• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Juggernaut A6 #ST08

Juggernaut A6 #ST08
  • Référence : #ST08
  • Nom du modèle : Juggernaut A6
  • Nombre de pièces : 1491
  • Année : 2011
  • Dimensions : 40 x 17 x 17 (taille réelle : 49,4 mètres)
  • Designer : Anio
  • Niveau de difficulté : 4/5
  • Note du modèle principal : 4/5

Le Juggernaut est un véhicule de la République visible uniquement dans l'Episode III : La revanche des Sith. On l'aperçoit plus ou moins bien lors de la bataille de Kashyyyk, pour aider les Wookies. Il joua un rôle décisif et permit de remporter la victoire. Le Juggernaut est un véhicule qui a à peu près le même rôle qu'un AT-TE : il pénètre dans le champ de bataille pour déployer des hommes rapidement, les protège avec un feu de couverture, puis agit finalement comme un véhicule lourd en pilonnant l'infanterie et les véhicules ennemis.

Le Juggernaut a été créé par Kuat Drive Yards. Plusieurs versions ont été développées, et notamment les versions HAVw (Heavy Assault Vehicle/wheeled, que l'on peut traduire par véhicule d'assaut lourd sur roues) A6 et A5. Le modèle A6 était 2 fois plus gros que le modèle A5, mesurant 49,4 mètres de long contre seulement 22 mètres. De par sa taille, il était relativement peu maniable. Pour effectuer un virage, il devait ralentir jusqu'à 25 km/h. Et pour faire un demi tour, il avait besoin de beaucoup de place, place pas forcément disponible en milieu urbain ou terrain difficile. Pour pallier en partie cet énorme défaut, les ingénieurs de Kuat Drive Yards ont eu une idée d'une simplicité déconcertante : mettre un cockpit de chaque côté du véhicule pour que le Juggernaut puisse rouler indifféremment dans un sens ou dans l'autre, dans un laps de temps très court (d'ailleurs, les utilisateurs du Juggernaut n'ont jamais réussi à se mettre d'accord pour savoir où était l'avant, et où était l'arrière !). Cette configuration du véhicule nécessitait une synchronisation parfaite entre les 12 pilotes répartis dans les 2 cockpits. Car en cas de mésentente, mauvaise communication ou incompréhension, c'est le véhicule tout entier qui était momentannément immobilisé. Cela pouvait ralentir le plan d'attaque, faire du Juggernaut une cible facile (car immobile), ou pire, causer la mort des troupes au sol qui n'étaient plus appuyées.

Concernant la propulsion, le A6 troque les pneus du A5 contre un assemblage complexe de trois disques solides et indépendants par roue. La vitesse de chacun d'entre eux est automatiquement adaptée selon les caractéristiques du sol pour que le véhicule maximise ses performances en terme d’adhérence. Le système d'amortisseurs est très sophistiqué lui aussi. Ainsi, le Juggernaut reste bien contrôlable sur terrain difficile, ce qui assure aux pilotes de faire progresser le véhicule le plus rapidement et facilement possible, et d'éviter les embourbements. Le A6 pouvait atteindre les 160 km/h (200 km/h pour le A5). Le mode de déplacement du véhicule avec des roues pouvait sembler primitif, mais ce choix n'avait pas été fait au hasard. En se déplaçant par contact direct avec le sol, le Juggernaut s'affranchissait de toutes les attaques électromagnétiques et des boucliers, et se déplaçait plus vite que n'importe quel marcheur. Néanmoins, il était souvent accompagné de marcheurs tels que l'AT-AP (All Terrain Attack Pod, soit Nacelle d'Attaque Tout-Terrain en Français), car plus maniables et réactifs.

Véritable machine de guerre, le Juggernaut A6 est équipé de 5 armements différents : un canon laser lourd, un canon laser à répétition, 2 canons lasers anti-personnels, 2 canons lasers jumelés et 2 lances grenades et missiles. Le canon laser lourd servait à pulvériser les véhicules adverses, et même les bâtiments ! Le canon laser à répétition était dédié aux cibles aériennes. Avec une portée de 30 km, les lances missiles étaient majoritairement utilisés pour les objectifs éloignés, mais pouvaient aussi servir pour des cibles plus proches. Pour gérer tout cet attirail, il ne fallait pas moins de 8 artilleurs. En outre, le Juggernaut pouvait agir comme un véritable transporteur de troupe. En effet, il pouvait transporter et déployer jusqu'à 300 soldats (contre seulement 20 pour l'AT-TE...), ce qui est considérable pour un véhicule d'assaut.

Pour assurer sa défense, le A6 n'avait pas de bouclier mais un blindage quasiment impénétrable. Son autonomie était démesurée elle aussi : du carburant pour parcourir 30000 km et assez de provisions pour subvenir aux besoins des Hommes pendant 3 semaines. En fait, il semble que le Juggernaut n'avait qu'un seul et unique défaut : sa tour d'observation. Cette dernière servait à prendre de la hauteur et scruter le champ de bataille, pour immédiatement visualiser les points névralgiques ennemis, voir venir une attaque aérienne ou détecter une tentative d'embuscade. L'obtention de ces informations tactiques par le (courageux) soldat situé dans la tour avait pour but de rendre le Juggernaut toujours plus autonome et indépendant des troupes au sol. Ceci étant dit, les forces séparatistes n'ont pas mis bien longtemps à comprendre qu'il fallait cibler ces tours rapidement pour aveugler l'ennemi. C'est pourquoi la version A6 du Juggernaut était pourvue d'une tour entièrement rétractable (contrairement au A5 où elle est fixe), et qui n'était jamais déployée pendant longtemps, pour ne pas que l'ennemi ait le temps de l'abattre.

Dévastateur, rapide, et surdimensionné, le Juggernaut A6 était une merveille technologique qui dominaient tout ce que les Séparatistes lui opposaient et pouvait quasiment surmonter tous les obstacles qui se présentaient à lui. Avec tant de qualités, il a très vite remplacé l'AT-TE sur les champs de bataille. Surnommé "pavé roulant" par les soldats de l'Empire du fait de sa morphologie, le A6 laissa place à l'AT-AT après la chute de l'ancienne République. Le Juggernaut A6 fût peu à peu reconverti par l'Empire en transporteur de troupes HAVT (Heavy Assault Vehicle Transport que l'on peut traduire par véhicule de transport et d'assaut lourd) B5. Après la bataille de Yavin, des Rebelles parvinrent à dérober quelques exemplaires du Juggernaut et continuèrent à l'utiliser encore quelques années.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Retour en haut de page

La conception de ce Juggernaut commence fort logiquement par la création du châssis. La partie basse du plancher est faite de plates, et d'une variation de niveau avec des slopes. Ceci a pour but d'avoir des faces de taille maximale aux extrémités pour inclure des greebs, mais d'éviter d'avoir un châssis au ras du sol lorsque l'on regarde le tank de côté. Les essieux sont composés d'un montage studful et studless : des poutres studless de 13 sont montées sur des briques sur des briques Technic 1x4, avec des pins. Les extrémités de chaque essieu sont assez bien maintenues car pris dans la structure en briques. Les axes des roues sont tout aussi solides car ils utilisent des axes avec stop. Sur les faces avant et arrière, on a des demi tenons qui traînent car des jumpers ont été utilisés pour faire des reliefs. Sur les côtés, énormément de briques 1x1 with headlight sont présentes afin d'incorporer tout un tas de petites pièces.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Le modèle comporte un mécanisme pour gérer la direction depuis une tourelle. Les essieux directeurs sont les 2 essieux extérieurs. En tournant la molette de direction, 3 engrenages à 16 dents sont entraînés. Le mouvement est transmis dans le châssis avec un axe vertical. Là, un 20t simple bevel s'engrène avec un 12t, et l'axe de direction tourne. A hauteur des essieux directeurs, ce sont de nouveaux 12t qui font coulisser les crémaillères et orientent les roues. Avec 2 essieux directeurs sur 5, le rayon de braquage est mauvais (probablement comme le véritable véhicule ! ;-)). Néanmoins, il faut garder à l'esprit que la direction n'a pas pour but de rendre le set jouable comme sur un set Technic, mais au contraire d'ajouter un peu de réalisme.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Afin de terminer le châssis, on rajoute quelques hauteurs de briques, dans la même logique que ce qui a été fait plus bas. La différence, c'est qu'à cet étage on ne se soucie plus de la direction mais des suspensions factices. Les suspensions centrales sont maintenues avec un simple axe 4L with stop. En revanche, pour les suspensions des essieux directeurs, il a fallu feinter vu qu'elles ne sont maintenus que par le haut, à cause de la présence des crémaillères. L'inclinaison de ces suspensions est en fait donnée avec 2 connecteurs calés à 90°. Tout un ensemble de briques noires fournit un support solide au plancher qui va recouvrir et finaliser le châssis.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

La construction se poursuit avec tous les carénages qui vont révéler le design général du véhicule. Commençons par les faces latérales arrière. Elles sont en fait chacune composées de 3 morceaux reliés entre eux avec des articulations libres (1 et 2). Ces pièces ô combien utiles permettent de donner des angles quasiment irréalisables autrement. A l'extérieur, le canon possède un dish de 3. Afin que ce dernier soit centré sur sa base, il est fixé sur une plate round 1x1 prise entre 4 tenons. Le reste du canon est composé de pas mal de petites pièces, la plus importante étant celle en forme de croix. La fixation de ces carénages sur le châssis se fait avec les indispensables briques 1x4 with studs on side. C'est un montage très simple et qui tient plutôt bien.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Pour dresser les autres faces du véhicule, on a quelques variantes. Pour faire la tête, on a des clic-clacs (1 et 2). Ceux-ci sont nécessaires pour donner une forme pyramidale à la cabine. Sur la face avant, ces clic-clacs sont en plus positionnés sur des jumpers pour avoir un décalage d'un demi tenon de chaque côté. En effet, le châssis est en largeur paire alors que la face avant est en largeur impaire. La réalisation du "cou" du A6 est similaire à ce que l'on trouve dans le châssis, à ceci près que pour fixer les greebs, il y a des briques 1x1 with headlight en SNOT. A l'arrière, on trouve également un peu de SNOT, notamment pour le poste d'observation.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Et maintenant que toutes les faces verticales ont été mises en place, il ne reste plus qu'à recouvrir le tout, et ce à 3 niveaux : "la tête, le cou, et le corps". Pour les 2 premiers, c'est assez basique. Les carénages sont directement posés sur les supports, sans montage particulier, si ce n'est qu'il faut prévoir un trou pour passer l'axe de direction. Pour le "corps", le carénage est bien plus grand. Il est attaché avec 4 briques 1x4 with studs on side et articulé de la même façon que les faces latérales. Les tourelles sont positionnées sur des mini-turntables et un trou est présent à l'arrière afin de laisser la place aux pièces nécessaires au poste d'observation. Le présentoir est le même que celui de l'AT-ST #10174.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Retour en haut de page

Visuellement, le Juggernaut comprend 2 parties très distinctes : le châssis gris foncé, et le corps du véhicule gris clair. Commençons par le châssis. Sur les côtés, le but était de réaliser de petits reliefs sur la surface et d'y ajouter des éléments de détails, afin de reproduire une impression de surface métallique. Mais il ne fallait pas sombrer dans les greebs, car ceux-ci auraient été trop gros pour simplement faire des variations de surface. Ainsi, des briques striées et des briques à rondins, entre autres, sont toutes indiquées. Pour ajouter du volume, il y a des radiateurs sérigraphiés, et les suspensions. Ces éléments ajoutent du volume par les formes (logique !), mais aussi par les couleurs avec les touches de gris clair. Le positionnement en diagonale des suspensions à de quoi surprendre, mais c'est en tout point conforme à ce que l'on peut voir sur le Juggernaut orignal. Globalement, ces surfaces latérales sont plutôt davantage chargées en détails que ce que ne l'est le véhicule en réalité. Cependant, il ne fait guère de doute qu'un châssis composé de briques classiques aurait été très insipide. Les roues reprennent la brillante idée utilisée par les designers Lego sur le set Juggernaut #8098 : joindre 2 roues de moto. Cela permet d'avoir de très belles roues qui comportent plein de rainures, comme on peut le voir dans l'Episode 3. Les dishs sérigraphiés 6x6 font une bonne finition. Ils éclaircissent aussi le châssis avec le gris clair, ce qui n'est pas une mauvaise chose.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Sur les faces avant et arrière, l'approche est différente. Là, au contraire, on a des greebs pour élever le niveau de détail, et contraster avec ce qu'il y a sur le reste du châssis. Néanmoins, ne mettre que des greebs à ces endroits aurait inspiré quelque chose de trop chétif. Il y a donc des structures verticales, un peu dans l'esprit d'un pare-buffle. Les décalages d'un demi tenon (dans la profondeur) permettent de faire ressortir ces structures juste ce qu'il faut. Dans les coins, on a les a axes de direction. Bien évidemment, ils sont factices. Avec des briques round 2x2, ils ont pile la bonne taille. Lorsque les roues braquent, elles ne touchent aucun élément du châssis. Certains s'étonneront que seuls 2 essieux sur 5 soient directeurs. Sur toutes les documentations que l'on peut trouver, le Juggernaut est bien designé ainsi, notre modèle s'y conforme, donc.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

La transition entre le chassis et le corps du véhicule se fait en douceur. Des slopes inverted élargissent progressivement la base sur laquelle le "plancher" sera posé, et évitent d'avoir un angle abrupte. Sur la partie arrière, des slopes 3x2 inverted apportent une variation dans ce sous-bassement. Sous les 2 cockpits, les canons blasters sont simples et assez fidèles. En revanche, ils sont très fragiles car tenus par un seul tenon.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Au niveau du cockpit avant, la forme pyramidale a été bien exécutée. Les jointures sont de bonne facture compte tenu de la présence de la verrière qui ne simplifie pas les choses. Cette dernière n'est malheureusement pas une vraie verrière, mais des tiles placées sur des plates gris foncé. De toute façon, il n'y a rien d'intéressant à voir à l'intérieur du cockpit. Sur le toit, le canon a été totalement remanié. Normalement, il y a un canon fixé sur une demi sphère. Pour éviter à tout prix un montage pataud (un tas de briques, autrement dit ;-)), un dish et une plate round 4x4 sont appropriés. Ce montage étant petit, un canon jumelé plus imposant permet de rééquilibrer l'ensemble. Certes, ce n'est pas fidèle, mais visuellement, ça fonctionne plutôt bien. De plus, la présence du système de direction ne gêne pas la rotation du canon qui peut tourner indéfiniment et indifférement dans un sens ou dans l'autre. Ceci est possible grâce au dish 4x4 qui a un trou cruciforme dessous pour entraîner la direction, et un tenon dessus (une fixation ronde donc) pour que le canon reste libre. Les marquages rouges sont positionnés comme sur le vrai A6. Diverses pièces, dish sérigrahié inclus, évitent d'avoir des surfaces gris clair vides.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Le "cou" du Juggernaut est en fait dans le prolongement du châssis. Il est donc fait en briques. Ceci dit, il présente plus de greebs que sur le châssis. Sur les côtés, les éléments de détails que l'on voit sur le vrai A6 sont plutôt bien reproduits. Le dessus ne reproduit pas de dispositif particulier ; ce sont des greebs simples. Mais avec une jolie jonction entre les carénages situés devant et derrière, l'essentiel est là.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Sur les côtés du corps du tank, les 3 éléments essentiels sont présents, à savoir les marquages rouges, les canons anti-personnels, et les lances grenades et missiles. Pour ces derniers, les briques 1x1 with headlight vont vraiment bien pour représenter les orifices des canons. Pour le reste, c'est-à-dire pour la ligne gris foncé verticale, les différentes grilles et le téléphone, ça relève plutôt de l'improvisation. Car dans le même esprit que le châssis, les surfaces du corps du vrai Juggernaut sont remplies de petits détails. Sans vouloir reproduire exactement ce que l'on voit sur le vrai A6, il est important donner l'impression qu'en surface il y a quelques petits éléments mécaniques. Pour cela, il faut ainsi davantage travailler en terme de textures que de greebs.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Sur le dessus, l'approche est similaire, quoiqu'avec légèrement plus de greebs et de tiles. Les marquages rouges sont volontairement assymétriques pour que le véhicule ne paraisse pas trop propret, à l'instar du Faucon Millenium #10179. Ces poignées reproduisent les charnières des trappes d'accès, et ces tiles 2x2 round sérigraphiées représentent les trappes de chargement de munitions. Au centre, le canon laser lourd est très fidèle et peut tourner à 360°. Encore une fois, le dish sérigraphié est parfait pour réaliser des détails en surface (c'est-à-dire sans volume, contrairement au greebs). A l'arrière, j'ai fait le choix de ne pas intégrer de tourelle d'observation, et ce pour 2 raisons. La première, c'est que cette tourelle n'est pas belle et, selon moi, ne colle pas à l'image de baroudeur du véhicule. Et la seconde, c'est qu'elle aurait été cruellement fragile. Au pire, sur mon MOC, on dit qu'elle est retractée ! ;-)

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

A l'arrière, le canon est petit. Il peut tourner à 360°, mais il y a une certaine résistance due aux frottements entre le dish 6x6 et le tenon des slopes double convex. Rassurez-vous, rien de bien méchant ! Le dish sérigraphié est là toujours dans le but d'éviter les surfaces grises vides. Seulement ici, c'est moins plaisant. La sérigraphie est trop noire et moins fine que sur un dish de 4. Dommage. Sous la tourelle, on ne peut pas dire que la forme soit bien ronde ; ce serait mentir. Disons plutôt que  les espaces sont comblés avec les moyens du bord. Esthétiquement, c'est moyen. Mais il n'est pas facile (pour ne pas dire impossible !) de faire une forme arrondie et qui en plus s'affine, le tout en 6 de diamètre. En contrebas, on appréciera tout particulièrement le poste d'observation fait avec un passage de roue. Les jointures entre lui et le carénage sont bien meilleures que pour la tourelle. Sur l'arrière, les détails ne sont pas en reste, notamment avec les phares et le rouge, couleur de la République. La face arrière ne faisant par contre que 4 tenons de haut, avec un tenon, la verrière représente un quart de la hauteur ! C'est beaucoup trop ! Le fait que cette verrière s'affine progressivement sur les côtés atténue un peu cette impression. De même, le fait qu'elle ait la même taille que celle de l'autre cockpit donne une certaine cohérence dans le design.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Les proportions sont très proches de l'original. Le seul reproche peut être fait sur la hauteur, où le corps gris clair devrait faire un tenon de plus pour strictement coller au design du vrai Juggernaut A6. Une réadaptation en diminuant justement la hauteur d'un tenon permet de limiter le syndrome des surfaces vides, et donner un air tassé et donc massif au tank. Pour finir, il faut bien avouer qu'il aurait été très sympa de trouver un intérieur sur ce modèle. Mais les cockpits sont truffés de pièces (le système de direction à l'avant et le support du poste d'observation à l'arrière), et l'échelle est très inférieure à l'échelle minifig. Il était ainsi peu évident de faire un intérieur détaillé. Et quitte à faire quelque chose de pauvre, autant ne rien faire.

Lego Star Wars UCS ST08 Juggernaut A6

Retour en haut de page

Ce modèle est la preuve vivante qu'une construction de taille raisonnable (1500 pièces) peut recréer fidèlement un véhicule, avoir un air imposant, intégrer pas mal de détails (en terme de greebs mais plus encore vis à vis des textures) et même être fonctionnelle. En bref, ce Juggernaut UCS est une bonne représentation du tank de la République.

Pour ce modèle, une instruction professionnelle haute définition a été créée par Frousmoul. Vous avez un aperçu de quelques pages et une liste de l'inventaire nécessaire à sa reproduction. L'affichette de présentation est jointe à la notice. Cette notice est en vente au prix symbolique de 5€. Bien sûr, étant donné les nombreuses heures de travail consacrées à la réalisation du modèle et de la notice, un don majoré est toujours apprécié si vous en avez la possibilité. Pour l'acheter, merci d'envoyer un e-mail à setechnic@gmail.com.

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !