, l'AT-AT est un excellent contre face aux bases équipées d'un bouclier protecteur que les bombardements orbitaux ou les vaisseaux à répulsion ne peuvent traverser. Avec une hauteur de 22,5 mètres et une tête articulée, le quadripode octroie une excellente vision du champ de bataille. Son cou articulé présente néanmoins un inconvénient : le tube d'accès au cockpit est très fragile et constitue le point faible majeur du véhicule. Avec des tirs bien placés au niveau du cou, il est possible de causer des dommages irrémédiables au marcheur. De même, la coque ventrale de l'AT-AT n'est pas blindée. Afin de ne pas être la proie des troupes au sol, le quadripode est souvent escorté par des AT-ST.

Pour piloter un AT-AT, un commandant et un pilote sont nécessaires dans le cockpit. Le pilote est accompagné d'un tireur qui a à sa disposition deux canons laser lourds Taim & bak MS-1 I pour les cibles lentes et résistantes ainsi que 2 canons blasters pour les cibles rapides et agiles. Les canons lasers ont la particularité de pouvoir concentrer leur énergie en un tir surpuissant qui peut détruire n'importe quelle installation. En plus du système de ciblage holographique, le cou articulé permet aussi de cibler l'ennemi en continu sans que le marcheur ne change de direction. Dans son corps, l'AT-AT peut embarquer jusqu'à 40 stormtroopers et 2 officiers sur 2 étages. Les soldats se déploient sur le champ de bataille par une descente en rappel depuis une des soutes latérales. Du matériel peut aussi être chargé, à savoir 5 Speeder Bike et 2 AT-ST. Pour débarquer l'artillerie, le marcheur impérial doit se mettre à genou et déployer une rampe. Cette opération est longue et rend le véhicule vulnérable car immobilisé.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-AT

atmospheric exchangers and a filtration unit to regulate the interior living conditions

Y-85 Titan

Retour en haut de page

Le caractère modulaire de la conception de cet AT-AT est extrêmement prononcé. Lorsque le modèle est démantelé, on ne recense pas moins de 31 éléments : 4 pieds, 4 jambes, le châssis du corps, le châssis de la tête, 11 panneaux pour le corps, 4 panneaux pour la tête, le cou, les greebs arrière, le corps du snowspeeder, ses 2 ailes, et le présentoir. Le montage débute par les pieds, dont la conception est calquée sur les pieds des coins de l'AT-TE #ST02. Des hinges plates permettent de former un octogone, et donc de décrire un pourtour aussi rond que possible. Pour habiller les 8 faces à proprement parler, on trouve des brackets. Les tenons creux de ces brackets sont très importants ici car ils sont une condition nécessaire pour centrer les plates 1x3 sur un support de 2 tenons (donc 1 demi tenon dépasse de chaque côté). Un axe 4L with stop solidifie quelque peu l'ensemble.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Sur les jambes, les poutres Technic jouent un rôle central : elles apportent de la rigidité en étant de véritables structures, et elles permettent de fixer plus ou moins toutes les finitions, principalement avec des demi pins. Chaque cheville est articulée dans les 2 sens. L'articulation de gauche à droite se fait sur le haut du pied avec des pins à friction classiques tandis que l'articulation d'avant en arrière se fait sur le bas de la jambe. Cette seconde articulation, avec un demi pin attaché dans un tube, est bien plus solide qu'elle n'y paraît. Au niveau des genoux, des articulations crantées (1 et 2) sont obligatoires afin que le véhicule tienne debout. Les dishs du genou sont attachés sur un axe lui-même glissé dans le trou de l'articulation. Sur les hanches, des brackets sont là pour disposer des pièces dans 3 directions pour faire un bel arrondi. Les pattes sont accrochées au châssis par un axe Technic. Cet axe passe par 4 plates trouées, puis par une brique 2x2 round. Cette épaisseur équivalente à 7 plates et le trou cruciforme de la brique 2x2 round font que chaque jambe est bien stable sur son axe.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Fondamentalement, le châssis ne présente pas de technique avancée. Toutefois, il prend en compte bon nombre de paramètres afin d'atteindre des objectifs qui seront autant structurels qu'esthétiques. Sur sa partie haute, le châssis est fait de poutres studful noires. Ces dernières apportent la ridigité mais autorisent surtout une liaison solide entre le châssis et le plancher. Sur sa partie basse, le besoin de rigidité est tout autant valable, mais il faut aussi de la compacité. C'est pouquoi on trouve du studless. L'ensemble ne se déforme pas, grâce aux pièces en "L", et aux poutres qui traversent verticalement tout le châssis. Le ventre est recouvert de slopes fixées la tête en bas avec des poutres Technic 1x2 renversées. Les entrées d'air constituées de roues sont tenues par les tenons des axes 3L with stop, eux-mêmes attachés au châssis. Afin que l'amplitude du mouvement de la hanche soit limitée, un levier est fixé sur l'axe. Ce levier est alors contenu dans un renfoncement de l'épaule. Lorsque l'axe tourne, le levier bute rapidement contre les bords du renfoncement, limitant ainsi la rotation de l'axe. Le mouvement de la jambe sur l'articulation de la hanche est donc bridé d'autant tout en conservant un certain débattement ; l'AT-AT peut se tenir droit tout en ayant les jambes articulées. Les épaules elles-mêmes sont attachées au châssis par des pièces Technic et par le plancher, de façon à ce qu'elles résistent bien à la contrainte de poids. La forme arrondi de l'épaule est faite avec un montage SNOT évident qui n'est pas sans rappeler le dessous du Jedi Starfighter #10215.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

La structure qui accueille les carénages est en grande partie constituée par empilement de poutres et plates. Seuls les montants latéraux sont maintenus par des pins pour leur donner leur angle particulier. Six panneaux sont tenus par des articulations libres (1 et 2), et les faces avant et arrière le sont par des demi pins. Les greebs arrières sont fixés simplement sous le plancher, avec une brique 1x4 with studs on side en SNOT. On remarquera que les poutres du châssis remontent bien au dessus du plancher, et qu'une brique 1x2 à trou cruciforme est présente pour maintenir le cou.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Sur les panneaux latéraux, l'angle est formé avec une articulation libre. Ces grands panneaux sont liés à la structure par 4 tenons chacun, avec des plates 1x4 with 2 studs. En les otant, on accède à l'intérieur. Il est à noter que les panneaux se détachent toujours comme il faut de la structure (les plates ne peuvent pas partir avec les panneaux). Le carénage supérieur n'est pas attaché, mais posé sur les tiles, et bien calé. Les éléments de la face arrière étant en largeur impaire, on observe quelques montages singuliers. Sur la face avant, des plates Technic produisent un trou nécessaire au maintien du cou.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Le cou tient par un axe de 12 pris de part et d'autre dans des briques à trou cruciforme. Avec une bonne résistance au glissement (clutch power), le montage se comporte très bien. De plus, les grandes roues forment une sorte de corset autour de l'axe, et l'empêchent de fléchir. Le montage du cou est donc aussi solide que simple. De la même façon que les articulations des jambes sont essentielles sur un AT-AT UCS, la tête peut pivoter. Deux turntables 2x2 se chargent de remplir cette mission. Les panneaux latéraux de la tête présentent une orientation dans 2 directions. Pour réaliser cela, un clic-clac a été couplé à une articulation libre. Les canons sont attachés avec ce connecteur Technic sur le tenon du dish 4x4, ce qui les rend orientables. La face avant recourt à des plates 3x3 round corner afin de gérer au mieux la largeur impaire du module et la fente de la verrière n'est rendu possible que par l'existence des brackets 1x2 - 1x2 inverted. Comme sur le corps, le dessus de la tête n'est pas attaché mais subtilement calé, et ce pour une meilleur accessibilité au cockpit.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

La construction du snowspeeder reprend des techniques décrites ci-dessus, mais dans un contexte bien plus simple. Les ailettes de refroidissement noires sont un montage en SNOT avec des brackets, et les ailes sont tenues avec, encore une fois, des articulations libres. Les volets de direction sont fixés par des brackets (encore !) et orientables par des clic-clacs. Enfin, le toit est composé de 3 pièces. De fait, cela lui confère une certaine solidité, et facilite grandement sa séparation du corps du vaisseau, pour accéder à l'intérieur. Les 4 tenons aux coins sont aussi capable de bien tenir le toit en place. Les supports transparents sont repris de l'Imperial Star Destroyer #10030 ; le vaisseau est très stable.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Retour en haut de page

Etudions le design du bas vers le haut. Les pieds de l'AT-AT étant inspirés de ceux de l'AT-TE #ST02, ils présentent les mêmes qualités. Avec 8 faces, leur forme est crédible. Le dish 8x8 et les pièces de 4 tenons de diamètre au dessus donnent un résultat simple et précis. Sur le pourtour du pied, les orteils sont correctement positionnés. J'ai cependant pris la liberté d'accroitre le niveau de détails avec des petites antennes. Cela est fin et discret. Certes, un vrai AT-AT ne présente pas cette caractéristique, mais disons que cela évite d'avoir un rendu visuellement pauvre. Les alternances de gris foncé et de gris clair sont là dans cette même optique d'ailleurs, à savoir apporter des variations, sans alourdir l'ensemble. Les arches des chevilles sont correctes, sans plus. De toute façon, la marge de manœuvre est inexistante sur les éléments de ce genre. Les jambes sont relativement fines compte tenu des contraintes de construction. Avec les trappes de maintenance et les barres anti-entorse en bas, et les dishs sérigraphiés sur les genoux et les hanches, les détails sont bons. De petites antennes reproduisent les pistons d'entraînement des jambes, et au dessus de ceux-ci, l'épaississement de la jambe est bien présent sur 3 des 4 faces. Au sommet de la jambe, la forme ronde créée par ces slopes curved est parfaite. Les articulations et les barres anti-entorse factices (ne bridant donc pas les mouvements) offrent en outre pas mal de possibilités.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Les épaules suivent la forme des hanches. Par conséquent, elles sont bien rondes à l'extérieur. En revanche, en se rapprochant du milieu du véhicule, les épaules s'affinent de façon saccadée. Les enchaînements de couches de plates font que le syndrome de l'escalier est très présent sur les 4 épaules. Dommage. Chaque épaule aurait été plus fidèle si elle avait fait un et non 2 tenons de large. Mais pour des raisons de solidité et de stabilité, un montage en 2 tenons semble incontournable. Le ventre n'est pas vraiment détaillé, mais il a le mérite d'être très proprement réalisé. L'étroitesse de la structure dans le corps du modèle fait que, de dessous, on peut voir jusqu'au plancher. Mieux encore, la structure est invisible. Cela se rapproche vraiment d'un vrai AT-AT ou les espaces vides sont omniprésents. Devant et derrière, les entrées d'air sont satisfaisantes.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

La forme générale du corps de l'AT-AT paraît fidèle. Cela n'était pas gagné d'avance avec tant d'angles spécifiques. Les jointures sont, pour la plupart, de très bonne facture. Mais il arrive qu'on soit obligé de faire certains compromis. C'est le cas avec le panneau supérieur arrière. L'hypothénuse des wings 3x12 étant forcément plus courte que celle des wings 3x6, le panneau supérieur est fatalement trop court. On constate alors que son extrémité n'est pas exactement raccord avec le carénage en contrebas, d'où un rendu approximatif à cet endroit. A l'arrière, on trouve bien les grilles des échangeurs atmosphériques. Ces derniers sont censés réguler l'air à l'intérieur du quadripode. Juste en dessous, les greebs sont fouillés et homogènes. Les liaisons entre ces éléments mécanique, le corps, et la tuyère tombent au millimètre. Sur le bas des panneaux latéraux principaux, on remarquera que les points d'attache sont en relief et non pas en creux. Ceci occasionne un meilleur rendu visuel et une construction bien optimisée car efficiente (montage simple). Quoique légèrement trop enfoncées, les admissions d'air - faites avec 2 simples marques gris foncé au sommet du corps - sont de la partie. Globalement, l'équilibre entre les surfaces lisses et avec tenons est très bon. Un peu à la manière de ce que l'on peut observer sur le Juggernaut #ST08, cela apporte de la texture sans surcharger visuellement l'ensemble.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

La face avant du corps est renfoncée, ce qui est une des caractéristiques principales (et surprenantes) d'un vrai AT-AT. La jointure entre ce panneau et le cou est exemplaire. La jointure côté tête est moins bonne du fait qu'il doit y avoir un certain jeu pour laisser la tête pivoter. L'utilisation de roues pour le cou produit remarquablement bien les segments électromagnétiques, ainsi qu'une forme bien ronde. Si on veut chipoter, on peut dire que le diamètre du cou est 3 à 4mm trop large. Mais il n'y a pas grand chose à faire pour remédier à cela... La forme globale de la tête est convenable. Les inclinaisons des faces sont bonnes. Ceci est moins vrai pour la trop timide bosse (faite de tiles 2x2) qui abrite les ordinateurs de visée. Les canons latéraux sont fouillés sans être fouillis et on retrouve l'appendice sur le bord du carénage, juste en dessous. Le hublot est très convaincant, tant dans sa forme pyramidale que ses couleurs. La ligne noire lui donne une certaine profondeur, et rappelle le schéma de couleur des dishs sérigraphiés. L'exécution de la face inférieure de la tête est comparable au ventre de l'AT-AT : c'est sobre. La prise d'air est là, les canons lasers lourds aussi, mais sans leur grosse cellule d'énergie circulaire. Des wedges et slopes inversées produisent un résultat simple.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

L'AT-AT est aménagé. En ce qui concerne le corps, seule la section médiane dispose d'un aménagement, les zones avant et arrière étant dédiées à solidité de la construction. L'esprit global de l'intérieur d'un AT-AT est respecté. La couleur sand blue est très adéquate, et les sièges sont disposés sur le pourtour. Pour autant, des compromis on dû être faits. Par exemple, le nombre de sièges est limité à 17 alors qu'un AT-AT réel en a une quarantaine. De même, une échelle est présente seulement côté droit et non des 2 côtés, afin de ne pas rogner davantage sur le nombre de sièges. Les 3 panneaux détachables et la hauteur suffisante entre les 2 étages font que l'on parvient sans mal à disposer les minifigs (4 snowtroopers et un officier) où bon nous semble.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

La tête dispose aussi d'un intérieur. Contrairement au corps, aucun compromis particulier n'a été nécessaire. Certes, il ne reste pas énormément de place une fois tout ce petit monde à bord, mais le résultat est là. On a ainsi 2 postes - un pour le pilote, et un pour l'artilleur - et le Général Veers a suffisament de place pour se tenir debout. Il a sa paire de jumelles à portée de main. L'accès à cabine est bien sûr très aisé avec le toit mobile. Si le besoin s'en fait sentir, il est même possible de détacher facilement les panneaux latéraux. Je le précise au cas où, mais les minifigs ne peuvent évidemment pas passer à travers le cou.

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Les proportions du marcheur n'appellent aucun commentaire particulier ; elles sont respectées. Le Snowspeeder est un peu gros par rapport à l'AT-AT, mais pour le coup, il semble impossible de la miniaturiser davantage. Sur les ailes, le niveau de détails est honorable, avec de bonne formes et de bonnes couleurs. Cette wedge sérigraphiée apporte beaucoup au design. La sérigraphie est détaillée, et surtout, elle ajoute une touche de orange salutaire. A l'arrière, on a le harpon (factice, bien sûr), les ailettes de refroidissements faites avec des crémaillères, et les volets de directions fonctionnels. Le toit bombé est assez déroutant car pas réaliste. Néanmois, pour un petit modèle, il crée un côté cartoon pas forcément inopportun. Le dessous du vaisseau est quasiment tout gris. Avec un toit détachable, l'intérieur du chasseur est aménagé. On aperçoit un écran de bord. Dommage qu'il n'y ait la place que pour une seule minifig (Luke Skywalker).

Lego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-ATLego Star Wars UCS ST12 AT-AT

Retour en haut de page

Cet AT-AT n'est pas forcément très impressionnant, toutefois, il présente un excellent compromis entre taille et détails. Il est bien construit (montage modulaire), fidèle, totalement aménagé, et plutôt fonctionnel (articulations, panneaux détachables, un Snowspeeder pour accompagner). Ce n'est déjà pas si mal, non ?

Pour ce modèle, une instruction professionnelle haute définition a été créée par Frousmoul. Vous avez un aperçu de quelques pages et une liste de l'inventaire nécessaire à sa reproduction. L'affichette de présentation est jointe à la notice. Cette notice est en vente au prix symbolique de 5€. Bien sûr, étant donné les nombreuses heures de travail consacrées à la réalisation du modèle et de la notice, un don majoré est toujours apprécié si vous en avez la possibilité. Pour l'acheter, merci d'envoyer un e-mail à setechnic@gmail.com.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !