Embrayage différentiel

Pour expliquer certains fonctionnements, principes et fondements.
Avatar de l’utilisateur
PG52
Level 11
Level 11
 
Messages: 2659
Localisation: Moselle
Âge: 21 ans
moceurtechnicjuniorvainqueurconcours2

Messagepar PG52 » Dim Mar 17, 2013 10:56 am

Il y a pas mal de boîtes de vitesses basées sur ce principe, notamment la BV2 de Sariel ;)

logis27
Level 3
Level 3
 
Messages: 38
Âge: 70 ans

Messagepar logis27 » Dim Mar 17, 2013 12:32 pm

Sur une voiture, un embrayage au repos, donc embrayé, ne dissipe aucune énergie. ;)
Par contre, ce type d'embrayage à différentiel en dissipe du fait du rendement des engrenages.

phi
Level 6
Level 6
 
Messages: 245
Localisation: Lyon

Messagepar phi » Dim Mar 17, 2013 12:49 pm

Le problème sur la plupart des embrayages en lego, est qu'on ne sait pas saisir avec des pinces un disque.

Ils ne fonctionnent que par compression d'un disque sur l'autre. Et vu que les palier à roulement n'existent pas, il y a forcément des frottements.

Je ne sais pas par contre quels couple et vitesse on peut faire passer par un diff lego sans le démolir.
Veuillez regarder ailleurs

Avatar de l’utilisateur
PG52
Level 11
Level 11
 
Messages: 2659
Localisation: Moselle
Âge: 21 ans
moceurtechnicjuniorvainqueurconcours2

Messagepar PG52 » Dim Mar 17, 2013 2:50 pm

...et en Lego, le rendement des engrenages est bien meilleur que le rendement d'un embrayage embrayé, dont l'écartèlement crée des frottements très importants avec les poutres qui le soutiennent.

phi a écrit:Je ne sais pas par contre quels couple et vitesse on peut faire passer par un diff lego sans le démolir.


Pour la vitesse, un diff' Lego tient sans souci à 1000 tours/minute (RC, 20t-diff') et passe le couple sans problème.
Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler d'un diff' qui aurait cassé. C'est tout de même une pièce solide :)
Dernière édition par PG52 le Dim Mar 17, 2013 6:48 pm, édité 1 fois au total.

phi
Level 6
Level 6
 
Messages: 245
Localisation: Lyon

Messagepar phi » Dim Mar 17, 2013 6:44 pm

Par couple, je pensais au pauvre satellite dedans qui se prend un mouvement étrange dans la figure.

Mais vu que je n'ai jamais fait de TT, je te crois sur parole.
Veuillez regarder ailleurs

Avatar de l’utilisateur
PG52
Level 11
Level 11
 
Messages: 2659
Localisation: Moselle
Âge: 21 ans
moceurtechnicjuniorvainqueurconcours2

Messagepar PG52 » Dim Mar 17, 2013 6:53 pm

Bah ça reste du Lego, on va pas lui envoyer 500 daN.cm au diff'. Tout au plus y aura-t-il quelques N.cm à passer, ce qui est aisément supportable pour une 12t, même lorsque le couple demandé en sortie est important :)
Et on peut se permettre des choses, en Lego, qui paraissent très bizarres en réalité, comme faire tourner les planétaires en continu (si je ne me trompe pas, en général on évite ce genre de chose dans l'industrie, ça crée trop d'usure). Dans notre cas, l'usure est présente mais négligeable.
Dernière édition par PG52 le Dim Mar 17, 2013 10:50 pm, édité 1 fois au total.

Avatar de l’utilisateur
Nico71
Level 14
Level 14
 
Messages: 9470
Âge: 28 ans
expertgbbexpertsoft3dexperttrialtruckmoceurtechnicexpertvainqueurconcours3

Messagepar Nico71 » Dim Mar 17, 2013 10:29 pm

PG52 a écrit:(si je ne me trompe pas, en général on évite ce genre de chose dans l'industrie, ça crée trop l'usure)


Disons que si le différentiel est utilisé pour faire ça dans l'industrie, il est dimensionné pour ça. Sinon effectivement on s'amuse pas à prendre un différentiel de voiture pour utiliser à temps plein les planétaires.

@phi : je pense qu'une pince est facilement réalisable non ?

Avatar de l’utilisateur
louisglacrosse
Level 6
Level 6
 
Messages: 328
Localisation: Montréal, Québec
Âge: 21 ans

Messagepar louisglacrosse » Ven Mar 22, 2013 12:44 am

J'avais suivi cette innovation de près, mais comme personne ne semble se pencher sur le problème de la pince, je m'y suis atteler.
Et après une petite prise de tête, j'en suis arrivé a ce concept, assez simple, mais un peu encombrant. Il n'y a pas l'ensemble différentiel derrière la poulie, le principe a déjà été démontré.
Voici le résultat (dsl pour les photos, elles ne sont pas super, ipod :/, mais on voit assez bien le principe.)
Image
ouvert, laissant la poulie libre de rouler
Image
fermer, bloquant la poulie

En résumé, on tourne la VSF, qui fait tourner les 2 24T, qui font tourner les L-beam qui viennent pincer la jante. Il y a aussi une petite innovation au niveau de la poulie, ou devrais-je dire, des poulies. Car il y a bien deux poulies, mais une seule jante, qui est maintenue au milieu des deux poulies. L'espace entre deux poulies est comparable à la rainure de l'une d'elle et la jante est bien maintenue en place.

Au final, le tout fonctionne très bien. J'ai pendu au bout d'un fil une BB pleine, dont la bobine est placée sur l'axe. En position fermée, rien ne bouge, et si on tourne assez tranquillement la VSF, la BB commence sa descente petit à petit.

Je vais surement me pencher dans le futur sur un Moc de camion pour l'intégrer, et surement par le fait même, le miniaturiser et le motoriser.


Retourner vers De la théorie à la pratique

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités