• facebook techlug.fr
  • flux rss
  • changer de langue en
  • changer de langue de
  • changer de langue es
  • changer de langue it

Naboo N-1 Starfighter #10026

Naboo N-1 Starfighter #10026
  • Référence : #10026
  • Nom du modèle : Naboo N-1 Starfighter
  • Nombre de pièces : 187
  • Année : 2002
  • Dimensions : 39 x 21 x 14 (taille réelle : 11 mètres)
  • Designer : Søren Dyrhøj
  • Niveau de difficulté : 1/5
  • Note du modèle principal : 3/5

Ce chasseur monoplace est utilisé dans la Flotte Royale de la planète Naboo. Il a été réalisé par les ingénieurs naboos et est propulsé par 2 moteurs sublimiques Nubian 221 modifiés de type J, pouvant lui faire atteindre 1000 km/h. L’hyperdrive Monarque C-4 de classe 1 est également produit par Nubian. Ce vaisseau a pour but premier d’escorter la Nef Royale de la Reine Amidala, bien que lors du conflit opposant la planète Naboo à la Fédération du Commerce dans l’Episode I : La menace fantôme, il joua un rôle décisif pour détruire le vaisseau amiral de cette dernière. En effet, le jeune Anakin Skywalker (accompagné de l’astro-droïde R2-D2) se retrouva malgré lui aux commandes de ce vaisseau. Et c’est grâce à une torpille à protons involontairement tirée qu’il fit imploser le vaisseau ennemi !

Le chasseur N-1 est donc équipé d’un lance-torpilles de 2 magasins de 5 torpilles chacun sur sa partie inférieure, et de 2 canons lasers sur sa partie supérieure. Les épis latéraux servent à évacuer au maximum la chaleur produite par les moteurs tandis que l’épi central permet de recevoir des informations provenant de l’ordinateur de combat du Palais Royal pour que l'appareil file automatiquement vers sa cible (par exemple, le vaisseau amiral droïde à la fin de l'Episode I). Pour se défendre, le Naboo Starfighter possède un écran déflecteur très résistant. A l’avant, le chrome royal est le symbole d’appartenance à la Couronne. En outre, ce chrome permet d’absorber certains tirs d’armes à énergie (type laser). Voilà comment les ingénieurs naboos alliaient esthétisme et ingéniérie...

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Retour en haut de page

Ce set #10026 est le plus petit des UCS ; il a 187 pièces. Il ne faut donc pas compter plus de 25 minutes pour la construction. Mais cela n’est absolument pas une faiblesse à mes yeux. Le montage est un plaisir puisque l’on ne cherche pas les pièces étant donné leur faible nombre : on construit sans cesse ! La construction se déroule ainsi : la partie basse du châssis, les ailes, la partie haute et l’épi central, les 2 réacteurs fixé avec des pins Technic, et enfin le pied.

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Globalement, je n’ai pas remarqué de difficulté particulière. Il faut cependant mentionner 2 points. Sur la notice la longueur des axes n’est pas indiquée dans le cadre des pièces à utiliser à l’étape en question, mais dans un cadre à part avec une reproduction de l’axe à l’échelle 1:1. Ce choix est étrange, je ne le comprends pas trop... Par ailleurs, le vaisseau est clipé avec les tenons sur le pied. Décrocher et refixer le vaisseau est donc plus délicat que sur les autres UCS où les vaisseaux sont posés sur le présentoir. Ce type de fixation s’explique sûrement par la présence d’un joystick sur le pied : on peut mettre le vaisseau dans beaucoup d’inclinaisons différentes (mais les crans vieillissent mal...). Par conséquent, il faut un bon maintien que seuls les tenons procurent.

 

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Retour en haut de page

Ce Naboo Starfighter N-1 est très joliment profilé. Et il n’était pas gagné de reproduire en Lego un vaisseau avec de telles lignes. Ainsi, sur une majeure partie du set, on retrouve des slopes. Toutes ces pièces inclinées rendent bien. Leur forme est variable : il y en a des classiques et d’autres plus originales, comme ces 2 wedges (1 et 2). Sur leur sommet, pour masquer les tenons et toujours parfaire la ligne, il y a des tiles. L’épi central, tout comme les épis latéraux, est fait en SNOT avec des pièces circulaires, conique, et une antenne. La verrière est réduite à sa plus simple expression puisque 2 slopes font l’affaire. Il n’y a pas de cockpit détaillé, le vaisseau est bien trop petit pour ça. Derrière le cockpit trône l’astro-droïde R2. Et pour ne pas s’encombrer, seule sa tête est là, fixée sur une mini turntable. Je trouve que c’est bien suffisant.

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Forcément, on a la même logique sur la partie basse du chasseur : des slopes inversées sont utilisées. Cette pièce présente à l’avant pourrait même être qualifiée de métapièce vu sa taille. Il y a aussi une grande plate. Ses coins dépassent d’un tenon à l’avant, mais ça reste quasi invisible. Cela dit, il n’était pas possible de mettre plusieurs petites plates correctement agencées pour éviter cet écueil. En effet, un grande plate est nécessaire de façon à ce que lorsque l’on sépare le vaisseau du pied, les pièces de l’un ne restent pas fixées sur l’autre.

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Les ailes ne présentent rien de particulier. Elles permettent cependant de voir quelques tenons pour notre plus grand plaisir. Car il faut bien dire que sur le reste du N-1, il n’y en a pas des masses... Passons aux réacteurs. De leur partie centrale à leur extrémité, on a : une pièce souvent utilisée pour les réservoirs d’essence (le #8285 est un bon exemple), une jante qui date des années 80, une poulie et 2 pièces coniques (plus l’antenne pour l’épi). Sur la partie arrière, on a une petite variante : la poulie est bleu turquoise transparent. Elle reproduit la tuyère de sortie. En résumé c’est très positif ; la forme des réacteurs est bien élancée. Leur seul défaut vient du fait que les 2 parties coniques de chaque réacteur sont fixées avec ces connecteurs. Or, ce ne sont pas des connecteurs à friction (ils flottent un peu). Alors, les extrémités des réacteurs ne sont pas maintenues de façon optimale. Bref, elles ballotent...

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Les couleurs sont bien choisies, le vaisseau est étincelant ! Les pièces chromées y sont pour beaucoup, c’est sûr. La verrière a elle aussi de beaux reflets. On ne le voit pas forcément au premier coup d’oeil, mais les 2 pièces qui la composent sont sérigraphiées. Les tuyères bleues et R2 apportent un peu de vie à l’ensemble. Après les éloges, les critiques. A l’avant, 2 pièces gris clair font vraiment tâche. Pourquoi ne sont-elles pas chromées ? Par ailleurs, la peinture couleur chrome est d’excellente qualité (elle ne s’écaille pas), mais certaines surfaces ne sont pas peintes... Il faut aussi noter que les stickers sont abondants comparé à la taille du modèle. A cela s’ajoute le fait que les canons lasers et le lance-torpilles n’apparaîssent seulement si on met les stickers... :-( Le dernier petit défaut concerne le présentoir. Pour des raisons que j’ignore totalement, il a des pièces gris foncé un petit peu n’importe où.

Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1Lego Star Wars UCS 10026 Naboo Starfighter N-1

Retour en haut de page

On est en présence d’un set très fidèle au chasseur original, en grande partie grâce aux différentes slopes et aux pièces chromées. Sa taille très réduite pour un UCS n'est pas un défaut. Toute conception plus grosse aurait abouti à un design moins fin et plus angulaire. Avec ses 187 petites pièces, ce Naboo Fighter est donc une franche réussite !

TechLUG a été créé pour regrouper la communauté des fans francophones de Lego Technic et Lego Star Wars. Sur le site, vous trouverez entre autres les reviews de bon nombre de modèles Technic. Avec les sets Ultimate Collector Series, le thème Star Wars est aussi très présent. Faites comme des centaines de passionnés, rejoignez-nous sur le forum pour partager votre passion !